Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Pour éviter l'anachronisme, concernant les canonisations...
par Chicoutimi 2021-03-17 05:30:41
Imprimer Imprimer

je vous accorde qu'il importe de situer ces canonisations du XIIIe et du XIVe siècle dans leur contexte historique. Car même s'il s'agit bel et bien de canonisations prononcées par des papes, la procédure de l'époque n'était pas la même qu'aujourd'hui.

Je n'avais pas abordé cet aspect parce que mon post était déjà assez long, et même assez demandant à écrire. Mais il est clair que les procédures du XIIIe ne sont pas les mêmes que celles du XXe siècle.

Les canonisations du XIIIe et du XIVe siècle font partie de ces canonisations qui, de 1234 à 1634, ont été prononcées par le Saint-Siège selon l'ancien droit (c'est-à-dire celui qui est antérieur aux décrets d'Urbain VIII). À cela s'ajoute le fait que quelques canonisations de cette liste - celles prononcées entre 1200 et 1234 - font partie de la catégorie de celles qui ont été prononcées - entre 993 et 1234 - par un pape mais avant la consécration du principe de la réserve papale du droit de canoniser.

Je donne donc ici, en premier lieu, un bref aperçu qui résume les 4 grandes périodes des principales évolutions de la procédure de canonisation (à partir des écrits d'A. Vauchez et d'Y. Chiron) puis, en second lieu, je donnerai d'autres précisions à partir d'un écrit de P. Delooz.


I. Les causes du second millénaire qui sont antérieures à la consécration du principe de la réserve pontificale du droit de canonisation (de 993 à 1234)

Quelques dates:

- 993: Première canonisation papale (canonisation de saint Ulrich par Jean XV)

- XIIe siècle: Période de transition où la canonisation papale entra en concurrence avec la translation épiscopale et commença à la surclasser.

- 1170: Alexandre III fait prévaloir l'idée déjà répandue que ''le pape devait être consulté et qu'il lui appartenait d'exercer un certain contrôle sur les canonisations'' (Vauchez, p. 30).

- 1198-1216: ''Un certain nombre de déclarations solennelles d'Innocent III confirment que, dès cette époque, la papauté était sûre de détenir le privilège de canoniser les saints.'' (Vauchez, p. 31).

II. Les causes qui relèvent de l'ancien droit suite à la consécration du principe de la réserve papale (de 1234 à 1634)

- 1234: Consécration du principe de la réserve papale par Grégoire IX. En effet, ''à partir de 1234, date de l'insertion du bref Audivimus dans les Décrétales de Grégoire IX, la période de flottement et d'imprécision juridique qui avait caractérisé les décennies précédentes est définitivement close. Désormais la réserve pontificale du droit de canoniser les saints est inscrite dans la législation de l'Église...'' (Vauchez, pages 34-35).

1588: Création de la Sacrée Congrégation des Rites par Sixte V

III. Les causes qui ont eu lieu selon le nouveau droit issue des décrets d'Urbain VIII (procédure classique de 1634 jusqu'à 1969)

1634: Urbain VIII publie la Constitution apostolique Caelestis Hierusalem cives par laquelle ''la procédure de canonisation était désormais fixée et resta quasiment intangible jusqu'à la réforme de ces dernières décennies'' (Y. Chiron, p. 71 et 74).

1734-1738: Publication du traité De Servorum Dei beatificatione et de beatum canonizatione par le cardinal Prosper Lambertini (qui deviendra le pape Benoît XIV). Par ce traité, il ''n'y définissait pas de doctrine nouvelle en matière de canonisation, mais (...) exposait avec clarté, et de très nombreux exemple, la procédure à suivre...'' (Y. Chiron, p. 74)

1917- La procédure classique est inscrite dans le code de droit canonique pio-bénédictin.

- Pie XI (1922-1939): Création de la section historique (1930) et publication de normes en 1939.

IV. Les causes contemporaines postérieures à la réforme de Paul VI en 1969, et surtout de Jean-Paul II (1983).

-1969: Publication du Motu Proprio Sanctitatis clarior par Paul VI.

-1983: Publication de la Constitution apostolique Divinus Perfectionis Magister, et des normes qui en découlent, par Jean-Paul II.

-2007: Publication de l'Instruction Sanctorum Mater approuvée par Benoît XVI.




Ceci étant dit, il y a des distinctions à faire, et il est très intéressant de prendre en considération celles faites par Pierre Delooz en 1962 (j'ai mis en caractère gras les catégories de causes qui regardent la liste des canonisations du XIIIe et du XIVe s.):


''Il importe de distinguer parmi les saints au minimum les huit catégories suivantes:

1- ceux qui ont été désignés au cours du premier millénaire par une Église particulière;

2- ceux qui ont été désignés par le pape de 993 à 1234;

3- ceux qui de 993 à 1234 ont été désignés par des Églises particulières sans intervention pontificale;

4- ceux qui de 1234 à 1634 ont été désignés et canonisés par le Saint-Siège selon l'ancien droit;

5- ceux qui de 1234 à 1634 ont été désignés par des Églises particulières en dépit de la réservation pontificale;

6- ceux qui à partir de 1634 ont été canonisés selon le nouveau droit;

7- ceux qui à partir de 1634 ont été seulement béatifiés;

8- ceux qui ont été désignés par des Églises particulières entre 1159 et 1634 et dont le culte été ratifié par le Saint-Siège selon le nouveau droit.''



Comme ces distinctions datent de 1962, nous pourrions donc ajouter, au minimum, la catégorie des saints qui ont été canonisés après la réforme de Jean-Paul II en 1983.

Cela étant dit, je maintiens qu'il est possible de faire des comparaisons, restant sauf l'importance de maintenir les différences liées aux époques et aux procédures qui en découlent. Pour ne donner qu'un exemple, il va de soi que les saints canonisés au XIIIe-XIVe s. n'ont pas eu à passer par le stade de la béatification avant d'accéder au statut de saint, contrairement à la procédure moderne.

Mais il n'en reste pas moins que nous sommes, dans les deux cas, face à des canonisations prononcées par le chef visible de l'Église. Une certaine comparaison doit être possible, même si cela doit être manié avec soin.

Enfin, mon intérêt dans ce dossier est plus particulièrement la canonisation de la sainteté contemporaine. Cela est un phénomène que l'on retrouve peu - voire pas - suite aux décrets d'Urbain VIII. Il s'agit donc d'un phénomène qu'ont en commun la période du XIIIe-XIVe et la période du XXe-XXIe, d'où mon angle d'approche qui consiste à mettre l'accent sur le délai qui existe entre la mort du Serviteur de Dieu et sa canonisation.

J'espère que cette réponse convient. Sinon, n'hésitez pas à me faire part de vos commentaires.

Sources:

1- André Vauchez, La Sainteté en Occident aux derniers siècles du Moyen Age : D'après les procès de canonisation et les documents hagiographiques, École Française de Rome, 1988, 783 pages ICI

2- Yves Chiron, Enquête sur les béatifications et les canonisations, Éditions Perrin, Collection Tempus, 2011, 346 pages.

3- Pierre Delooz, Pour une étude sociologique de la sainteté canonisée, Archives de sociologie des religions, n°13, 1962. pp. 17-43 ICI

4- Éric Suire, La Sainteté française de la Réforme catholique (XVIe-XVIIIe siècles) d'après les textes hagiographiques et les procès de canonisation, Presses Universitaires de Bordeaux, 2001, 507 pages.

     

Soutenir le Forum Catholique dans son entretien, c'est possible. Soit à l'aide d'un virement mensuel soit par le biais d'un soutien ponctuel. Rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici. D'avance, merci !


  Envoyer ce message à un ami


 Les canonisations du XIIIe et du XIVe siècle par Chicoutimi  (2021-03-15 08:53:30)
      Décompte anachronique par Luc de Montalte  (2021-03-15 09:44:04)
          Il s'agit... par Chicoutimi  (2021-03-15 09:55:22)
              Entendu, mais... par Luc de Montalte  (2021-03-16 10:06:35)
                  Pour une fois que nous sommes d'accord par Vox clamantis  (2021-03-16 12:08:17)
                      Concernant l'approche statistique par Chicoutimi  (2021-03-17 07:49:24)
                  Pour éviter l'anachronisme, concernant les canonisations... par Chicoutimi  (2021-03-17 05:30:41)
                      C'est surtout... par Luc de Montalte  (2021-03-17 07:40:43)
                      Une question par Athanase  (2022-09-23 20:09:34)
          Concernant le nombre des canonisations au cours des siècles par Chicoutimi  (2021-03-15 10:32:23)
              Une seule canonisation au XVIE ? par Ptitlu  (2021-03-16 02:07:13)
                  Il s'agit de saint Hyacinthe de Cracovie, mais... par Chicoutimi  (2021-03-16 03:59:38)
                  Pour ce qui est du XXe siècle... par Chicoutimi  (2021-03-16 04:54:48)
          Précision concernant l'exhaustivité de la liste... par Chicoutimi  (2021-03-16 01:23:53)
      Corrigendum... par Chicoutimi  (2021-03-15 10:02:50)


55 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]