Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Le Pape peut-il tomber dans l'hérésie ? La matière d'un débat
par La Porte Latine 2017-01-29 09:40:30
Imprimer Imprimer

Le Pape peut-il tomber dans l'hérésie ? La matière d'un débat, par M. l'abbé Jean-Michel Gleize



1. À première vue, il semblerait bien que ce fût là une chose improbable. En effet, la réponse négative à cette question représente l’opinion commune des théologiens de l’époque moderne. Ceux-ci disent en effet que le pape ne pourrait pas devenir hérétique formel et pertinace, c’est-à-dire hérétique conscient et coupable, bien qu’il pût devenir hérétique matériel, par ignorance non coupable ou en raison d’une simple erreur, et non en raison d’une mauvaise volonté. Les principaux partisans de cette thèse sont le théologien hollandais Albert Pighi (1490-1542) (1), saint Robert Bellarmin (1542-1621) (2), François Suarez (1548- 1617) (3). Juste avant le concile Vatican I, cette opinion est encore suivie par le canoniste français Marie-Dominique Bouix (1808-1870). Lors du concile, Mgr Zinelli, parlant au nom de la Députation de la foi, loue cette opinion de Bellarmin et de Suarez : il est selon lui probable que jamais le pape ne sera hérétique formel (4). Au lendemain du concile, le cardinal Billot (1846-1931) (5) reprenait la même opinion. Le père Dublanchy l’adopte encore après lui (6). Enfin, sous Pie XII, le manuel classique du père Salaverri (7) mentionne cette question de l’hérésie personnelle du pape comme une matière à controverse théologique et présente comme probable l’opinion de Bellarmin et Suarez, louée par Mgr Zinelli.

2. L’argument de cette explication est double, et il reste invariable chez tous les auteurs qui adoptent cette position. Il y a un premier argument théorique qui est présenté comme une convenance : l’infaillibilité de la fonction promise en Lc, XXII, 32 rendrait moralement nécessaire l’indéfectibilité personnelle dans la foi. En effet, remarque saint Robert Bellarmin (8), l’ordre établi par Dieu exige absolument que la personne privée du souverain pontife ne puisse pas tomber dans l’hérésie, pas même en perdant la foi de manière purement interne. « Car non seulement le pape ne doit pas et ne peut pas prêcher l’hérésie, mais il doit aussi toujours enseigner la vérité, et il est hors de doute qu’il le fera toujours, puisque le Seigneur lui a commandé de confirmer ses frères. Mais comment un pape hérétique pourra-t-il confirmer ses frères dans la foi, comment prêchera-t-il toujours la vraie foi ? Sans doute, Dieu reste capable d’arracher au cœur d’un hérétique la profession de la vraie foi, tout comme jadis il fit parler l’ânesse de Balaam. Mais il y aura là une violence, et non une action conforme à la divine providence, qui dispose tout avec suavité. » Il y a aussi un deuxième argument de fait, conséquent au premier, qui conduit logiquement tous les partisans de la thèse à prouver que jamais dans toute l’histoire de l’Église aucun pape n’a été formellement
hérétique (9).

3. Cependant, les théologiens de l’époque moderne sont des tard venus. Et l’on pourrait objecter qu’avant eux les théologiens ont communément estimé, du XIIe au XVIe siècle, que le pape peut tomber dans l’hérésie. On rencontre cette idée au XIIe siècle dans le Décret de Gratien (10). Gratien dit que le pape ne peut être jugé par personne, sauf dans le cas où il s’écarterait de la foi (11). Ce texte servira de base à toute la réflexion des canonistes du Moyen Âge et appuiera une opinion désormais commune : « Les canonistes des XIIe et XIIIe siècles », dit le père Dublanchy, « connaissent et commentent le texte de Gratien. Tous admettent sans difficulté que le pape peut tomber dans l’hérésie comme dans toute autre faute grave ; ils se préoccupent seulement de rechercher pourquoi et dans quelles conditions il peut dans ce cas être jugé par l’Église (12). » Cajetan soutient cette thèse. Albert Pighi sera au XVIe siècle le premier à rompre une tradition théologique et canonique jusque-là unanime. Mais même à l’époque moderne, l’opinion nouvelle introduite par Pighi ne fera pas absolument l’unanimité. En effet, Pighi est assez vite réfuté par Melchior Cano (1509-1560) (13) et Dominique Banez (1528-1604) (14). Le dominicain Charles-René Billuart (1685- 1757) (15) partage le même avis que ces deux théologiens. Enfin, au lendemain du concile du Vatican, le père Palmieri (16) défend cette thèse.

4. Songeons aussi que les faits de l’histoire sont indéniables. Il y a eu dans l’Église un ou deux papes fauteurs d’hérésie et il y a aujourd’hui, depuis Vatican II, des papes qui posent de graves problèmes à la conscience des catholiques, justement perplexes. Le pape Honorius I (625-640) a été anathématisé par ses successeurs saint Agathon (678-681) et saint Léon II (682-684) lors du 3e concile de Constantinople de 681, comme fauteur de l’hérésie monothélite (17). D’autre part, il est clair que depuis Vatican II les papes Paul VI, Jean-Paul II, Benoît XVI ont enseigné et que le pape François enseigne encore une théologie qu’il serait difficile d’accommoder avec la substance du dogme catholique (18). Les faits récents sont sans doute plus graves que les faits anciens (19). Mais dans les deux cas, la portée est substantiellement la même. Et ces faits ont été constatés par des personnes dont le jugement présente une certaine autorité morale, à défaut d’être juridique.

5. Tout cela nous conduit à estimer, ni plus ni moins, que la première opinion qui regarde comme improbable la chute d’un Pape dans l’hérésie est elle-même… improbable. Autrement dit, les arguments d’autorité théologique qui iraient dans le sens d’une réponse négative à la question posée ne suffisent pas à emporter l’adhésion. Reste alors à montrer en quoi la droite raison, éclairée par la foi, pourrait justifier une réponse affirmative.

Abbé Jean-Michel GLEIZE, prêtre de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X

La Porte Latine

     

Soutenir le Forum Catholique dans son entretien, c'est possible. Soit à l'aide d'un virement mensuel soit par le biais d'un soutien ponctuel. Rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici. D'avance, merci !


  Envoyer ce message à un ami


 Le Pape peut-il tomber dans l'hérésie ? La matière d'un débat par La Porte Latine  (2017-01-29 09:40:30)
      pour étayer l'argumentaire de M. l'abbé Gleize par Limousin  (2017-01-29 10:12:46)
          Le Vicaire du Christ par Jean-Paul PARFU  (2017-01-29 10:54:10)
              Il est d'ailleurs intéressant de constater par Jean-Paul PARFU  (2017-01-29 11:13:55)
      Par quel mécanisme, phénomène, le Pape serait-il incapable d'entrer en héré [...] par Glycéra  (2017-01-29 10:56:54)
          Lisez bien par Meneau  (2017-01-29 13:44:39)
              Oui, mais quel est le mode et l'endroit de cette action de Dieu ? par Glycéra  (2017-01-29 14:16:24)
                  Les procédures sont les mêmes ! par jl d'André  (2017-01-29 16:50:58)
              Opinion commune des théologiens ? par Candidus  (2017-01-29 16:04:09)
                  Sancta religio... par BdM  (2017-01-29 16:53:42)
                      Pas convaincant par Philippilus  (2017-01-29 17:48:27)
                          Certes, on peut toujours discuter... par BdM  (2017-01-29 20:18:39)
                  Pas probant par Meneau  (2017-01-29 20:10:12)
              Est-ce que l'acclamation "coram populi" est déterminante ? par Glycéra  (2017-01-30 12:01:30)
                  ? par Meneau  (2017-01-30 20:39:20)
                      Dans nos milieux ... par Lycobates  (2017-01-30 20:51:08)
                          bien vu... et questions par Glycéra  (2017-01-31 11:28:25)
                              "non lo farà, perche prima morirà" par Lycobates  (2017-02-01 00:55:19)
                                  En effet, il y a des morceaux de réponse par Glycéra  (2017-02-01 10:18:58)
                                      Une réponse simple par Vianney  (2017-02-02 08:58:39)
                      L'acclamation par le peuple semble n'être que... par Sacerdos simplex  (2017-01-30 22:44:39)
                      Et quel est le moyen de vérifier cette inspiration ? par Glycéra  (2017-01-31 11:53:21)
      Bravo à ce recul de l'hystérie papolatre par Arnaud.B.  (2017-01-29 11:29:42)
          Dans le contexte de l'article de l'abbé Gleize, par Limousin  (2017-01-29 13:53:59)
          Je n'ai pas vu que la FSSPX se soit imaginé cela ! par jl d'André  (2017-01-29 17:09:34)
          Dans L. G .chap. 2 n° 16 par Steve  (2017-01-29 23:15:58)
              le créateur par Arnaud.B.  (2017-01-30 12:42:05)
                  Non ! par Jean-Paul PARFU  (2017-01-30 13:37:11)
                      Trop facile, simpliste ! donc.... ne serait-ce pas faux ? par Glycéra  (2017-01-30 13:59:42)
                  Les pères conciliaires par Steve  (2017-01-30 16:05:49)
      L'abbé Gleize oublie un peu vite par Meneau  (2017-01-29 13:21:20)
          J'ajoute que... par Meneau  (2017-01-29 13:24:26)
              La position exacte de Palmieri par Meneau  (2017-01-29 22:13:02)
          M. l'abbé Gleize oublie un peu vite ? par Limousin  (2017-01-29 14:01:06)
              Vous avez raison par Meneau  (2017-01-29 20:31:00)
                  En effet cela convient mieux pour un échange d'opinions... par Limousin  (2017-01-30 11:38:02)
          Vatican I et le pape hérétique par John DALY  (2017-01-29 15:22:33)
              Oui par Meneau  (2017-01-29 20:17:14)
                  « Opinion très générale et certaine » par John DALY  (2017-01-30 11:21:00)
                      Merci pour cette explication ! par Vianney  (2017-01-30 15:43:47)
                          "À moins qu'il n'erre dans la foi..." par John DALY  (2017-01-30 17:20:52)
                              Une année de centenaires en effet par Vianney  (2017-01-30 18:47:53)
                              Je ne suis pas spécialiste à ce point par Meneau  (2017-01-30 20:31:10)
                                  Comme des centaines d'autres théologiens par John DALY  (2017-01-31 09:54:36)
                                      Est-ce que ces deux cas ne parlent pas de la force... par Glycéra  (2017-01-31 11:50:22)
                                          Pouvoir indirect des fidèles par John DALY  (2017-01-31 12:23:50)
                                              Également dans la proclamation de certains dogmes par Vianney  (2017-01-31 14:18:47)
                                      Une remarque... par Rodolphe  (2017-01-31 17:53:50)
                                          Je confirme... par John DALY  (2017-01-31 18:32:10)
                                              La différence entre... par Rodolphe  (2017-01-31 18:53:37)
                                                  Adieu à la divine constitution de l'Église ! par John DALY  (2017-01-31 19:16:53)
                                                      Mais non... par Rodolphe  (2017-01-31 22:42:44)
                                                          pas des femmes et des enfants par Lycobates  (2017-02-01 00:00:47)
          une question me tarabuste par jejomau  (2017-01-29 15:47:21)
              La réponse par Jean-Paul PARFU  (2017-01-29 17:57:00)
                  si le pape est infaillible en "matière de foi et de moeurs" par jejomau  (2017-01-29 18:24:48)
                      Personne (du moins à ma connaissance) n'a dissocié les deux ! par jl d'André  (2017-01-29 18:49:03)
                      Dans le vocabulaire de l'Eglise par Jean-Paul PARFU  (2017-01-29 20:23:33)
                      Cher Jejomau... par Lucas  (2017-01-30 09:11:23)
                          plutôt que de parler de "pape hérétique", plutôt parler d' "a [...] par jejomau  (2017-01-30 11:06:54)
                              Dans ce cas.... par Lucas  (2017-01-31 08:32:52)
       François hérétique ? par La Porte Latine  (2017-01-29 14:49:45)
          Ce 2ème texte est excellent par Meneau  (2017-01-29 20:34:52)
              Je confirme par BdM  (2017-01-29 22:41:21)
              Ce texte me semble effectivement ... par Ion  (2017-01-30 09:00:35)
          Quelle orientation derrière ce texte par Philippilus  (2017-01-30 19:36:01)
              Je partage votre point de vue par Babakoto  (2017-01-31 00:05:23)
                  Pas tout à fait par Meneau  (2017-01-31 01:01:15)
                      Je n'ai pas tout compris par Babakoto  (2017-02-01 00:09:19)
                  Ce n'est pas le même point de vue par Philippilus  (2017-01-31 09:48:08)
                      Nous sommes d'accord sur le principe par Babakoto  (2017-01-31 23:33:49)
      C'est plutôt un ensemble de doctrines qui est "dyslogique". par Scrutator Sapientiæ  (2017-01-29 18:13:57)
          une réponse peut-être chez Mgr Lefebvre par jejomau  (2017-01-29 18:48:43)
              L'écclésiologie de communion et de Coubertin pousse au dyslogisme. par Scrutator Sapientiæ  (2017-01-30 08:31:27)
                  Quel échange de vues par Steve  (2017-01-30 19:20:11)
          malgré le retour au thomisme, depuis les ralliements de LéonXIII par Presbu  (2017-01-29 19:35:42)
              Voyez la "vitesse d'oubli" des textes suivants, pourtant récents : par Scrutator Sapientiæ  (2017-01-30 22:09:06)
                  Victoire du suarézisme par Peregrinus  (2017-01-31 09:11:55)