[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Le chant d'Eglise s'est progressivement simplifié par Montes Gelboe 2019-08-05 19:13:06 Imprimer Imprimer

à partir de la fin du Moyen-Age et jusqu'aux XVIIIe et XIXe siècle.
Je propose un essai d'explication a la sagacité des lecteurs :

C'est une évolution organique, plutôt qu'une décadence.

Quelque peu semblable à la simplification de la morphologie des langues romanes : des six cas de déclinaison en latin on est passé à deux cas ("sujet" -nominatif et "régime" - accusatif et les autres cas) en ancien provençal et ancien français, et enfin au cas-régime universel et unique d'aujourd'hui en langue d'oc et en français come dans les autres langues romanes. Et pourtant nous parlons toujours une langue issue du latin...

Les causes de la simplification naturelle résident surtout dans la loi du moindre effort, une loi irrésistible...

Mais on peut avancer aussi, très sommairement, des causes proprement musicales et d'autres plus linguistiques.

Pour celles-ci on retiendra la modification de l'élocution latine introduite par les humanistes à la suite d'Erasme et relayée par les jésuites :
Mépris de l'accent tonique latin, accentuation " à la française" : tous les mots ou presque devenant oxytoniques. La prononciation du U latin en u français, du Um latin en On, In devenu En, C devenu s, la diphtongue latine ae était déjà simplifié en é dès le moyen age etc...

Pour les causes plus musicales, on relèvera dès le Moyen-age l'attrait pour les mélodies syllabiques. Le principe "une note = une syllabe" est acquis bien avant la Réforme qui le portera à ses limites (d'où le proverbe lancé aux Réformés : "Vous nous avez robé la note, pour mettre par-dessus votre erreur huguenote..."

Les complexes mélismes ont été progressivement abrégés, éliminés, ôtés ou simplifiés. La notation exlusivement fondée sur le punctus carré, simple ou double, voire triple, et losangé, a exclu progressivement tous les neumes. La simple lecture des partitions ainsi simplifiées ou simpliste a conduit à une exécution bien éloignée de l'ancien temps.

Mais comment "restaurer" un patrimoine aussi fugitif que la musique et le chant...
Y avait-il, seulement, lieu de "restaurer" ?

Cette "restauration" s'est produite au XIXe siècle, à l'époque ou les traces du romantisme pouvaient susciter des positions ou de postures imaginées.

Et pourtant il fallait bien retrouver un peu de cohérence dans les liturgies des anciens diocèses, pour la plupart remaniées à l'époque de la latinité des jésuites et du gallicanisme ecclésiastique. Le nouveaux diocèses issus du Concordat de 1802 réunissaient dans leur étendue des liturgies variées et diverses.
Les disparités dans un même diocèse paraissaient illégitimes, et laquelle de ces liturgies choisir ? Le recours (plutôt que le retour...) à la liturgie Pie V (en fait issue du rit de Frères Mineurs) était une solution élégante et facile.
L'unification du chant posait les mêmes problèmes.
C'est alors que l'étude des textes anciens recevait une impulsion nouvelle et l'étude de la paléographie musicale a révélé la richesse des notations anciennes y compris de la notation dite carrée sur 4 lignes, et par là la richesse des mélodies.

Qu'il y ait eu dans ces essais une exagération romantique, cela ne fait pas de doute. Mais que l'on étudie à nouveau les notations anciennes et qu'on les restitue dans le chant est parfaitement louable...

On peut regretter les anciennes partitions et les anciennes mélodies simplistes. Elle avaient produit des chefs d'œuvres polyphoniques et pur l'orgue.
Mais les mélodies retrouvées n'ont pas produit de moindres créations et de moindres beautés depuis le XIXe siècle.

Merci de continuer la discussion et d'attaquer mes théories...

  Envoyer ce message à un ami


Ce message est vraiment digne d'intérêt ? Valorisez-le en lui attribuant une note de 1 à 5

Note : en attente de 15 votes


La discussion

images/icones/neutre.gif Le chant grégorien et la France par Una Voce France (2019-08-04 15:29:41)
     images/icones/heho.gif Je ne suis pas d'accord. par Nemo (2019-08-04 16:19:03)
         images/icones/bravo.gif Réponse à Nemo par Una Voce France (2019-08-04 23:01:49)
         images/icones/neutre.gif [réponse] par Yves Daoudal (2019-08-05 10:53:57)
             images/icones/iphone.jpg Libre à vous par Nemo (2019-08-05 11:15:05)
                 images/icones/1b.gif Les militaires aussi par Yves Daoudal (2019-08-06 12:53:15)
                     images/icones/iphone.jpg Olivier Messiaen par Nemo (2019-08-06 15:19:51)
                         images/icones/1a.gif Messiaen, le rythme du plain chant : Solesmes par Yves Daoudal (2019-08-06 19:30:58)
             images/icones/porrectus.png Le chant d'Eglise s'est progressivement simplifié par Montes Gelboe (2019-08-05 19:13:06)
     images/icones/neutre.gif Nous en revenons à notre conclusion... par Una Voce France (2019-08-05 21:07:19)



43 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS