[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

La théologie n'est généralement pas spéculative
par Rémi 2020-01-07 16:49:11
Imprimer Imprimer

mais saint Thomas, lui, il a le droit. Et cela donne une question qui pourrait générer une intéressante uchronie "Et si nos premiers parents n'avaient pas péché ? " ...


Tertia pars de la Somme de théologie, Q1 :


ARTICLE 3 : Si l'homme n'avait pas péché, Dieu se serait-il incarné?


Objections :


1. Il semble que Dieu se serait incarné de toute façon, car l'effet demeure tant que demeure la cause. Mais, dit S. Augustin : "On peut penser à bien d'autres effets de l'Incarnation " en dehors de la libération du péché, dont on vient de parler. Donc, même si l'homme n'avait pas péché, Dieu se serait incarné.

2. Il revient à la toute-puissance divine d'accomplir parfaitement ses oeuvres et de se manifester par un effet infini. Mais une simple créature ne peut être considérée comme un effet infini, puisqu'elle est finie par son essence. C'est seulement dans l'oeuvre de l'Incarnation que se manifeste principalement l'effet infini de la puissance divine, puisqu'elle unit deux êtres infiniment éloignés l'un de l'autre, en tant qu'elle réalise l'hominisation de Dieu. C'est même dans cette oeuvre que l'univers atteint sa perfection, puisque l'aboutissement de la création, qui est l'homme, s'unit à son premier principe, qui est Dieu. Donc, même si l'homme n'avait pas péché, Dieu se serait incarné.

3. Le péché n'a pas rendu la nature humaine plus capable de recevoir la grâce. Mais après le péché elle a été capable de l'union hypostatique, qui est la plus haute des grâces. Donc, si l'homme n'avait pas péché, la nature humaine aurait été capable de cette grâce. Et Dieu n'aurait pas privé la nature humaine de ce bien dont elle était capable.

4. La prédestination divine est éternelle. Mais il est dit du Christ, dans l'épître aux Romains (1, 4) : "Il a été prédestiné Fils de Dieu avec puissance." Donc, même avant le péché, il était nécessaire que le Fils de Dieu s'incarne pour que la prédestination divine s'accomplisse.

5. Le mystère de l'Incarnation a été révélé au premier homme, comme le montre ce qu'il a dit (Gn 2, 23) : "Cette fois, c'est l'os de mes os, et la chair de ma chair ! " Et l'Apôtre déclare (Ep 5, 32) : "C'est un grand mystère, relativement au Christ et à l'Église." Mais l'homme ne pouvait prévoir sa chute, pour le même motif qui la faisait ignorer à l'ange, comme le prouve S. Augustin. Donc, même si l'homme n'avait pas péché, Dieu se serait incarné.



Cependant : sur le texte de S. Luc (19, 10) : "Le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu", S. Augustin affirme : "Donc, si l'homme n'avait pas péché, le Fils de l'homme ne serait pas venu." Et sur cette parole (1 Tm 1, 5) : "Le Christ est venu dans le monde pour sauver les pécheurs", la Glose affirme : "Il n'y a pas d'autre motif à la venue du Christ Seigneur que le salut des pécheurs. Supprimez la maladie, supprimez les blessures, et il n'y a pas de motif pour recourir aux remèdes."


Conclusion :

Diverses opinions ont été émises à ce sujet. Certains prétendent que, même si l'homme n'avait pas péché, le Fils de Dieu se serait incarné. D'autres soutiennent le contraire, et c'est plutôt à leur opinion qu'il faut se rallier. En effet, ce qui dépend de la seule volonté de Dieu et à quoi la créature n'a aucun droit, ne peut nous être connu que dans la mesure où c'est enseigné dans la Sainte Écriture, qui nous a fait connaître la volonté de Dieu. Aussi, puisque dans la Sainte Écriture le motif de l'Incarnation est toujours attribué au péché du premier homme, on dit avec plus de justesse que l'oeuvre de l'Incarnation est ordonnée à remédier au péché, à tel point que si le péché n'avait eu lieu, il n'y aurait pas eu l'Incarnation. Cependant la puissance de Dieu ne se limite pas à cela, car il aurait pu s'incarner même en l'absence du péché.



Solutions :

1. Tous les autres motifs assignés à l'Incarnation se rattachent à la guérison du péché. Car si l'homme n'avait pas péché, il aurait été inondé par la lumière de la sagesse divine, et Dieu lui aurait donné la perfection de la justice pour tout ce qu'il avait besoin de connaître et de faire. Mais parce que l'homme, en abandonnant Dieu, s'était effondré au niveau des réalités corporelles, il convenait que Dieu, en s'incarnant, lui apporte le remède du salut par des moyens corporels. C'est pourquoi, sur la parole de Jean (1, 14) : "Le Verbe s'est fait chair", S. Augustin affirme : "La chair t'avait aveuglé, la chair te guérit; car le Christ est venu pour éteindre par la chair les passions de la chair."

2. Dans le mode de production des choses à partir de rien, la puissance infinie de Dieu se manifeste déjà. En outre, il suffit à la perfection de l'univers que la créature s'oriente vers Dieu comme vers sa fin, en vertu de sa nature. Mais que la créature s'unisse à Dieu dans la personne, cela dépasse les limites de sa perfection naturelle.

3. On peut considérer une double capacité dans la nature humaine. L'une est dans l'ordre de la puissance naturelle. Celle-là est toujours comblée par Dieu, qui donne à chaque être ce que demande la capacité de sa nature. L'autre capacité se mesure à la puissance divine, à qui toute créature obéit sans hésitation. Et c'est à celle-ci que se rapporte la capacité alléguée dans l'objection. Mais Dieu ne comble pas totalement cette capacité de la nature; autrement il faudrait dire que Dieu n'aurait pas pu faire dans sa créature autre chose que ce qu'il a fait, ce qui est faux, comme on l'a établi dans la première Partie.

Mais rien n'empêche que la nature humaine ait été élevée à un niveau supérieur après le péché; car Dieu permet le mal pour en tirer un plus grand bien. Comme dit S. Paul (Rm 5, 20) : "Là où le péché a abondé, la grâce a surabondé." Et l'on chante dans la bénédiction du cierge pascal : "Heureuse faute, qui nous valut d'avoir un si grand Rédempteur ! "

4. La prédestination suppose la prescience de l'avenir. C'est pourquoi, de même que Dieu prédestine un homme au salut pour exaucer la prière d'autres hommes, de même a-t-il prédestiné l'oeuvre de l'Incarnation à guérir le péché des hommes.

5. Rien n'empêche de révéler à quelqu'un un effet dont on ne lui révèle pas la cause. Le mystère de l'Incarnation a donc pu être révélé au premier homme sans qu'il puisse prévoir sa chute : car quiconque connaît un effet ne connaît pas toujours sa cause.


  Envoyer ce message à un ami


 La Corédemption: une paroisse personnelle traditionnelle explique par Chicoutimi  (2020-01-07 06:41:40)
      [réponse] par Johanis  (2020-01-07 07:57:40)
          Il est de foi... par Luc de Montalte  (2020-01-07 08:27:55)
              « j'achève en ma chair ce qui manque aux souffrances du Christ" par Johanis  (2020-01-07 08:45:21)
                  Non. par Luc de Montalte  (2020-01-07 09:58:00)
                  Saint Paul corédempteur, un dogme à proclamer ? par Marquandier  (2020-01-07 20:11:07)
                      Exactement ! + Question à tous par Luc de Montalte  (2020-01-07 21:20:21)
                          Des mots si différents auraient le même sens ? par Johanis  (2020-01-08 00:18:13)
                              Rien de neuf donc par Luc de Montalte  (2020-01-08 07:58:13)
                                  Tout est dans tout et réciproquement par Johanis  (2020-01-08 09:53:08)
                                      Bah par Luc de Montalte  (2020-01-08 10:26:06)
                                          Conclusion de l'échange par Johanis  (2020-01-08 10:44:41)
                                              Ce n'est pas le sujet par Luc de Montalte  (2020-01-08 11:31:22)
          Le grand signe des temps par Johanis  (2020-01-07 08:31:52)
              Non par Luc de Montalte  (2020-01-07 10:02:45)
                  Dîtes... par Lucas  (2020-01-07 10:24:41)
                      Euh...? par Meneau  (2020-01-07 10:44:45)
                          En effet ! par Luc de Montalte  (2020-01-07 10:50:53)
                          Mais.... par Lucas  (2020-01-07 14:27:29)
                              Mais on peut quand même en discuter par Jean-Paul PARFU  (2020-01-07 15:23:37)
                                  oui, vous avez raison. par Lucas  (2020-01-07 16:31:25)
                                      Certes par Peregrinus  (2020-01-07 17:38:59)
                                          Cher Peregrinus... par Lucas  (2020-01-08 09:36:59)
                      Catholique bien entendu par Luc de Montalte  (2020-01-07 10:47:41)
                          Aucun rapport par Regnum Galliae  (2020-01-07 11:14:25)
                              Mais justement par Meneau  (2020-01-07 11:36:45)
                                  Oui Meneau ! par Jean-Paul PARFU  (2020-01-07 11:45:10)
                                      évidemment cher Maître... par Lucas  (2020-01-07 14:30:41)
                                          C'est toute la question au contraire par Jean-Paul PARFU  (2020-01-07 15:17:53)
                                              A tort... par Lucas  (2020-01-07 16:49:07)
                                  Exactement par Luc de Montalte  (2020-01-07 11:51:48)
                                  En effet, mais sans généraliser par Regnum Galliae  (2020-01-07 14:19:06)
                                      Reine du Ciel, Mère de Dieu par Luc de Montalte  (2020-01-07 14:22:28)
                                  Mais on objecte chet Meneau par Jean-Paul PARFU  (2020-01-07 14:55:15)
                              Attention aux confusions par Jean-Paul PARFU  (2020-01-07 11:40:00)
                                  Hum par Luc de Montalte  (2020-01-07 11:54:15)
                                      Port-Royal par Jean-Paul PARFU  (2020-01-07 11:57:32)
                                          Je ne vois pas par Luc de Montalte  (2020-01-07 12:03:39)
                                          N’avez-vous pas honte ? par Marquandier  (2020-01-07 19:41:49)
                                              Ne montez pas sur vos grands chevaux ! par Jean-Paul PARFU  (2020-01-07 20:39:42)
                                                  Péréfixe vous donne tort ! par Marquandier  (2020-01-07 20:43:45)
                                                      Sur l'histoire du jansénisme par Luc de Montalte  (2020-01-07 21:07:42)
                                                  Pas du tout ! par Luc de Montalte  (2020-01-07 21:04:19)
                                                      Que penser alors par Jean-Paul PARFU  (2020-01-07 21:59:37)
                                                          Que penser ? par Marquandier  (2020-01-07 22:22:14)
                                                          Les crucifix jansénistes sont une ridicule légende ! par Luc de Montalte  (2020-01-07 22:49:33)
                                                              Trouvé par Turlure  (2020-01-08 23:56:11)
                                                                  Tout à fait par Luc de Montalte  (2020-01-09 12:01:42)
                              Votre affirmation me semble fausse par Gereo  (2020-01-07 14:25:31)
                                  Dieu ne peut se contredire par Regnum Galliae  (2020-01-07 15:10:10)
                                      Je comprends votre objection par Gereo  (2020-01-07 16:35:36)
                                          La théologie n'est généralement pas spéculative par Rémi  (2020-01-07 16:49:11)
                                              Et aussi Épître aux Hébreux 10-5 par Jean-Paul PARFU  (2020-01-07 17:21:45)
                                              A propos de cette intéressante uchronie par Gereo  (2020-01-07 18:15:04)
                                                  On déplore à la plupart de vos interventions par Rémi  (2020-01-08 17:16:31)
                                                      Merci à vous pour cet encouragement, par Gereo  (2020-01-08 21:03:00)
                              Chronologie n’est pas causalité ! Marie première rédemption ! par Marquandier  (2020-01-07 20:06:30)
                                  L'affirmation de S. François de Sales par Gereo  (2020-01-07 20:58:34)
                                      Docteur de l’Église ! par Marquandier  (2020-01-07 21:07:10)
                                          Je suis tout aussi surpris que vous par Gereo  (2020-01-07 21:48:53)
                                          Cela dit l'impeccabilité de l'humanité du Christ par Gereo  (2020-01-07 22:38:12)
                                              Oui par Marquandier  (2020-01-07 22:57:41)
                  CQFD : on ne saurait mieux justifier le titre par Johanis  (2020-01-07 12:41:31)
                      La démonstration a des limites par Jean-Paul PARFU  (2020-01-07 12:57:11)
                      Vous ne m'avez pas compris par Luc de Montalte  (2020-01-07 14:17:04)
                      Pas opportun en ces termes par Meneau  (2020-01-07 17:38:42)
                          Une proclamation qui serait contre-productive ? par Johanis  (2020-01-07 20:03:42)
                              En dehors du dépôt de la Foi ! par Marquandier  (2020-01-07 20:20:45)
                                  Non la foi délabrée ne se redresse pas toute seule par Johanis  (2020-01-07 20:52:48)
                          Plutôt d'accord avec vous par Gereo  (2020-01-07 21:26:06)
      Valeur du préfixe "co" ? par Paterculus  (2020-01-07 20:46:12)
          Aucun des trois ! par Gereo  (2020-01-08 15:16:44)


70 liseurs actuellement sur le forum
Le FC en deuil
[Valid RSS]