[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

D’autres sens sont possibles : et alors ?
par Vianney 2016-08-18 16:14:00
Imprimer Imprimer

 
Je suis loin d’approuver la totalité des références fournies par les signataires, mais la méthode qu’ils ont suivie est des plus classiques : c’était par exemple celle employée par le pape Pie VI, dans Auctorem Fidei, contre les jansénistes du Synode de Pistoie :

“Ils connaissaient l’artifice insidieux que mettent en œuvre les novateurs pour réussir à tromper : ces perfides, pour ne pas choquer les oreilles catholiques, s’appliquent le plus souvent à couvrir, sous une enveloppe trompeuse de paroles, les pièges qu’ils tendent, afin qu’à l’aide des divers sens dont elles sont susceptibles, l’erreur cachée s’insinue plus doucement dans les esprits, et qu’une doctrine vraie en elle-même étant corrompue par une addition légère en apparence, ou par un changement inaperçu des confessions de foi qui devaient opérer le salut conduisent à la mort d’une manière, pour ainsi dire, insensible. Or cette manière trompeuse de s’exprimer en termes équivoques, qui est un vice dans toute espèce de discours, est surtout intolérable dans un Synode dont le principal mérite est d’employer, en enseignant, une façon de parler si claire, qu’elle ne laisse aucun danger de s’y méprendre. Si donc, on vient à pécher ici en ce point, on ne peut pas, pour se justifier, recourir frauduleusement à cette excuse qu’on a coutume d’apporter, à savoir, que les passages trop durs qui sont échappés se trouvent expliqués dans un meilleur sens, ou même corrigés en d’autres endroits : comme si cette liberté effrontée que l’on se donne de dire tour à tour le oui ou le non, ou même de se contredire, quand on le juge expédient à sa cause (méthode qui fut toujours la ressource astucieuse et trompeuse des novateurs pour insinuer l’erreur), n’accusait pas l’intention de tromper, bien plutôt qu’elle n’en justifiait ; comme si les gens simples surtout qui tomberont sur tel ou tel endroit du Synode exposé aux yeux de tous en langue vulgaire, avaient toujours présents les autres passages disséminés auxquels il faudrait aussi faire attention ; ou comme si, même en tenant compte de ces autres passages, chacun était capable de les expliquer les uns par les autres, de manière à ne courir aucun danger d’erreurs, ainsi que le prétendent vainement ces mêmes novateurs ! Artifice souverainement funeste, sans nul doute, pour insinuer l’erreur. Célestin, notre Prédécesseur, l’avait autrefois découvert, par sa pénétration, dans les lettres de Nestorius, Évêque de Constantinople, et en avait fait l’objet du reproche le plus sévère : car ce grand pontife poursuit le fourbe dans ses faux-fuyants, l’atteint et le saisit, découvre son venin dans ce flux de paroles, où enveloppant des vérités dans des choses obscures, puis mêlant ensuite les unes avec les autres, il se réservait de pouvoir confesser ce qu’il avait nié, ou nier ce qu’il venait de confesser. Pour prévenir ces artifices trop souvent renouvelés dans tous les âges, la voie la plus sûre qu’on a trouvée a été que, pour éclaircir les propositions où, sous l’enveloppe de l’ambiguïté, les novateurs cachent cette diversité dangereuse et suspecte de sens, on notât le sens pervers qui renfermait l’erreur et qui était opposé au sens catholique.

Nous avons embrassé d’autant plus volontiers cette méthode pleine de modération, que nous avons reconnu qu’elle nous offrait un secours plus puissant pour réconcilier les esprits et les ramener à l’unité de sentiment dans le lien de la paix : ce qu’à notre grande satisfaction, nous avons vu déjà s’effectuer heureusement dans plusieurs, par la grâce de Dieu. Nous avons donc pensé que notre premier soin devait être d’ôter à ceux qui auraient encore l’obstination de s’attacher aux doctrines du Synode, si, ce qu’à Dieu ne plaise, il en restait encore, tout subterfuge dont ils pourraient se prévaloir désormais, pour exciter de nouveaux troubles, en prétextant qu’ils étaient unis avec des écoles catholiques, et que la juste condamnation dont on les a frappés, tombe sur ces écoles elles-mêmes, puisqu’elles partageaient leurs sentiments : il n’est pas, en effet, d’efforts qu’ils ne fassent pour les représenter comme leur étant associées d’opinions et de pensées, malgré la résistance et l’opposition qu’elles manifestent. Ils font, pour cela, violence des expressions qui ont, dans ces écoles, un sens tout contraire, pour leur donner une certaine ressemblance autant qu’elles paraissent pouvoir s’y prêter, avec les sentiments qu’ils ont adoptés eux- mêmes. En second lieu, si quelques-uns sont encore trompés par des préventions trop favorables, à l’égard du Synode, par suite d’une opinion imprudemment adoptée, nous leur ôtons tout motif légitime de se plaindre : car s’ils ont des sentiments orthodoxes, comme ils prétendent, sans doute, le faire croire, ils ne pourront voir avec peine que l’on ait condamné des doctrines qui, dans le sens de la censure, renferment ostensiblement les erreurs qu’elles énoncent, et dont ils font profession d’être bien éloignés.”
V.
 


  Envoyer ce message à un ami


 Sur la critique de 45 théologiens envers Amoris Laetitia ? par La Favillana  (2016-08-18 00:06:34)
      très belle synthèse par jejomau  (2016-08-18 07:47:02)
          La véritable question... par Vianney  (2016-08-18 11:29:25)
      Retour à la Tradition... par BK  (2016-08-18 12:29:22)
          *blog par BK  (2016-08-18 12:30:20)
      En résumé pour liseurs pressés par BK  (2016-08-18 15:39:15)
          Phrases coupées de leur contexte... Allons donc ! par Aliocha  (2016-08-18 15:58:01)
              Dans les Évangiles par exemple par BK  (2016-08-18 16:09:06)
                  De quoi parlez-vous dans ce fil ? par Steve  (2016-08-19 23:15:00)
          D’autres sens sont possibles : et alors ? par Vianney  (2016-08-18 16:14:00)
              Et alors ? par BK  (2016-08-18 16:24:31)
                  Note doctrinale du cardinal Ratzinger par BK  (2016-08-18 16:27:12)
                  Soumission d’intelligence et de cœur... par Vianney  (2016-08-18 17:18:05)
                      À l'exemple du Christ par BK  (2016-08-18 18:22:53)
                          C’est vous qui le dites... par Vianney  (2016-08-18 18:33:44)
                              Non, c'est l'Eglise, par exemple SS Pie XII par BK  (2016-08-19 11:12:24)
                                  Mais précisément ! par Jean-Paul PARFU  (2016-08-19 11:27:59)
                                  Pie XII : “sur une question jusqu'alors disputée” par Vianney  (2016-08-19 11:41:03)
          François n'a qu'un mot à dire par Candidus  (2016-08-18 18:42:56)
              Quod scripsi scripsi par BK  (2016-08-19 11:20:28)
                  Pour qu'un acte relève du magistère de l'Eglise par Jean-Paul PARFU  (2016-08-19 11:33:04)
                      Inexact ! par BdM  (2016-08-19 14:21:06)
                          À l’appui de votre remarque... par Vianney  (2016-08-19 15:25:21)
                              Existe au ciel un Saint mort doutant de la conception immaculée de la Vierge Ma [...] par Castille  (2016-08-22 15:38:24)
                                  Intéressant par Vianney  (2016-08-22 21:39:11)
                          Votre exemple ne contredit pas JPP par Regnum Galliae  (2016-08-19 16:08:30)
                              Tout dépend du sens du mot “conforme” par Vianney  (2016-08-19 17:22:23)
                              Je maintiens... par BdM  (2016-08-19 18:59:40)
                                  Je maintiens également par Jean-Paul PARFU  (2016-08-19 20:50:18)
                                      Bof... par BdM  (2016-08-19 23:58:34)
                                          Euh ! par Jean-Paul PARFU  (2016-08-20 08:50:34)
                                              BdM vous a prouvé le contraire par Vianney  (2016-08-20 09:25:56)
                                                  Les objections par Jean-Paul PARFU  (2016-08-20 09:47:16)
                                  Sur l'immaculée conception... par Steve  (2016-08-19 23:28:59)
                  "examiner soigneusement AL" concède le card. Schoenborn par Presbu  (2016-08-19 14:47:12)
      Pia interpretatio? par PEB  (2016-08-19 14:17:19)


105 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]