[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

objectivité dans la mesure du possible
par Luc Perrin 2011-04-03 17:36:06
Imprimer Imprimer

sachant que l'interprétation est forcément teintée de subjectivité.

Vos deux arguments "massue" me semble très peu convaincants.
- la chute du Mur de Berlin ? C'est une scie qu'on entend certes mais démontrée par rien. On ne voit d'ailleurs pas comment la RDA athée et protestante, où le catholicisme était faible et plutôt tiède comme en Hongrie, aurait pu être influencée directement par Jean-Paul II.

A l'Est, l'influence du pape vaut pour la Pologne, cela oui. Les spécialistes pensent que l'URSS a surtout implosé et qu'au moins Reagan et sa course avec les Soviétiques dans la Guerre des étoiles a eu une part importante. Faire du pape polonais le moteur de la fin du communisme en Europe est une billevesée. Il y a eu sa modeste part.

- la lutte contre l'avortement - au-delà le combat pour la vie - n'est pas une spécificité de Jean-Paul II. Paul VI a fait de même auparavant. Ce qui a frappé les esprits, c'est l'énergie déployée par le pape sur ce sujet alors que les épiscopats d'Europe de l'Ouest (et dans une moindre mesure des USA) étaient à cette époque très en retrait, à la recherche d'un discours ménageant le libéralisme.
Quel est le bilan ? C'est là qu'il faut poursuivre l'analyse pour mesure l'efficacité du pontificat : en Amérique du Nord, oui Jean-Paul II a changé la donne largement là où il a pu changer l'épiscopat. En revanche, on l'a vu encore récemment, dans les congrégations religieuses où il n'est pas intervenu vraiment, les compromissions des années de plomb demeurent.
En Europe de l'Ouest, on est toujours très en retrait : les polémiques autour du cas brésilien de 2009 l'ont démontré.

Sur presque tous les domaines, c'est le même bilan mitigé qui s'impose. Des progrès ici, des reculs là, une impuissance à obtenir de vrais changements dans de très nombreux dossiers.
Quelques exemples de cette impuissance de Jean-Paul II :
- relance des nouveaux mouvements oui mais gros écueil de la direction des Légionnaires du Christ, incapacité à réussir la rénovation des congrégations et ordres anciens, l'échec jésuite étant le plus flagrant
- incapacité à enrayer, en dépit d'une pléthore de textes, l'anarchie néo-liturgique. Même là où il y a eu le plus d'efforts - révision des traductions anglaises - le combat romain commence dans la décennie 1990 et, en 2005, rien n'était encore obtenu. Ce n'est que cette année que la nouvelle traduction doit, en principe, être appliquée.
- la rénovation de la catéchèse et de l'enseignement supérieur catholique fut un axe majeur de ce pontificat. Beaucoup a été fait (le Catéchisme de l'Église catholique 1992, Ex Corde Ecclesia 1990) pourtant dans les faits, a-t-on substantiellement progressé ? Ces deux questions restent sur la table en 2011.

La liste serait longue, chaque fois en demie teinte : un ou deux pas en avant ici, un ou deux pas en arrière là ou un statu quo à peine entamé sous l'écorce. S'il a activement lutté contre l'infiltration de la pensée marxiste, avec succès dans l'ensemble, il a en revanche laissé s'étendre la gangrène du syncrétisme interreligieux (cf. le bilan des rencontres d'Assise), tout en essayant de rectifier le tir avec Dominus Iesus (2000) mais, comme Benoît XVI d'ailleurs, sans chercher vraiment à obtenir une réception en profondeur de ce texte majeur, le plus souvent entièrement méconnu du clergé, de l'épiscopat et des fidèles.

On a accolé l'étiquette dans les années 1980 de pape de la "restauration" à Jean-Paul II : l'image n'est que partielle. S'il a incontestablement donné des impulsions fortes et positives, le suivi en actes n'a pas toujours été à la hauteur, certains gestes ont généré de la confusion, la crise liée à la néo-liturgie a été plutôt sous-estimée, le choix des hommes à la Curie est à l'image de cela mi figue mi raisin. Il est aisé de prendre la mesure des insuffisances de la "restauration" wojtylienne, si le catholicisme était en bonne santé aujourd'hui, cela se saurait.
Maintenant, c'est sans doute ce qui est en cause dans la béatification, l'exemple de chrétien donné par l'homme Karol Wojtyla est lui difficilement critiquable et digne d'éloge et d'admiration.


  Envoyer ce message à un ami


 Que l'on me permette d'être triste en ce jour... par XA  (2011-04-02 21:29:32)
      Je n'osais par Cachalot  (2011-04-02 22:04:31)
      J'y ai pensé toute la journée et je ne suis sûrement pas le seul. par Scrutator Sapientiæ  (2011-04-02 22:08:20)
          Il nous manque par jejomau  (2011-04-02 22:49:58)
      Cher XA. par Véronique (Lala)  (2011-04-02 22:13:47)
      Je lui dois tellement par Paxtecum  (2011-04-02 23:16:06)
      Faut-il pleurer ? par Baskerville  (2011-04-02 23:24:35)
          Pas une seule larme par Arvernis  (2011-04-02 23:39:58)
              On voit que vous n'avez pas vécu en pays communiste... par Don Henri  (2011-04-02 23:47:24)
                  Se taire... par Le souricier  (2011-04-02 23:53:44)
                      Là, vous êtes un peu malhonnête. par Lux  (2011-04-03 00:40:00)
                  Tant mieux pour vous par Arvernis  (2011-04-02 23:56:24)
                      Ecroulement de la foi? Vraiment pas partout. par Don Henri  (2011-04-03 00:00:35)
                          On peut tout faire dire aux chiffres par Arvernis  (2011-04-03 10:18:46)
                      Vous voulez de l'objectivté ? par Vincent F  (2011-04-03 01:56:52)
                          objectivité dans la mesure du possible par Luc Perrin  (2011-04-03 17:36:06)
                              S'il avait fallu faire le bilan du Concile de Trente par Vincent F  (2011-04-04 00:09:30)
                      Ce qui compte, par Feiz ha Breizh  (2011-04-03 12:37:13)
                  Mais je vous rassure ! par Miserere  (2011-04-02 23:59:55)
                      Souffrez, souffrez par etienne_rg  (2011-04-05 15:19:52)
          Heureusement qu'il est aussi le pape de la Miséricorde par Anton  (2011-04-03 11:58:17)
              Mais alors ! par Miserere  (2011-04-03 12:21:27)
                  Je ne crois pas que cela par Anton  (2011-04-03 13:18:18)
      Rendons grâce à Dieu ! par NéoAthanase  (2011-04-02 23:38:52)
          Le pape du clair-obscur par Chouette  (2011-04-03 00:36:26)
      Deo gratias par Tardivel  (2011-04-03 00:37:23)
          Jean-Paul II et la Vierge Marie par jejomau  (2011-04-03 09:31:37)
      . Jean-Paul II disait que « le fait "d’être épouse", et donc le&q [...] par Véronique (Lala)  (2011-04-03 14:45:55)
      pourquoi? par ptk  (2011-04-03 16:21:55)
          Cher XA , je ne vous comprends pas par Semper parati  (2011-04-03 17:21:04)
              Au total par Cléophas  (2011-04-03 17:32:58)
                  Amusant, le choix du prénom... par XA  (2011-04-03 17:47:44)
              Je relevais un fait. par XA  (2011-04-03 17:50:10)
                  Cela veut dire par castelrey  (2011-04-04 01:56:29)
          Il faudrait peut-être se placer dans un contexte par etienne_rg  (2011-04-05 15:24:11)
      Ainsi va le monde par Adso  (2011-04-03 18:30:02)
      Une appréciation nuancée sur un pontificat contrasté. par Scrutator Sapientiæ  (2011-04-03 23:04:58)
      Eh bien attristez-vous par Vassilissa  (2011-04-04 23:30:55)
          Merci de votre amabilité. par XA  (2011-04-05 06:55:59)
              pour quelqu'un par Vassilissa  (2011-04-05 20:38:31)
                  Aucune provocation de ma part. par XA  (2011-04-05 21:37:18)
                      Wouai ! par Maïe  (2011-04-05 21:44:57)
          Pensez-vous par Anton  (2011-04-05 07:37:51)
              Pour qui, quoi, pleure-ton mieux ? par Semper parati  (2011-04-05 08:56:29)
                  Stoooopppp par Chouette  (2011-04-05 09:03:01)
                      z arrete pas par Semper parati  (2011-04-05 19:01:51)
          Consolez-vous... par Athanasios D.  (2011-04-05 09:07:29)


138 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]