La boutique de l’Espérance, partenaire historique du Forum catholique !
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Roberto de Mattei excommunié ?
par Amandus 2016-01-23 10:56:49
Imprimer Imprimer

Loin de moi l’idée de le condamner. Juste un titre accrocheur mais qui semble atteindre sa réalité quand on lit le passage ci-dessous trouvé dans le livre du Cardinal Deschamps (réponse au père Gratry) :

Mgr Manning, si l’on prend les choses à la lettre et à la rigueur, a évidemment encouru l’excommunication ipso facto ou latae sententiae, énoncée dans le titre I de la récente bulle de Pic IX. Voici les termes de ce titre I :
« Sont soumis à l’excommunication ipso facto ou latae sententiae tous et chacun des hérétiques de tout espèce de nom, aussi bien que tous ceux qui les favorisent et les défendent de quelque manière que ce soit. »
Ainsi donc, mon cher Père, Monseigneur Manning est bien et dûment excommunié, du moins à vos yeux, car il connaît aussi bien que vous les textes des Conciles qui condamnent Honorius.
Mais si cette excommunication atteint Mgr Manning, savez-vous qui elle atteint encore ?
Un personnage fort considérable dans l’Église va vous le dire. Voici ses paroles :

« Nos adversaires (et vous êtes de ce nombre, mon Père*), nos adversaires accusent également le Pape Honorius d’avoir adhéré dans ses lettres au sentiment de Sergius, chef des Monothélites, lequel propageait cette erreur, qu’il n’y a en Jésus-Christ qu’une seule volonté et une seule opération. — Mais saint Maxime et Jean IV ont justifié Honorius en disant que ses lettres pouvaient très bien s’expliquer dans un sens catholique. Le fait est qu’Honorius tenait réellement l’opinion orthodoxe, à savoir, qu’il y avait en Jésus-Christ deux volontés et deux opérations ; mais l’erreur de Sergius étant venue à se produire, Honorius, pour éteindre le schisme et en même temps pour ne pas provoquer le soupçon qu’il adhérait, soit au sentiment des Eutychiens, soit à celui des Nestoriens, qui reconnaissaient en Jésus-Christ deux personnes. Honorius, dis-je, signifia par lettre à Sergius, qu’on ne parlât ni d’une ni de deux opérations. Voici du reste ses paroles : Repoussant donc, comme nous l’avons dit, le scandale de l’invention nouvelle, nous ne devons proclamer ni une ni deux opérations ; mais au lieu d’une opération, comme disent quelques-uns, nous devons confesser en toute sincérité un seul Seigneur opérant dans l’une et l’autre nature ; et au lieu de deux opérations ; il faut proclamer avec nous, en laissant de côté l’expression de deux opérations, que les deux natures, c’est-à-dire celle de la divinité et celle de l’humanité, dans la seule personne du fils unique de Dieu, opèrent sans confusion, sans division, et sans altération, chacune ce qui lui est propre. Auferentes ergo, sicut diximus, scandalum novellae adinventionis, non nos oportet unam vel duas operationes praedicare, sed pro una quam quidam dicunt operatione, oportet nos unum operatorem Christum Dominum in utrisque naturis veridice confiteri, et pro duabus operationibus, ablato geminae operationis vocabulo, ipsas potius duas naturas id est divinitatis et carnis assumptae, in una persona Unigeniti Dei Patris, inconfuse, indivise, atque inconvertibiliter nobiscum praedicare propria operantes. Ainsi Honorius déclare qu’il y a en Jésus-Christ un seul opérateur, mais deux opérations, selon les deux natures qui étaient unies dans sa personne, et dont chacune avait ses opérations propres. — Il exprime en peu de mois la même chose dans sa première lettre à Sergius : Jésus-Christ, dit-il, opère dans les deux natures ce qui est de la divinité et ce qui est de l’humanité : In duabus naturis (Christum) operatum divinitus atque humanitus. — Qu’Honorius ait réellement partagé le sentiment qui admet deux volontés, celle de la divinité et celle de l’humanité, c’est que démontrent plus manifestement encore ces autres paroles de sa seconde lettre : Nous devons confesser deux natures unies par unité naturelle dans un même Jésus-Christ et agissant chacune avec la participation de l’autre : la nature divine opère ce qui est de Dieu, la nature humaine exécute ce qui est de la chair, tandis que les différences des natures demeurent entières : Utrasque naturas in uno Christo unilate naturali copulatas cum alterius communione operantes, atque operatrices confiteri debemus : et divinam quidam, quae Dei sunt operantem, et humanam quae carnis sunt exequentem… naturarum differentias integras confitentes1. Si donc il affirme qu’il y avait en Jésus-Christ deux natures opérant chacune sans rien détruire de la différence qui existe entre elles, il tenait par conséquent aussi qu’il y avait en lui deux volontés. Et s’il a écrit ces paroles : Nous ne devons proclamer ni une ni deux opérations : Non nos oportet unam vel duas operationes praedicare, c’est qu’il appréhendait en disant : « une opération, » de favoriser l’hérésie d’Eutychès, et en disant « deux opérations, » de favoriser l’hérésie de Nestorius.
« Il importe peu que, dans la même lettre, Honorius ait écrit qu’il n’y avait eu qu’une seule volonté en Jésus-Christ : Unam volunlatem fatemur Domine nostri Jesu Christi ; car il s’est exprimé de la sorte à cause de ce que Sergius lui avait écrit, à savoir, que dans l’opinion de quelques-uns, Jésus Christ, comme homme, avait deux volontés contraires, celle de l’esprit et celle de la chair qui est en nous par suite de la faute d’Adam, C’est là ce que nous attestent le Pape Jean IV et saint Maxime ; c’est là aussi ce qu’affirment Tournely et Berti ; c’est là enfin ce que dit Noël Alexandre lui-même, lorsqu’il écrit : Honorius a parié dans un sens catholique, attendu qu’il n’a point nié d’une manière absolue deux volontés en Jésus-Christ, mais seulement deux volontés contraires : Locutus est (Honorius) mente catholica, siquidem absolute duas voluntates Chrisli non negavit, sed voluntates pugnantes. Cette explication paraît évidente par la raison que le Pape Honorius apporte dans sa lettre pour justifier son expression : Nous reconnaissons, dit-il, une seule volonté en Jésus-Christ, parce que la divinité a pris, non pas notre péché, niais notre nature, telle qu’elle a été créée avant le péché, et non telle qu’elle a été viciée après la prévarication…. Le Sauveur n’a donc pas pris une nature viciée, qui combattrait contre la loi de l’esprit, etc. : Unam voluntatem fatemur Domini Jesu Christi, quia pro facto a divinitate assumpta est nostra natura, non culpa ; illa profecto quae ante peccatum creata est, non quae post praevaricationem vitiata. Non est itaque assumpia, sicut praefati sumus, a Salvatore vitiata natura quae repugnaret legi mentis ejus etc.
« Mais, nonobstant cela, répliquent nos adversaires, Honorius a été condamné comme hérétique dans l’Action treizième du VIe Concile œcuménique, en même temps que Cyrus, Sergius, Pyrrhus cl autres Monothélites.
« Mais si parmi les noms des hérétiques, le Concile a cité réellement celui d’Honorius, Bellarmin, Tournely et Berti, d’accord avec le Cardinal Turecremata, assurent qu’il lut condamné par suite d’une erreur de fait dans laquelle de fausses informations entraînèrent les Pères du Synode ; et en cela, le Concile n’est pas tombé dans une erreur de fait dogmatique (car, sous ce rapport, ni le Pape ni le Concile œcuménique ne peuvent errer) mais dans une erreur de fait particulier, par suite des fausses informations résultant de ce que la lettre d’Honorius avait été mal traduite du latin en grec ; ce qui induisit les Pères à croire que le Pape avait écrit à Sergius dans un esprit hérétique. Or, tous les auteurs sont d’accord à admettre que les Conciles généraux eux-mêmes peuvent tomber dans une erreur de cette espèce — D’autre part, que le Concile soit réellement tombé dans cette erreur de fait, c’est ce que prouvent les pièces écrites pour la défense d’Honorius par Jean IV, Martin 1er, saint Agathon, Nicolas Ier, et le Concile de Rome tenu sous le même pape Martin, lesquels ont mieux compris les lettres d’Honorius que les Pères grecs du Synode.
« C’est pourquoi les auteurs plus anciens, qui ont écrit sur cette question en plus grand nombre que les modernes, se sont abstenus de qualifier Honorius d’hérétique : tels sont saint Maxime, Théophane, Zonaras, Paul diacre, et même Photius3, cet ennemi déclaré de l’Eglise Romaine. Tous ces auteurs sont cités par Bellarmin, qui ajoute que tous les historiens latins, tels qu’Anastase, Beda, Flavius Blondus, Nauclérus, Sabellicus, Platina et d’autres, appellent Honorius un Pape catholique. — Dailleurs, comme disent Bellarmin, Turrecremata, Melchior Cano, Petit-Didier et Combefis, si Honorius avait embrassé dans ses lettres l’erreur de Sergius, il aurait failli comme homme privé dans ces mêmes lettres, qui n’étaient pas des encycliques, mais des écrits privés et nullement comme Pontife et Docteur universel de l’Église.
« Mais, en présence des passages que nous avons empruntés ci-dessus à ces lettres d’Honorius, il nous est impossible de comprendre comment on pourrait le condamner comme hérétique. Toutefois, c’est bien la vérité qu’exprime Léon II, quand il écrit aux évêques d’Espagne que, bien que le pape Honorius ne soit pas tombé dans l’hérésie des Monothélites, il n’est cependant pas exempt de faute, parce que, dit-il, il n’a pas éteint, comme il était du devoir de l’autorité Apostolique, la flamme naissante d’un dogme hérétique, mais qu’il l’a entretenue par sa négligence : Flammam haerelici dogmatis non : ut decuit Aposolicam auctoritalem, incipientem extinxit, sed negligendo confovit. Il devait, dès le principe, retrancher l’erreur, et c’est sous ce rapport qu’il a manqué. »

Quel est donc l’audacieux qui parle ainsi ?
Saint Alphonse de Liguori, dans l’ouvrage que N.S.P. le Pape Pie IX vient de recommander à l’occasion du Concile.


(Cardinal Deschamps, Première Réponse au R.P. Gratry pp. 301 à 309)

__________________
* on peut remplacer honnêtement par « et Roberto de Mattei est de ce nombre »


  Envoyer ce message à un ami


 Honorius Ier : le cas controversé d’un pape hérétique [Roberto de Mattei/La [...] par Amandus  (2016-01-19 11:33:46)
      Bravo à Roberto de Mattei ! par Jean-Paul PARFU  (2016-01-19 12:12:52)
          Ce n’est justement pas l’avis de Mattei ! par Vianney  (2016-01-19 14:05:12)
              De Mattei ne dit pas cela Vianney par Jean-Paul PARFU  (2016-01-19 17:50:34)
                  C’est encore pire alors... par Vianney  (2016-01-19 18:05:06)
                      Il y a l'Eglise Vianney et les hommes d'Eglise par Jean-Paul PARFU  (2016-01-19 18:22:05)
                          Que la situation actuelle comporte un mystère, je ne le nie nullement par Vianney  (2016-01-19 19:59:48)
                              Le Christ a promis par Jean-Paul PARFU  (2016-01-19 21:06:32)
                                  Mais le Christ a aussi déclaré aux apôtres... par Vianney  (2016-01-19 22:29:56)
                                      Il faut raison garder par Jean-Paul PARFU  (2016-01-19 23:03:15)
                                          Contrevérité manifeste par Vianney  (2016-01-19 23:46:17)
                                              Arrêter de nous balader ! par Jean-Paul PARFU  (2016-01-20 07:51:52)
                                                  Arrêtez de nous balader ! par Jean-Paul PARFU  (2016-01-20 07:56:58)
                                              Cela vous fait peur ? par Amandus  (2016-01-20 09:17:39)
                                                  Papiste d’accord... par Vianney  (2016-01-20 09:36:01)
                                                      en effet par jejomau  (2016-01-20 11:14:48)
          Ce n’est pas en son honneur par Amandus  (2016-01-19 23:16:48)
              Hors sujet ! par Jean-Paul PARFU  (2016-01-20 07:47:57)
                  Et cet article-là... par Vianney  (2016-01-20 08:37:31)
                      Le livre de de Mattei n'est pas un livre sur Honorius par Jean-Paul PARFU  (2016-01-20 08:46:12)
                      Lisez plutôt le livre par Jean-Paul PARFU  (2016-01-20 09:04:57)
                          Ça c’est trop fort !!! par Vianney  (2016-01-20 09:21:56)
      sur le sujet par jejomau  (2016-01-19 12:23:56)
      Le concile par Jean Ferrand  (2016-01-19 12:32:56)
          C'est en préparation du Concile justement par Amandus  (2016-01-20 22:39:02)
          Quand à votre deuxième point par Amandus  (2016-01-20 22:50:18)
      La question d’Honorius – aperçu en une page par Amandus  (2016-01-19 23:10:26)
          Excellent résumé par Peroutradition  (2016-01-20 00:25:18)
      Erreurs fondamentales de Roberto de Mattei – première par Amandus  (2016-01-20 08:53:33)
          Vous êtes malhonnête ! par Jean-Paul PARFU  (2016-01-20 09:02:23)
              C'est vous qui le dites par Amandus  (2016-01-20 09:43:32)
                  Pas de sédévacantisme sur le forum ! par Jean-Paul PARFU  (2016-01-20 10:24:58)
                      Et pourquoi abandonneriez-vous la vérité historique ? par Amandus  (2016-01-20 13:01:43)
                          Les quatre Evangélistes sont-il des ennemis de l'Eglise ? par Jean-Paul PARFU  (2016-01-20 14:09:36)
                              Toujours à l'écoute par Amandus  (2016-01-20 14:40:40)
                                  Relisez plutôt par Jean-Paul PARFU  (2016-01-20 15:24:12)
                                      Ouvrage important sur Honorius par Anaclet  (2016-01-20 21:11:53)
                                      Sur cette Pierre j’établirai mon Église par Amandus  (2016-01-20 22:40:28)
                                      Ça y est, c'est fait par Amandus  (2016-01-25 13:24:38)
                      Belle clairvoyance par Mingdi  (2016-01-20 16:06:52)
                          Ardent défenseur d’Honorius par Amandus  (2016-01-20 17:42:45)
                              Amandus le monseigneur par Jean-Paul PARFU  (2016-01-20 18:07:22)
                                  Et Jean-Paul le Parfumeur par Amandus  (2016-01-20 20:14:54)
                                      Simple homophonie ! par Jean-Paul PARFU  (2016-01-20 20:27:26)
      Erreurs fondamentales de Roberto de Mattei - deuxième par Amandus  (2016-01-20 09:12:32)
      Erreurs fondamentales de Roberto de Mattei – troisième par Amandus  (2016-01-20 13:09:57)
      Contre la promulgation du dogme de l’infaillibilité pontificale par Amandus  (2016-01-22 05:52:55)
          De qui est l’anecdote... par Vianney  (2016-01-22 08:42:00)
              Ah ce cher abbé ! par Amandus  (2016-01-22 13:29:07)
                  À propos du Cardinal Dechamps par Vianney  (2016-01-22 16:03:43)
                      Roberto de Mattei excommunié ? par Amandus  (2016-01-23 10:56:49)


156 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]