[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

"Un certain gallicanisme" par Peregrinus 2018-12-31 19:40:26 Imprimer Imprimer

Tout le problème est là.

On parle beaucoup du gallicanisme sans nécessairement bien savoir de quoi il s'agit (des différents gallicanismes politiques aux gallicanismes ecclésiastiques eux-mêmes très variés et aux rites néo-gallicans ou à la simple culture religieuse gallicane).

Le gallicanisme est un mot qui renvoie à tout et à n'importe quoi.

La Corse ultramontaine a été massivement constitutionnelle. Gobel, évêque de Lydda, n'était en rien un gallican convaincu ; il était hostile aux Quatre Articles ; cela ne l'a pas empêché d'usurper le siège de Paris.

Des sommités gallicanes, et de surcroît jansénisantes, comme Maultrot ou Jabineau, ont été les consultants canoniques du futur épiscopat réfractaire dès le printemps 1790, et il n'est pas rare que celui-ci invoque les traditions gallicanes lors de la crise du serment. Tout cela ne relève pas de l'anecdote ou de l'exception isolée.

La thèse ecclésiologique capitale des constitutionnels, celle qui fait le partage doctrinal entre les deux camps, à savoir l'absorption du pouvoir de juridiction dans le pouvoir d'ordre, n'est défendue sous cette forme par aucun gallican à la fin de l'Ancien Régime. C'est une nouveauté révolutionnaire, même si elle reprend des éléments à certains auteurs comme le lazariste Gratien, futur évêque intrus.

Si gallicanisme il y a, c'est celui de certains légistes, mais démultiplié par les prétentions unitaires illimitées de la Nation révolutionnaire de 1789.

Tout cela relève peut-être de la poussière des bibliothèques et des nœuds au cerveau. Mais soulever la poussière des bibliothèques et me faire des nœuds au cerveau, c'est mon métier, et je suis frappé de constater que presque toujours, quand des laïcs ou même des prêtres évoquent les problèmes d'histoire religieuse de la Révolution et du Concordat, ils sont très approximatifs, quand ils ne racontent pas n'importe quoi (on en a eu des exemples récemment dans un club des hommes en noir, à propos du Concordat et des articles organiques notamment), parce qu'ils n'ont pas lu les textes. Il s'agit d'une période d'autant plus complexe qu'elle a été ensevelie sous des montagnes d'interprétations généralement abusives ou anachroniques.

C'est pourquoi je continuerai à me faire des nœuds au cerveau. Quant à la quête de l'originalité pour l'originalité, ce n'est certainement pas mon genre.

Peregrinus

  Envoyer ce message à un ami


Ce message est vraiment digne d'intérêt ? Valorisez-le en lui attribuant une note de 1 à 5

Note : en attente de 15 votes


La discussion

images/icones/fsspx.gif Zemmour ! Oui, mais..., par l'abbé Renaud de Sainte-Marie par La Porte Latine (2018-12-31 06:46:15)
     images/icones/carnet.gif Zemmour est un fils de l'Empire français par Jean-Paul PARFU (2018-12-31 09:02:43)
         images/icones/neutre.gif Mais Éric Zemmour n’est pas un historien catholique … par Minger (2018-12-31 10:29:41)
     images/icones/fleche2.gif Analyse qui semble équilibrée par Peregrinus (2018-12-31 13:41:04)
         images/icones/1n.gif Se faire des noeuds dans la tête par Jean-Paul PARFU (2018-12-31 14:51:30)
             images/icones/1a.gif "Un certain gallicanisme" par Peregrinus (2018-12-31 19:40:26)
                 images/icones/flagD.gif Et le Nazisme n'a pas de lien avec la Prusse ! par Jean-Paul PARFU (2019-01-01 08:29:55)
                     images/icones/1a.gif Détours par Peregrinus (2019-01-01 12:53:21)
     images/icones/1g.gif Et l'histoire de Jean-Christian Petitfils ? par Jean-Paul PARFU (2019-01-01 07:52:33)
         images/icones/1b.gif Allemagne,Prusse... par Germanicus (2019-01-01 16:00:50)



12 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS