Livres en famille, partenaire du Forum catholique
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

L’avantage des nuances
par Abbé Néri 2018-11-29 18:12:18
Imprimer Imprimer

En peinture les nuances des couleurs permet d’affiner le trait et donner une plus grande netteté à la représentation.

Métaphoriquement apporter des nuances à un propos permet de mieux percevoir les subtilités d’une pensée.

Je ne peux donc qu’apprécier les nuances apportées, cependant deux de vos affirmations gagnent à être nuancés :

1° Quand vous affirmez que le pasteur Roux fut dupé en ce qui concerne le fait de la singularité de la présence des observateurs au Concile.

En fait il n’ignore pas les précédents historiques (dont vous citez quelques exemples), mais il souligne un fait nouveau, à savoir : la qualité de l’accueil aux représentants des confessions chrétiennes considérées comme hérétiques et non seulement schismatiques comme dans le passé. Puisque l’injonction de Charles V pour comparaître devant le Concile de Trente au début de la réforme n’était pas en tant qu’observateurs mais comme sujets que l’Eglise avait à juger.

2° Ensuite le fait que Vatican II serait l’alpha de tous les changements qui ont suivi.

Là encore malgré l’euphorie et la démesure qu’on peut constater principalement juste après le Concile chez certains de ses thuriféraires, le pasteur Roux reste assez lucide se contentant de prendre acte du chemin parcouru :

« II faut comparer ce texte de 1964, avec les documents qui, au cours des dernières décennies, avaient défini la position catholique, depuis l'Encyclique « Mortalium animos » jusqu'au Monitum de 1949, pour mesurer le chemin parcouru aussi bien dans le domaine de la réflexion théologique que dans celui des comportements pratiques à l'égard des confessions chrétiennes non-romaines considérées sous leur aspect positif, leur caractère spécifiquement chrétien, et non plus de façon négative. Il y a là, dans l'histoire de l'Eglise catholique elle-même, un événement que les Églises de la Réforme en particulier doivent bien considérer elles aussi comme un « signe des temps ».

Telle qu’il le précise dans le texte auquel vous renvoyez.


  Envoyer ce message à un ami


 Le rôle des observateurs non-catholiques au Concile Vatican II par Abbé Néri  (2018-11-28 20:59:00)
      à nuancer de beaucoup, beaucoup, beaucoup par Luc Perrin  (2018-11-28 23:38:10)
          Combien vrai... par Pol  (2018-11-29 05:34:02)
          Beata Virgo Maria par Paterculus  (2018-11-29 08:07:33)
          Je note que Luc Perrin introduit le genre féminin par JVJ  (2018-11-29 08:49:24)
              Dixit quoque Dominus Deus non est bonum esse hominem solum... par Gaspard  (2018-11-29 09:11:37)
                  La chose ou le chose ? par JVJ  (2018-11-29 09:28:57)
                  merci je me suis fait la même par Luc Perrin  (2018-11-29 14:27:25)
      en complément sur l'analyse du pasteur H. Roux par Luc Perrin  (2018-11-29 14:44:07)
          L’avantage des nuances par Abbé Néri  (2018-11-29 18:12:18)


47 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]