Et si vous parliez de votre projet immobilier avec un liseur du Forum ? Cliquez ici pour plus d’informations.
[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

26/07 Ste Anne, Mère de la Ste Vierge Marie par ami de la Miséricorde 2019-07-25 22:47:32 Imprimer Imprimer



Ste Anne, Mère de la Ste Vierge Marie

Litanies de Sainte Anne

Une extrait de la Cité de Dieu de la Vénérable Maria d'Adreda :

CHAPITRE II.
IMMACULÉE CONCEPTION DE MARIE SES SAINTS EXERCICES DANS LE SEIN DE SAINTE ANNE.


La conception du corps très-pur de Marie se fit en un jour d dimanche, correspondant à celui de la création des anges
dont elle devait être la reine et la souveraine. Et bien que selon l’ordre commun, les autres corps aient besoin de plusieurs jours pour être entièrement organisés, afin que l’âme raisonnable y soit infuse, néanmoins dans cette occasion le temps nécessaire fut considérablement abrégé, et ce qui se devait opérer naturellement en quatre-vingts jours, se fit avec plus de perfection en sept.

Le samedi suivant, le plus proche de cette conception, le Très-Haut créa l’âme auguste qu’il Unit à son corps. C’est ainsi qu’entra dans le monde la créature la plus pure, la plus parfaite, la plus sainte et la plus belle que Dieu ait jamais créée et qu’il doit créer jusqu’à la fin des temps.

C’est à cause de ce mystère que le saint esprit a ordonné que l’église consacrerait le samedi à la très-sainte Vierge, comme le jour auquel elle avait reçu le plus grand bienfait, lorsque son âme très-sainte fut créée et unie à son corps, sans que le péché originel ni le moindre de ses effets s’y trouvassent. Le jour de sa conception que l’église célèbre aujourd’hui, n’est pas celui de la conception du corps, mais celui de l’infusion de l’âme sans aucune trace du péché originel.

A l’instant de l’infusion de l’âme la très sainte trinité répéta ces paroles proférées à la création de l’homme, faciamus hominem ad imaginem et similitudinem nostram: par la vertu de ces divines paroles, l’âme très-heureuse de Marie fut remplie de grâces, de dons, de privilèges et de faveurs pardessus les premiers des Séraphins, avec l’usage le plus parfait de la raison qui devait être proportionnée aux dons de la grâce qu’elle recevait.

Alors le Seigneur répéta les paroles prononcées par lui lors de la création, et erant valdè bona, témoignant ainsi la rare complaisance qu’il prenait dans cet ouvrage si glorieux.

Au temps de l’infusion de l’âme dans le corps, le Très-Haut voulut que sainte Anne ressentit et reconnut d’une façon à relevée la présence de la Divinité. Elle fut remplie du saint Esprit et ravie en une extase très sublime, où elle reçut de très hautes connaissances des mystères les plus cachés. Cette allégresse et cette joie toute spirituelle ne furent pas passagères, mais durèrent tout le reste de sa vie quoiqu’elles fussent plus fréquentes pendant qu’elle gardait dans son sein le trésor du ciel.

Quoiqu’alors la très sainte âme de Marie fut douée de toutes les perfections et de l’habitude infuse de toutes les Vertus, plus qu’aucun saint et même que tous les saints ensemble, il ne fut pas néanmoins nécessaire qu’elle les pratiquât toutes aussitôt, mais seulement celles qui convenaient à l’état où elle était.

Elle pratiqua donc en premier lieu les vertus théologales, la foi, l’espérance et la charité, et particulièrement la vertu de charité, contemplant Dieu comme le bien souverain avec tant d’attention et d’amour qu’il n’est pas au pouvoir de tous les séraphins d’arriver à un degré si éminent.

Elle pratiqua aussi les autres vertus qui ornent et qui perfectionnent la partie raisonnable.

Elle eut la science infuse, les vertus morales, les dons et fruits de l’Esprit Saint en un degré éminent et correspondant aux vertus théologales; de sorte qu’elle fut dès le premier instant de sa conception plus sage, plus prudente, plus éclairée sur Dieu e sur toutes ses oeuvres que toutes les créatures ensemble Cette grande perfection de Marie ne consistait pas seulement dans les habitudes qui lui furent infuses, mais dans les acte qu’elle put exercer dès cet instant par le pouvoir divin qui la secondait.

Pour en toucher seulement quelque chose, elle connut Dieu tel qu’il est en lui-même comme créateur et glorificateur; elle l’honora, le loua, le remercia; par de actes héroïques elle l’aima, le craignit et l’adora, et lui fit des sacrifices de louanges et de gloire pour son être immuable.

Elle connut les dons qu’elle avait reçus pour lesquels elle rendit de très humbles actions de grâces accompagnées de profondes inclinations corporelles qu’elle fit dès le sein de sa mère avec son petit corps, et elle mérita plus en cet état par ces actes que tous les saints dans le plus haut degré rie leur perfection et de leur sainteté.

Elle eut outre les actes de la foi infuse, une haute connaissance de la divinité et de la très-sainte trinité, et quoiqu’elle ne la vit pas dans cet instant intuitivement, elle la vit néanmoins abstractivement, et cette manière de la connaître fut la plus parfaite par laquelle Dieu puisse se manifester à l’entendement humain dans ce monde.

Elle connut en cet instant la création, la chute des anges, celle d’Adam et les effets de sa faute, le purgatoire, les limbes, l’enfer et toutes les choses renfermées en ces lieux; tous les hommes , tous les anges, leurs ordres, leur dignité et leurs opérations et encore toutes les autres créatures avec, leurs instincts et leurs qualités.

Elle connut aussi toute sa généalogie et tout le reste du peuple saint et choisi de Dieu, les patriarches et les prophètes, et combien sa Majesté divine avait été admirable dans les dons, grâces et faveurs qu’il leur avait accordés. Mais c’est une chose digne d’admiration que, ce corps étant si petit dans le premier instant de sa conception, néanmoins par la puissance divine la connaissance et la douleur qu’elle avait de la chute d’Adam lui faisait verser des larmes, et elle commençait dès lors dans le sein maternel à exercer l’office de corédemptrice du genre humain.

Elle offrit ces larmes unies aux désirs des patriarches; et cette offrande fut agréable à Dieu et plus efficace pour obtenir la rédemption que toutes les prières des hommes et des saints anges. Elle pria spécialement pour ses parents qu’elle connut en Dieu avant de les voir corporellement, et elle exerça en même temps envers eux la vertu de l’amour, du respect et de la gratitude de fille.

Source : jesusmarie.free.fr

  Envoyer ce message à un ami


Ce message est vraiment digne d'intérêt ? Valorisez-le en lui attribuant une note de 1 à 5

Note : en attente de 15 votes


La discussion

images/icones/marie.gif 26/07 Ste Anne, Mère de la Ste Vierge Marie par ami de la Miséricorde (2019-07-25 22:47:32)
     images/icones/marie.gif Dévotion aux neuf choeurs des Sts Anges du vénérable H. Boudon par ami de la Miséricorde (2019-07-25 22:48:47)
         images/icones/sacrecoeur.gif Neuf choeurs des Anges, d'après Hildegarde de Bingen par Glycéra (2019-07-26 19:35:40)
     images/icones/fleche3.gif Le récit d'après Anne Catherine Emmerich par Sacerdos simplex (2019-07-26 10:55:27)
         images/icones/hein.gif Concernant l'animation de l'embryon par Athanasios D. (2019-07-26 15:32:43)
             images/icones/5a.gif Aucune affiirmation définitive par PEB (2019-07-26 16:36:00)
             images/icones/1a.gif Selon St Thomas ... par Glycéra (2019-07-26 16:37:10)
                 images/icones/fleche3.gif Trois fils anciens 2011 et 2012 par Glycéra (2019-07-26 16:46:04)
             images/icones/marie.gif  L'Immaculée Conception : "au premier instant de sa conception" par Sacerdos simplex (2019-07-26 20:55:06)
                 images/icones/1p.gif Ben ... par Rémi (2019-07-26 21:10:45)
                 images/icones/find.gif Je ne suis pas convaincu. par Athanasios D. (2019-07-26 23:00:34)
                     images/icones/1v.gif Corps et âme ne font qu'un par PEB (2019-07-27 00:52:01)
                 images/icones/fleche2.gif Cela ne prouve rien par Philippilus (2019-07-27 18:18:29)
                     images/icones/idee.gif Ainsi donc... par Athanasios D. (2019-07-27 23:16:25)
                         images/icones/neutre.gif Omission de l'esprit ? par Rothomagus (2019-07-29 14:36:46)
                             images/icones/1v.gif En fait, depuis plus d'un millénaire par Philippilus (2019-07-29 16:38:21)
                                 images/icones/barbu2.gif Voui... par Yves Daoudal (2019-07-29 19:20:52)
                                     images/icones/neutre.gif Oui mais par Meneau (2019-07-29 19:45:20)
                                 images/icones/neutre.gif St Thomas traite-t'il vraiment la question sous cet angle ? par Rothomagus (2019-07-29 19:45:55)
                                     images/icones/livre.gif Pour revenir aux sources par Philippilus (2019-07-29 20:12:42)
                 images/icones/bravo.gif Oui Monsieur l'abbé ! par Jean-Paul PARFU (2019-07-27 18:29:32)
                     images/icones/1d.gif HA HA HA HA HA par Athanasios D. (2019-07-27 22:02:39)
                 images/icones/neutre.gif Doute par Turlure (2019-07-29 19:13:50)



16 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS