Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Je demande un droit au pardon et un droit de réponse.
par Scrutator Sapientiæ 2011-06-26 18:15:21
Imprimer Imprimer

Bonjour et bon dimanche à tous,

1. Je demande un droit au pardon pour des raisons de forme, (et non "pour la forme"), en d'autres termes, je demande à Gérard LECLERC de bien vouloir me pardonner si mon message a été déplaisant ou offensant, s'il l'a trouvé

- non seulement maladroit, dans son expression, ce qui est probable, car je ne connais que trop mes défauts ou mes excès, ainsi que mon inaptitude épisodique à la transformation de mes efforts en progrès ;

- mais aussi malveillant, dans son intention, ce qui n'était pas, précisément, mon intention, car je sais bien qu'il y a, si j'ose dire, "pire" que Gérard LECLERC, au sein du paysage intellectuel catholique.

2. Je demande un droit de réponse pour des raisons de fond (et donc bien sur le fond) à propos du recours à une expression que j'ai employée, non avant tout pour formuler un jugement subjectif, mais pour essayer de rendre compte d'un état de fait, ni bon ni mauvais, ni légitime, ni illégitime, mais, je le crois, objectif, en première analyse.

3. S'il avait été question de décrire rapidement le paysage intellectuel français, en sciences humaines et en sciences sociales, en prenant appui sur les auteurs et sur les revues trimestrielles les plus connues, j'aurais dit, en pensant notamment à la philosophie, à la sociologie, à l'histoire :

- à "la gauche" de ce paysage, il y a notamment la revue Esprit,

- à "la droite" de ce paysage, il y a notamment la revue Commentaire,

- au "centre" de ce paysage, il y a notamment la revue Le Débat.

4. Et j'aurais continué en précisant : "eh bien voilà, on peut s'en réjouir ou le déplorer, mais enfin c'est ainsi, la ligne éditoriale qui représente, depuis son apparition, au début des années 1980, le "mainstream", au sein du paysage intellectuel français, c'est la revue Le Débat, dans toute sa complexité, sa diversité, et, le cas échéant, dans toute sa capacité d'auto-critique, de rétrospection réaliste sur elle-même."

5. Si j'avais écrit cela, non seulement je n'aurais commis aucun crime, mais en plus, j'aurais dit ce dont beaucoup d'observateurs du PIF ont plus ou moins conscience, précisément depuis l'apparition et la montée en puissance de cette publication, qui n'est pas précisément le fer de lance d'une position critique, ni d'une position mystique, en ce qui concerne son rapport à la France comme elle va, sa vision du monde comme il va.

6. Au sein du paysage intellectuel catholique, c'est possiblement de ma faute s'il y a, notamment,

- à "gauche", une mouvance catholique "humanitariste", que l'on peut identifier notamment au contact d'une revue telle que Concilium, mais je pense aussi, dans une certaine mesure, à la RSPT des Dominicains et à la revue RSR des Jésuites ;

- à "droite", une tendance catholique "traditionaliste", que l'on peut identifier notamment au moyen d'une revue telle que Le Sel de La Terre, et là je sais que je prends le risque de faire grimacer les uns, de faire sourire les autres, et de faire soupirer d'autres encore ;

- au "centre", une tendance catholique "modernisatrice", que l'on peut identifier notamment à travers une revue telle que Communio.

7. Toujours au sein du PIC, c'est probablement de ma faute si, pour des raisons conjoncturelles ou historiques, fondamentales ou théoriques, la publication trimestrielle dont le positionnement philosophique et théologique, en termes d'importance ou d'influence, à la tête de l'Eglise et autour de la tête de l'Eglise, représente le "mainstream", le courant dominant, le courant principal, n'est autre que la revue Communio.

8. Et c'est donc certainement de ma faute, si j'ai constaté qu'une partie non négligeable des auteurs contemporains ou encore vivants cités par Gérard LECLERC, dans le texte à la lecture duquel j'ai dernièrement réagi, ont fait partie, font partie, ou se situent à la périphérie immédiate de ce "mainstream",

- ce qui n'est certainement pas infâmant ou offensant pour eux, car il y a de plus mauvais auteurs, et il y a "pire" que ce "mainstream", même si je déplore ou regrette, à titre personnel, que la dynamique de "recentrage" qu'il porte en lui ne soit pas une dynamique de "restauration"

- mais ce qui est certainement infâmant ou offensant pour qui se risque à concevoir en ces termes là une cartographie, certainement amendable, en partie incomplète ou inexacte, perfectible, des positionnements des uns et des autres, au sein du PIC.

9. Voilà, entre autres choses, ce que j'ai essayé d'écrire l'autre jour ; d'aucuns ont cru voir l'expression d'une ironie mordante dans le fait que j'évoque la distinction entre le renard et le hérisson, mais j'ai relu ce paragraphe de mon message, et franchement, il n'y avait ni ironie mordante, comme celle du renard, ni ironie piquante, comme celle du hérisson, ni même interrogation ou interpellation inquisitoriale, mais une simple question :

- D'une part, Gérard LECLERC est (presque) comme tout le monde : nul n'a pu "tout" lire, nul peut "tout" lire, même si, encore une fois, il y a de plus mauvais auteurs que ceux qu'il cite.

- D'autre part, au coeur de sa culture philosophique, théologique, historique, certainement considérable et supérieure à la mienne, je ne doute pas un seul instant du fait qu'il y a quelques auteurs qui l'ont plus particulièrement formé ou marqué, et qui ont, de ce fait, sa préférence, ce qui est tout à fait humain et légitime.

10. Ce que j'essaye, modestement et petitement, de construire de mon côté, surtout grâce à Léo STRAUSS, à Saint AUGUSTIN, à la Revue thomiste, pèse de bien peu de poids, face à quelque "stream" que ce soit, mais il ne faut pas voir dans la revendication de ma singularité toute relative la manifestation d'un complexe de supériorité, par rapport à des géants, à côté desquels je ne suis et ne serai jamais qu'un nain, mais qui ne m'influencent pas, aussi influents soient-ils par ailleurs.

Vraiment merci beaucoup pour toute manifestation de compréhension, même silencieuse, si j'ose dire, pour ce message et pour les précisions qu'il comporte, bonne fin de dimanche et bon début de semaine à tous.

Scrutator (et non "Contemptor", je m'y efforce et m'y engage)

PS : Ultime précision : il est hors de question pour moi de donner l'impression de retenir ou d'oublier sciemment les uns, ou de donner de bons points ou de mauvais points aux autres : c'est pourquoi j'ai multiplié le recours à une expression telle que "notamment", et c'est aussi pourquoi j'ai recouru à telle ou telle autre expression en la plaçant entre guillemets ; merci pour votre compréhension.

     

Soutenir le Forum Catholique dans son entretien, c'est possible. Soit à l'aide d'un virement mensuel soit par le biais d'un soutien ponctuel. Rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici. D'avance, merci !


  Envoyer ce message à un ami


 Gérard LECLERC autocensure sa pas si folle jeunesse par Presbu  (2011-05-20 22:18:08)
      Arx tarpeia Capitoli proxima par Diafoirus  (2011-05-20 22:38:17)
      Et vos sources ? par Semetipsum  (2011-05-20 23:13:20)
          question pour Presbu ou pour Semetipsum? par Presbu  (2011-05-20 23:24:52)
              Tarpeia en 2011 par blamont  (2011-05-21 00:08:36)
                  pourquoi ce ton péjoratif par castelrey  (2011-05-21 09:34:09)
              Je voulai juste par Semetipsum  (2011-05-21 00:17:31)
          L’itinéraire intellectuel de Gérard Leclerc: source. par Diafoirus  (2011-05-21 09:14:36)
              Quelques informations curieusement passées sous silence par l’intéressé... par Vianney  (2011-05-21 10:47:56)
                  Etonnant ce fil par Chouette  (2011-05-21 11:38:26)
                      La précision de Vianney éclaire le message de Presbu. par Scrutator Sapientiæ  (2011-05-21 11:50:19)
                          En partie... par Vianney  (2011-05-21 12:05:46)
                              Il me souviens par Diafoirus  (2011-05-21 12:20:21)
                              Vous avez raison, quel auteur a-t-il donc oublié ou omis ? par Scrutator Sapientiæ  (2011-05-21 13:09:12)
                                  “Tout contre” par Vianney  (2011-05-21 14:09:14)
                      pas d'accord sur le livre de G. Leclerc par Luc Perrin  (2011-05-21 16:06:10)
                      D'accord avec Chouette par Caius  (2011-05-21 17:49:16)
              Gérard Leclerc cite surtout des auteurs appréciés du "main stream"  [...] par Scrutator Sapientiæ  (2011-05-21 12:49:04)
                  Pas mal! par Caius  (2011-05-21 13:50:19)
                      Remerciement et précision sur mon côté "hérisson". par Scrutator Sapientiæ  (2011-05-21 14:54:58)
                          Leo Strauss par Caius  (2011-05-21 15:35:29)
                  Côté renard: G. Leclerc sur la fête de l'Humanité. par La Favillana  (2011-05-21 15:03:05)
                      La source par La Favillana  (2011-05-21 15:04:40)
      J'ai peut-être trouvé quelque chose sur ce théologien. par Scrutator Sapientiæ  (2011-05-21 16:57:25)
          Fort probablement par Romanus  (2011-05-21 18:28:47)
              L'abbé au nom imprononçable sur le FC... par Gentiloup  (2011-05-21 22:02:57)
                  C'est pas faux! par Romanus  (2011-05-22 14:22:16)
          Pourquoi il ne fut plus un disciple d'"EUPHORION" par Presbu  (2011-05-23 22:55:02)
              Quelques imprécisions tout de même ... par postit  (2011-05-24 14:07:45)
      Gérard Leclerc répond aux liseurs du Forum Catholique par XA  (2011-06-24 16:32:57)
          Très bonne réponse par Caius  (2011-06-24 20:46:07)
              Farpaitement d'accord... par Sam Gamegie  (2011-06-24 21:56:28)
                  Merci cher Gérard Leclerc par MAD  (2011-06-24 22:02:16)
          La vérité... par Contre Goliath  (2011-06-25 10:58:50)
              Etonnant par XA  (2011-06-26 15:44:55)
                  Je demande un droit au pardon et un droit de réponse. par Scrutator Sapientiæ  (2011-06-26 18:15:21)


147 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]