Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Oups! Précisions complémentaires
par Astorg 2014-02-28 02:10:41
Imprimer Imprimer

J'ai effectivement péché par concision alors que le sujet est complexe et ne s'y prête pas. Voici quelque précisions sur (1) le ministre de la confirmation et (2) l'articulation entre licité et validité de la confirmation lorsqu'elle est administrée par un autre évêque que l'ordinaire.

1. Le ministre de la confirmation

Le canon 782 du code de droit canonique de 1917 dispose que:

p. 1 Le ministre ordinaire de la confirmation est seulement l'évêque.
p.2 Le ministre extraordinaire est le prêtre à qui cette faculté a été concédée en vertu du droit commun ou d'un indult particulier du Saint-Siège.
p.3 Jouissent de cette faculté en vertu même du droit, en dehors des cardinaux de la Sainte Eglise Romaine selon la norme du Can. 239 p.1 n23, l'abbé et le prélat nullius, le vicaire et le préfet apostoliques, qui ne peuvent toutefois faire usage valide de cette faculté que dans les limites de leur territoire et tant que dure leur fonction.
p.4 Le prêtre de rite latin qui possède en vertu d'un indult la faculté de donner la confirmation, ne la confère validement qu'aux fidèles de son rite, à moins qu'un indult dise expressément le contraire.
p.5 Il est néfaste qu'un prêtre de rite oriental, qui jouit de la faculté ou du privilège de conférer aux enfants de son rite la confirmation en même temps que le baptême, l'administre à des enfants de rite latin.


Les canons 882 et suivants du code de droit canonique de 1983, déjà cités par le père M. Mallet, assouplissent considérablement le régime encadrant l'administration de la confirmation par de simples prêtres en qualité de ministres extraordinaires. Le père Mallet a été très clair et je n'y reviens donc pas: il faut bien évidemment que le sacrement soit administré (comme vous le faites remarquer mais cela me semblait aller de soi) par le ministre idoine, qui ne peut être que l'un de ceux prévus par le code de droit canonique. Pardon, donc, si je n'ai pas été clair sur ce point.

2. L'articulation licéité/validité

J'ai employé le terme de juridiction pour faire la distinction entre la confirmation (pour la validité de laquelle, comme pour le baptême et le sacrement de l'ordre, la juridiction n'est pas un facteur) et les sacrements (Pénitence, mariage) pour la validité desquels une juridiction (ordinaire ou de suppléance) est absolument nécessaire. La juridiction éventuellement possédée par le ministre ordinaire de la confirmation est absolument sans effet sur la validité du sacrement. Mais elle entre en ligne de compte pour la licéité: en effet, le code de droit canonique dispose que, pour qu'il puisse le conférer licitement, le ministre du sacrement doit soit lui-même être l'évêque ordinaire du lieu, investi de la juridiction ordinaire, soit intervenir avec sa permission.

Faute de l'avoir précisé, comme vous l'avez à juste titre remarqué, lorsque j'écrivais:

...pour confirmer quand on n'est pas l'ordinaire du lieu, il faut la permission de ce dernier.


je n'étais sans doute pas très clair.

Par "permission" de l'ordinaire (c'est-à-dire, justement, l'évêque investi dans son diocèse de la juridiction ordinaire mais, encore une fois, ce n'est pas un élément nécessaire à la validité du sacrement de confirmation, administré par lui ou un autre), je faisais référence à la disposition du code qui soumet la possibilité, pour l'évêque non résident, d'obtenir cette permission pour administrer licitement le sacrement de confirmation dans son territoire. Dans le code pio-bénédictain, ça donnait:

Dans un autre diocèse, l'évêque a besoin de la permission de l'Ordinaire du lieu, au moins présumée raisonnablement, à moins qu'il s'agisse de ses propres sujets auxquels il confère la confirmation en privé sans crosse et sans mitre. (can. 783, p.2)


Dans le code de 1983, c'est presque mot-à-mot la même chose:

Pour administrer licitement la confirmation dans un autre diocèse, un Évêque a besoin de la permission, au moins raisonnablement présumée, de l'Évêque diocésain, à moins qu'il ne s'agisse de ses propres sujets (can. 886, p.2).


Les évêques de la FSSPX, comme chacun sait, continuent une pratique inaugurée par Mgr Lefebvre, administrant la confirmation dans le rite traditionnel à la salle Wagram, dès 1974 et à Saint-Nicolas-du-Chardonnet dès l'année de sa prise en 1977 (cette année-là, le jour où le cardinal Marty, ordinaire du lieu, avait prévu de le faire dans le nouveau rite!), en mitre et en crosse. Le cardinal avait été, en 1977, jusqu'à envoyer à Mgr Lefebvre une lettre lui interdisant expressément d'exercer son ministère dans son diocèse, qui resta sans réponse.

Pour répondre à votre question et clarifier mes propos, la circonstance que les évêques de la FSSPX n'ont manifestement jamais la permission des ordinaires pour confirmer les enfants des fidèles fréquentant leurs prieurés (qui ne sont d'ailleurs pas leurs sujets au sens du droit canon) rend donc bien illicites, selon le code de 1983, lesdites confirmations. Elle est absolument sans effet, en revanche, sur leur validité. Les évêques de la FSSPX sont des ministres ordinaires de la confirmation et n'ont donc besoin d'aucune délégation pour le conférer: seule la plénitude du sacerdoce, que les évêques de la FSSPX possèdent sans discussion possible,— et non la qualité d'ordinaire, — est nécessaire pour conférer validement le sacrement ,dans la forme et en usant de la matière propres à ce sacrement.

Pour autant, on oublie assez souvent de relever que le dispositif présente, pour la FSSPX, un inconvénient de taille: en l'absence de toute reconnaissance canonique de la part du Saint-Siège et de toute relation formalisée avec le clergé diocésain, elle ne peut faire administrer la confirmation que par le truchement du ministère ordinaire, puisque ses évêques ne disposent pas de la juridiction nécessaire pour donner délégation à d'hypothétiques ministres extraordinaires; ces derniers, de ce fait, n'existent donc pas et ne peuvent pas exister en son sein; et, bien évidemment, ni le Saint-Siège, ni les évêques diocésains ne lui en donneront dans le contexte actuel. Ceci oblige les trois évêques, qui sont les trois seuls ministres ordinaires dont elle dispose pour couvrir le monde entier, à se charger personnellement de l'ensemble des confirmations qui leur sont demandées dans leur magnifique Empire, sur lequel le soleil ne se couche jamais.

     

Soutenir le Forum Catholique dans son entretien, c'est possible. Soit à l'aide d'un virement mensuel soit par le biais d'un soutien ponctuel. Rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici. D'avance, merci !


  Envoyer ce message à un ami


 Confirmations invalides ? par Paterculus  (2014-02-26 21:51:23)
      Purement et simplement invalides par Père M. Mallet  (2014-02-26 21:56:35)
          Ben... par jejomau  (2014-02-26 22:41:41)
              Croyez-vous vraiment... par Paterculus  (2014-02-26 22:48:57)
              Le canon 883 traite de l'aspect juridiction par Père M. Mallet  (2014-02-26 22:55:52)
                  Rectif. : sont équiparés à l'évêque diocésain... par Père M. Mallet  (2014-02-26 23:37:00)
                      Vicaire général ? par Astorg  (2014-02-27 06:09:42)
                          Bonne question : il semblerait que non par Père M. Mallet  (2014-02-27 09:17:21)
                              Gloups alors par Astorg  (2014-02-27 16:58:23)
                                  La question est donc réglée pour vous ; mais il est possible que... par Père M. Mallet  (2014-02-27 17:17:28)
                                  Suppléance par Nemo  (2014-02-27 18:35:56)
                                      Satanés Torquemadas par Astorg  (2014-02-27 20:27:27)
                                          Mélange par Meneau  (2014-02-27 20:55:00)
                                              Je suppose que Nemo et Astorg parlaient de 2 choses différentes : par Père M. Mallet  (2014-02-27 21:06:37)
                                                  Suppléance pour tous les sacrements? par Astorg  (2014-02-28 04:23:11)
                                                      Juridiction ? par Meneau  (2014-02-28 10:20:08)
                                                          PS : question subsidiaire par Meneau  (2014-02-28 10:24:52)
                                                              Mea culpa par Astorg  (2014-03-01 15:51:17)
                                                                  Le même raisonnement peut-être par Ritter  (2014-03-01 16:08:57)
                                                                      Pouvoir de juridiction des prêtres orthodoxes par Astorg  (2014-03-01 20:38:11)
                                                                  La première suppléance de l'histoire par Ritter  (2014-03-01 16:17:35)
                                                          Puis-je vous renvoyer à ce lien extérieur? par Astorg  (2014-03-01 15:30:09)
                                                              Mais par Meneau  (2014-03-01 18:14:29)
                                                                  Et en plus par Meneau  (2014-03-01 18:23:49)
                                                                      Oui par Astorg  (2014-03-01 20:10:22)
                                                                          Souvenons nous de l'affaire corse par Ritter  (2014-03-01 23:46:19)
                                                                              Confirmation d'enfants de fidèles de la FSSPX par l'ordinaire par Astorg  (2014-03-02 19:44:43)
                                                                                  Merci de votre réponse par Ritter  (2014-03-02 20:54:54)
                                                                                      J'ai trouvé par Ritter  (2014-03-02 21:10:51)
                                                                                          La position dans laquelle s'est trouvé l'abbé Mercury par Astorg  (2014-03-02 21:39:31)
                                                                                              Je suis d'accord avec vous. par Ritter  (2014-03-02 22:51:27)
                                                                                                  La FSSPX n'a pas refusé la juridiction de l'ordinaire par Astorg  (2014-03-02 23:05:14)
                                                                                                      Vous ne répondez pas à la question par Ritter  (2014-03-03 01:26:27)
                                                                                                          Qu'entend-on par "refuser l'ordinaire"? par Astorg  (2014-03-03 10:19:34)
                                                                                                              Merci par Ritter  (2014-03-03 10:47:16)
                                                                                                                  Je vous en prie par Astorg  (2014-03-03 12:39:45)
                                                                                      La FFSSPX n'a pas contesté la jurisdiction de Mgr Bonfils par Astorg  (2014-03-02 21:20:40)
                                              Oups! Précisions complémentaires par Astorg  (2014-02-28 02:10:41)
                                                  Parfait ! par Meneau  (2014-02-28 09:55:56)
                              Le commentaire du canon 479 se termine en disant : par Père M. Mallet  (2014-02-27 20:01:01)
      Confirmation ? par Chicoutimi  (2014-02-27 00:20:10)
          Registres par Paterculus  (2014-02-27 19:52:28)


87 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]