Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Qui a lu l'Histoire des traditionalistes d'Yves Chiron ?
par JVJ 2022-06-22 11:47:44
Imprimer Imprimer

Le livre est paru depuis janvier, ce qui a laissé du temps aux sagaces intervenants francophones du FC pour lire cet ouvrage louable et courageux. Le problème des sources d'une histoire aussi contemporaine n'est pas simple. L'ouvrage ne juge pas et se rapproche beaucoup d'un livre d'histoire, même si beaucoup d'historiens (formés à la méthode historique) préfèrent écrire sur des morts que sur des vivants.

Y. Chiron a opéré un petit tournant personnel en écrivant "Françoisphobie" en 2020, parce que, franchement, on avait pas besoin de ce livre, ni en France, ni à Rome. On dirait une commande, comme la biographie de Mgr Lefebvre par Levillain. J'espère que le titre lui a été imposé par Le Cerf, car la cage aux phobes m'insupporte et le terme n'appartient pas au vocabulaire historique. Je ne l'ai pas lu, mais des amis qui l'ont lu m'en ont fait le compte rendu.

Je suis un peu tombé de l'armoire hier en réfléchissant aux interventions d'Alexandre et de Paterculus (je remercie tous les deux d'avoir un peu écrit sur le vénérable Prémontré) : le Père André Forest est absent de l'ouvrage d'Y. Chiron, qui en même temps donne une place surabondante aux sédévacantistes. Un évêque étourdi ou peu rigoureux en déduire que la Tradition conduit souvent à renier l'existence du pape. Quand on est sédévacantiste, est-on encore dans la Tradition ? Cela fait mauvais genre...

L'index nominum necnon nominorum donne aucune occurrence pour le Père Forest, mais deux pages seulement pour l'abbé Philippe Laguérie, soit une de plus... qu'André Gide ! Et dix pages pour Charles de Gaulle. Une pour Mgr de La Chanonie. Quatre pour Jean-Paul Ier (eh ben). Neuf pour Mauriac (très filandreux dans sa critique du concile et toujours soucieux d'être dans le camp du bien, sans doute pour avoir des obsèques de première classe ! Et j'aime beaucoup Mauriac sauf quand il défend une certaine religion...).

L'introduction ne définit pas du tout ce que l'ouvrage entend par Tradition ou traditionnaliste. Exclure Randol ou Sant'Antimo du livre est très surprenant. La messe de St-Pie V n'épuise pas le monde traditionnel, n'en déplaise. Le chapitre qui m'a le plus intéressé est celui qui concerne "les religieux dans la tourmente postconciliaire". Il y aurait des livres à écrire, du moins des colloques avec des études ciblées. Je crois que les moines français qui ont participé aux travaux de leur Ordre pour rédiger de nouvelles constitutions et qui ont vécu les tensions dans les monastères autour de la messe et des offices, sont tous morts. J'ai eu la chance d'en connaître un, Bénédictin, mais je prenais peu de notes.
Demeure le problème des sources : les tensions et les discussions dans les différents chapitres ne laissent pas de traces pour le public.
La révolution liturgique dans ces lieux est passée très facilement et surprend encore plus que dans les paroisses.
Je persiste à dire que le livre de Y. Raison du Cl. est partisan et orienté, mais comme il est une espèce rare, le livre est destiné à servir de référence bibliographique.
On réduit la province de France au Saulchoir et à Fourvière, avec un farfelu nommé Guérard des Lauriers qui finit évêque gyrovague et sédévacantiste, outre le P. Bonnet. Mais des dizaines de Pères n'étaient pas du tout des enragés et des rouges. Simplement, ils ont dû obéir et souffrir. Les langues se déliaient à la fin des années 90. Mais alors, il était encore trop tôt pour écrire noir sur blanc que le couvent de Dijon décida de transformer son église en salle de cinéma pendant deux ans ! La messe se disait dans la sacristie en refusant les fidèles pourtant nombreux. Il y eut des coups de poing quand il fut décidé au chapitre conventuel de détruire les autels secondaires. Les ordres venaient de la province, avec le succès que l'on sait dans les abandons de froc et le tarissement du noviciat, la fuite vers d'autres provinces.

Je livre à ceux qui n'auraient pas encore lu Y. Chiron la fin de la notice de Wladimir de St-Jean (p. 540).
"En juin 2006, il a dû remettre sa charge abbatiale pour "manipulation, abus d'autorité" et abus sexuel. Un procès canonique a été engagé contre lui. Le père Emmanuel-Marie a été élu le 29 septembre suivant pour lui succéder et a reçu la bénédiction abbatiale le 3 novembre des mains de Mgr Fort, évêque d'Orléans".
J'ai appris ce scandale par ce livre. On voit que l'Eglise ne se presse pas du tout : un procès engagé en 2006 qui n'est toujours pas réglé dans un sens ou dans l'autre !? Et qui a engagé le procès ? Qui juge ?

Entre autres choses toujours à améliorer (comme ma prose ô combien !), il manque les noms des évêques qui ont célébré la messe de St-Pie V après le motu proprio de Benoît XVI. Il y a parmi eux ceux qui ont joué le jeu, mais qui n'en ont pas moins été odieux ensuite avec des prêtres et communautés traditionnelles. Ou qui ont retourné leur chasuble !
Y. Chiron passe très rapidement sur la fameuse enquête à laquelle a répondu la CEF pour faire le point sur Summorum Pontificum. Il aurait pu dire que le niveau était affligeant et la synthèse, malhonnête (je dirais même, par définition pour une synthèse à l'échelle d'un pays).

Ainsi le P. Forest n'existe pas, mais on cite parmi l'appel aux évêques du 31 août 2021, le prévôt général (sic) de l'Institut St-Philippe-Néri (de Nancy, je précise). Que je sache, l'Oratoire de Nancy est pour certains membres bi-ritualiste au mieux, et donc pas du tout traditionnaliste au sens restreint d'Y. Chiron. Et il y eu des départs chez eux. Je ne suis pas au courant que leur fondation dijonnaise célèbre la messe de St-Pie V.

Par moment on a l'impression que Williamson pèse plus que Mgr Fellay !

Le titre du chapitre 15 : "Le pape François, un pasteur avant tout".
Pff.
Il est le pape qui veut "normaliser davantage la FSSPX et les Traditionnalistes dans la vie de l'Eglise" (p. 416).
Oui, moi aussi je voudrais parfois normaliser à grands coups de pieds dans le derrière certains de mes élèves.
Robespierre a aussi normalisé le culte catholique... M. Chiron ne connaît peut-être pas le verbe "fliquer" ou "caporaliser" ou "exclure" ou "réduire".

Robert de Mattei jouit, sauce Golias, à un petit amalgame pour le définir en deux mots, du genre "très lié au mouvement Tradition Famille Propriété et auteur d'une biographie hagiographique de son fondateur" (p. 411).
Si j'étais M. Chiron, je me méfierais des accusations de biographies hagiographiques... Je ne parle pas du livre sur mon compatriote, le Père Lamy, qui est un vrai livre d'histoire sur un sujet peu évident.
Et rebelote p. 424 "par l'historien italien Roberto de Mattei, lié au mouvement Tradition Famille Propriété" (!!!).
A treize pages d'écart, le lecteur a compris... Et si RdeM était situé comme "professeur à l'Université européenne de Rome, directeur des revues x et y, vice-président du conseil national de la recherche de la république italienne (2004-2007, 2008-2011)" !? Hein ? Cela change un homme. Après recherche, ladite université est gérée par les Légionnaires du Christ. Un clou qu'YC a oublié d'enfoncer. Je ne connaissais que leur Université place Navone. Cela eut permis de dire "RdeM, lié aux Légionnaires du Christ dont le fondateur, longtemps protégé des papes, a été reconnu coupable de...".

Très peu de gens connaissent R. de Mattei qu'YC qualifie seulement comme je viens de le dire, précédé d'un "historien catholique". C'est un peu court ! Pour aggraver son cas, il aurait pu dire qu'il est biographe de St-Pie V. Que je sache, Nicole Lemaitre est une vraie catho de gauche nostalgique des années 60-70 en dépit de ses fréquentations romaines.

On revient en passant à la définition extra-large d'historien (le moindre érudit de paroisse est historien, j'entends bien..., et désormais, le moindre groupe synodal est constitué de Pères de l'Eglise, boîte de Pandore voulue par le pape et la moitié des évêques, je leur prédis des lendemains difficiles et ce sera bien fait pour eux). Une dame formée à Strasbourg qui s'en revient avec un DEA en théologie est qualifiée de théologienne dans son diocèse, fait la leçon aux curés et aux laïcs, et devient responsable de la pastorale liturgique ! J'avais pointé Chuppa Chups, exégète et théologienne dans la presse et selon la prose de l'Eglise... Mon oeil ! Et les évêques habilités au doctorat... Je suis habilité au marathon par mon cardiologue. J'ai le papier.

Etienne Fouilloux n'est cité qu'une fois p 129, dans la même page que Jean Guitton.
Fouilloux n'est pas qualifié (pourtant "grand" universitaire spécialiste du catholicisme, il faudrait donner ses titres académiques), mais on pourrait aussi dire, puisqu'on dénonce les "relations", qu'il a totalement quitté le catholicisme dans sa vie personnelle pour je ne sais quoi du côté des orthodoxes, et encore, cela a changé.
Jean Guitton est "philosophe". On peut gonfler la chose tout de même dans le contexte de la citation. Ami de Mgr Montini par exemple. Ou, si on veut le couler, collaborateur d'un hebdomadaire pétainiste en 1943 et épuré à la Libération (je sais que cette épuration fut à géométrie variable et à la main du PCF, merci !)...

Imaginez un livre qui vous dise (puisque wikipedia sert de référence épistémologique), de manière factuelle puisque c'est vrai : "Mgr X, fils d'un célèbre notaire pétainiste de l'Indre ennuyé à la Libération".
Cet évêque qui vit encore n'a pas dû avoir très faim durant la guerre...

Un compte rendu de ce livre dans une revue à comité de lecture n'écrira jamais : "Yves Chiron, qui n'a jamais soutenu de thèse malgré un DEA, biographe de Charles Maurras et ancien collaborateur de Présent et de Rivarol etc". Et vlan !

Dans la presse de mon diocèse natal, j'ai eu droit un jour (car je protestais - seul - du haut de mes 20 ans contre la destruction du maître autel de la cathédrale par le clergé, dont le curé qui était... un ami...) à : "jvj, que d'aucuns qualifient de traditionnaliste". Point.
Dans le cerveau des gens, traditionnaliste = intégriste = Lefebvriste = Pétain.
C'est charmant pour celui qui n'était encore jamais allé à une messe de St-Pie V et qui avait été confirmé dans l'une des pires paroisses du diocèse, par le frère Léon Taverdet !
Quelques courageux prêtres m'ont défendu et ont ouvert les yeux sur le niveau du journal, le degré d'honnêteté du clergé de la cathédrale, mais d'autres personnes hors de l'Eglise m'ont certainement catalogué (que personne ne me dise que pétainiste est une décoration au veston !).

Je n'ai pas voulu faire ici un compte rendu scientifique. Ce n'est pas ma période et j'ai écrit en vrac pour réagir à l'absence du regretté Père Forest et même de l'abbé Guérin dans ce livre destiné à servir de référence, pour les amis comme les contempteurs de la """Tradition""". Fontgombault est traitre chez certains, je sais. Et Solesmes, un repaire de progressistes. Comme tous les prêtres diocésains qui ont été et sont bi-ritualistes...

Aucun commentaire non plus sur l'appropriation orwellienne ou léniniste du dernier motu proprio "Gardien de la Tradition" ! Fallait oser. Les messes du MRJC ou celles qui se font en brodant loin du missel sont donc plus traditionnelles que celle du vieux prêtre disant sa messe de St-Pie V. Ok...

C'est d'ailleurs une histoire très cléricale, en dehors des Madiran et Ousset, du Grec.
Un évêque lecteur, s'il en est encore, qui ne connaît que de loin le monde "traditionnel", se dira que le pape fait bien d'étouffer cette queue de comète contre-révolutionnaire, fait de mâles aigris.
Evidemment, s'il avait en face de lui des garçons servant la messe ou des jeunes filles qui prient le soir en famille, des parents qui transmettent la foi à leurs enfants, ce serait un autre regard... Cet aspect est absent du livre. Je sais bien que les sources manquent... Et c'est un livre très gallocentré. J'ai dû mal à croire quand Luc Perrin dit que la Tradition est mondiale (j'exagère...). Oui, Etats-Unis. Mais après, au Portugal, en Pologne, en Italie... Congo Kinshasa. J'ai parlé du motu proprio de Benoît XVI plusieurs fois au recteur de la Catho de Kinshasa, ancien secrétaire de la conférence épiscopale. Pour lui, c'est un autre monde...

Dans les notes, on voit que le diocèse de Fréjus-Toulon a incardiné un prêtre, qui y est exorciste, parti de l'IBP en 2009, ordonné à Ecône.
YC parle toujours de "Mgr" Walch, entré au pré-séminaire de Paray (p 566). J'aimerais un point sur ce séminaire (pourquoi pré ?) dirigé par au moins deux futurs évêques (dont Mgr Fort qui a détruit ses archives de l'époque pour éviter les problèmes...). Et des évêques actuels sont passés par ce séminaire (classique durant les années de plomb).

Mgr Rey fait un peu comme le cardinal Siri fit autrefois, en accueillant prêtres, instituts et vocations persécutées.

Je ne regrette pas d'avoir acheté et lu ce livre. Merci à l'auteur. Un livre qui laisse indifférent ne mérite pas d'exister. La tâche n'était pas évidente du tout et le livre, trop restrictif dans son corpus, a le mérite d'être publié chez Tallandier, pas dans une officine.

Si quelqu'un me le demande, je vous cite un passage entier du dernier numéro de Communio, préfacé par le pape svp, consacré à l'Eglise synodale (sic et re-sic). Je suis tombé cette semaine de mon canapé. Les pères conciliaires étaient de vrais conservateurs, ai-je appris. J'espère que Benoît XVI ne lit plus cette revue...







     

Soutenir le Forum Catholique dans son entretien, c'est possible. Soit à l'aide d'un virement mensuel soit par le biais d'un soutien ponctuel. Rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici. D'avance, merci !


  Envoyer ce message à un ami


 Qui a lu l'Histoire des traditionalistes d'Yves Chiron ? par JVJ  (2022-06-22 11:47:44)
      L'abbé Jean-Michel Gleize l'a lu ! par jl dAndré  (2022-06-22 14:50:39)
          Bravo la FSSPX par Roger  (2022-06-23 08:19:00)
          L'abbé Gleize est professeur d'apologétique à Ecône, non ? par JVJ  (2022-06-23 22:45:12)
              Il y a bien des antichrists au Vatican par Regnum Galliae  (2022-06-24 11:57:01)
                  Ces propos sont avérés par Pétrarque  (2022-06-24 12:18:49)
      Moi. par Eucher  (2022-06-22 20:23:05)
          Exact ! par Lycobates  (2022-06-22 21:51:13)
              Pour un Français par Jean-Paul PARFU  (2022-06-22 23:27:27)
                  [réponse] par Regnum Galliae  (2022-06-23 13:07:14)
          Vous êtes perspicace par Jean-Paul PARFU  (2022-06-22 22:28:58)
              Tropismes par Peregrinus  (2022-06-23 13:28:20)
      Je ne lirai pas ce livre par Semper parati  (2022-06-23 17:49:06)
      Je l'ai parcouru par Athanase  (2022-06-24 05:51:34)
      J'ai dit ce que j'en pensais par Polydamas  (2022-06-25 02:11:37)
          Entièrement d'accord par Fenestri  (2022-06-25 08:20:52)
              En même temps... par Pétrarque  (2022-06-25 09:01:36)
          Où ai-je dit que le livre était partisan ? par JVJ  (2022-06-25 10:19:05)


43 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]