[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

[réponse à Aétilius] L’Icône byzantine de Noël
par Francis Dallais 2020-11-05 11:54:28
Imprimer Imprimer

Pour répondre à votre demande, cher Aétilius, je viens de retrouver dans mes dossiers cette explication de l'icône de la Nativité, donnée par le Père Cristian Crisan, ancien curé de la paroisse gréco-catholique roumaine de Paris, depuis évêque auxiliaire de l'archidiocèse d'Alba-Iulia et Făgăraș, le Saint-Synode de l'Eglise Gréco-Catholique Roumaine lui a attribué le siège titulaire épiscopal d'Abula.
Francis Dallais

L’Icône byzantine de Noël
Regardons tout d’abord la partie supérieure : vous voyez trois montagnes ; elles sont trois, comme les trois doigts avec lesquels nous faisons le signe de la Croix : au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. C’est une préfiguration, un symbole de la Très Sainte Trinité. La montagne centrale qui descend embrasse la totalité de la scène que nous contemplons. C’est la montagne de Christ, Fils de Dieu, petit bébé, à côté de sa mère.
À la droite de l’icône nous voyons trois anges : deux regardent les cieux, et un regarde en bas, en direction des hommes. Voilà un autre symbole de la Sainte Trinité : là, aussi, le Fils, a regardé vers l’humanité et s’est fait homme. Les autres trois anges, que nous voyons, en adoration, à côté de l’enfant Jésus, indiquent la multitude des anges de cieux, et aussi les anges gardiens qui adorent Jésus.
En dessous on voit 2 bergers qui marchent : ils indiquent toutes les personnes qui marchaient pendant les siècles à la recherche de Jésus, tous ceux qui l’ont désiré, qui ont attendu sa venue dans le monde. Les bergers ont été prévenus par un ange, et voilà qu’ils vont vers l’Enfant.
Il y a de l’autre côté un autre group de personnages : les rois mages guidés par l’étoile. Ce sont des étrangers qui n’appartiennent pas au peuple élu, mais qui ont eu la chance d’être parmi les premiers à adorer le petit Roi et à lui porter des dons : de l'or, de l'encens et de la myrrhe. L'or évoque notre amour, l'encens notre nostalgie et la myrrhe nos souffrances. En effet, ces présents, sont des signes du don que nous lui faisons de nous-mêmes.
Au centre de l’icône il y a une grotte, qui semble couper un peu la montagne centrale : la grotte est noire, parce qu’elle représente les enfers. C’est le même noir que celui qui est sur l’icône de Pâques, quand Jésus, victorieux, ressuscite des morts. Il a donné la vie à ceux qui étaient dans les tombeaux.
Dans les icônes, la mère de Jésus est habillée en rouge car c’est la couleur des rois. Marie est vraiment la Reine, la Mère du Roi Jésus Christ.
Mais, hélas, la Vierge Marie ne regarde pas son Enfant. Elle semble avoir sa tête inclinée vers une toute autre direction. Pourquoi cette attitude ? Parce qu’elle n’ose pas regarder le grand miracle qui vient d’arriver ? Son Dieu s’est fait homme, petit Enfant vulnérable. Marie semble triste, parce qu’elle n’a pas pu donner de maison plus digne à son Enfant. Elle est triste aussi, parce qu’elle sait, probablement, que son Enfant devra beaucoup souffrir pendant sa vie.
En effet, si vous regardez l’Enfant, il est emmailloté comme un mort ; son berceau est semblable à un tombeau dans lequel l’Enfant est enroulé. Et voilà le signe indiqué par l’ange aux bergers : vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche. Et il fut ainsi.
Ce vêtement de l’Enfant indique son destin : il mourra. Mais en même temps, c’est une preuve de sa victoire sur la mort : après sa Résurrection, le linge et les bandes vont rester comme une preuve du tombeau vide. Jésus, que aujourd’hui nous le voyons comme petit Enfant, a vaincu la mort et le mal.
En bas, on voit Saint Joseph, totalement absent, dans ses pensées. Il doute que sa fiancée ait pu accoucher d’un enfant, en restant Vierge. Devant lui, un personnage un peu mystérieux confirme les doutes et les tentations de Joseph. Il s’agit d’une image de cette partie de l’humanité qui n’ose pas croire devant ce mystère apparemment impossible.
De l’autre côté de la partie inférieure, on aperçoit une scène atypique : deux femmes qui lavent un petit enfant. Il s’agit d’Eve, la première femme qui attendait, elle aussi, la Nativité du Rédempteur, et à côté Salomé, une femme juive. Le bain qu’elles donnent à l’Enfant Jésus indique son baptême, et notre baptême. Cela prouve aussi que l’Enfant Dieu né à Bethleem est aussi un vrai homme.
Cette icône est un peu un miroir de notre vie ; notre naissance aussi, comme celle de l’Enfant Jésus a apporté beaucoup de joie à nos parents. A ce moment-là, lors de notre venue au monde, un ange, gardien, a veillé sur nous.
Cette icône, et c’est écrit en grec, indique la genèse, une nouvelle création, un nouveau début. C’est là que tout c’est changé, c’est là que l’histoire a pris un autre sens, vers Dieu.
Aujourd’hui notre monde est difficile ; mais la Nativité de cet Enfant nous apporte l’espérance. L’espérance qu’en Lui, tout prend un sens, et tout prend une direction.


  Envoyer ce message à un ami


 La crèche de la Place Saint-Pierre 2020 par vistemboir2  (2020-11-05 10:53:51)
      Crèche hérétique (à tendance docétiste) ? par Aétilius  (2020-11-05 11:14:44)
          M'enfin... par Yves Daoudal  (2020-11-05 11:28:14)
              Quel est ce signe sur le torse de "l'ange" ? par Aétilius  (2020-11-05 11:31:28)
          La femme auréolée en arrière-plan serait un ange... par Aétilius  (2020-11-05 11:29:51)
              L'icône byzantine par Yves Daoudal  (2020-11-05 11:40:21)
                  C'est donc bien une dé(con)struction de la scène traditionnelle... par Aétilius  (2020-11-05 11:48:43)
                      [réponse] par Yves Daoudal  (2020-11-05 11:59:33)
                          Le pape actuel par Jean-Paul PARFU  (2020-11-05 12:14:50)
               [réponse à Aétilius] L’Icône byzantine de Noël par Francis Dallais  (2020-11-05 11:54:28)
                  Merci, chers Francis et Yves de tous ces éclairages par Aétilius  (2020-11-05 12:04:52)
          Bon alors, héretique ou pas par Adso  (2020-12-01 09:59:29)
      Bof... par Justin Petipeu  (2020-11-05 12:27:18)
          Oui en effet ! par Jean-Paul PARFU  (2020-11-05 12:33:21)
              Un proverbe dit qu'on est toujours fidèle... par Paterculus  (2020-11-05 13:53:56)
                  "Cheveux longs idées courtes" par Gereo  (2020-11-05 15:12:23)
                      Adieu ? par vistemboir2  (2020-11-05 18:03:16)
                      Si vous aviez lu le forum depuis 2013 par Jean-Paul PARFU  (2020-11-05 18:52:57)
                      Comique de répétition par Paterculus  (2020-11-05 21:46:43)
                          A Paterculus : mon message ne vous visait pas par Gereo  (2020-11-06 00:09:05)
                              Cher Gereo par Jean-Paul PARFU  (2020-11-06 10:30:45)
                  à Paterculus par Semper parati  (2020-11-05 16:06:59)
                      ça ? par Regnum Galliae  (2020-11-05 16:14:18)
                          [réponse] par Regnum Galliae  (2020-11-05 16:15:14)
                          Ben non... par Yves Daoudal  (2020-11-05 19:05:42)
                      À peu près la même chose... par Paterculus  (2020-11-05 21:20:41)
          Soeur Sourire et Formica au Vatican ! par Jean-Paul PARFU  (2020-11-05 12:39:36)
      de grâce, tout mais Pacha (Mamma mia) ! par Cristo  (2020-11-05 14:11:35)
          Pacha mama mia par Adso  (2020-11-05 14:23:13)
      Il ne manquerait plus par Adso  (2020-11-05 14:21:28)
          Ce serait bien d'avoir aussi la statue de... par Sacerdos simplex  (2020-11-05 16:08:09)
          La chose n'est pas encore installée. par Yves Daoudal  (2020-11-05 19:29:55)
      Un truc aussi moche par Thierry  (2020-11-05 18:35:43)
          Le Concile de Trente : par Yves Daoudal  (2020-11-05 19:11:25)
              Egalement par Montes Gelboe  (2020-11-05 20:48:28)
                  Fallait-il garder les jubés, contre le concile de Trente ? par Aétilius  (2020-11-05 21:27:29)
              Et aussi des Vierges allaitantes par Vox clamantis  (2020-12-01 11:25:08)
                  En fait... par Eudoxie  (2020-12-01 23:09:27)
                      Rien de choquant, à mon avis par Fenestri  (2020-12-02 10:39:15)
                          Quelquefois on n'a pas besoin des protestants ni des révolutionnaires. par Yves Daoudal  (2020-12-02 11:04:10)
                              Là c'est une calamité... par Eudoxie  (2020-12-02 21:18:22)
                          C'est vrai que les icônes par Eudoxie  (2020-12-02 21:11:01)
                      Pudeur ... simple donc pure par Glycéra  (2020-12-02 11:20:31)
                          Allaiter par Eudoxie  (2020-12-02 21:43:03)
                              Oh que oui ! par Glycéra  (2020-12-02 21:54:02)


106 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]