[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Absolument! par Signo 2017-08-02 14:20:03 Imprimer Imprimer

Les voici:

"Au milieu des oppositions, des exagérations, des discussions qui caractérisent cette période d’adaptation de la liturgie, peut-on espérer qu’une ligne moyenne fructueuse sera trouvée ? À voir la rapidité, inaccoutumée dans l’Église, avec laquelle dans tous les pays les applications se sont réalisées, on ne peut s’empêcher de craindre que certaines mesures n’entraînent des résultats imprévus et malheureux. Ainsi en est-il de la dévotion au Saint-Sacrement, de la dévotion à la Vierge Marie et aux Saints dont les statues sont éliminées de nombreuses Églises, sans aucun souci de la plus élémentaire pastorale et catéchèse ; de la belle et bonne ordonnance de la maison de Dieu, qui est devenue une maison des hommes plus qu’une maison de Dieu ; de la beauté vraiment divine des chants latins supprimés et non encore remplacés par des mélodies équivalentes.
Cependant de ces constatations devons-nous conclure qu’il fallait garder toutes ces choses sans changement ? Le Concile avec mesure et prudence a répondu par la négative. Quelque chose était à réformer et à retrouver.
Il est clair que la première partie de la messe faite pour enseigner les fidèles et leur faire exprimer leur foi avait besoin d’atteindre ces fins d’une manière plus nette et dans une certaine mesure plus intelligible. À mon humble avis deux réformes dans ce sens semblaient utiles : premièrement les rites de cette première partie et quelques traductions en langue vernaculaire.
Faire en sorte que le prêtre s’approche des fidèles, communique avec eux, prie et chante avec eux, se tienne donc à l’ambon, dise en leur langue la prière de l’oraison, les lectures de l’Épître et de l’Évangile ; que le prêtre chante dans les divines mélodies traditionnelles le Kyrie, le Gloria et le Credo avec les fidèles. Autant d’heureuses réformes qui font retrouver à cette partie de la messe son véritable but. Que l’ordonnance de cette partie enseignante se fasse d’abord en fonction des messes chantées du dimanche, de telle manière que cette messe soit le modèle suivant lequel les rites des autres messes seront adaptés, autant d’aspects de renouvellement qui apparaissent excellents. Ajoutons surtout les directives nécessaires à une prédication vraie simple, émouvante, forte dans sa foi et déterminante dans les résolutions. C’est là un des points les plus importants à obtenir dans le renouveau liturgique de cette partie de la messe. Pour les sacrements et les sacramentaux, l’usage de la langue des fidèles semble encore plus nécessaire, puisqu’ils les concernent plus directement et plus personnellement. Mais les arguments en faveur de la conservation du latin dans les parties de la messe qui se font à l’autel sont tels qu’on peut espérer qu’un jour prochain des limites seront mises à l’envahissement de la langue vernaculaire dans ce trésor d’unité, d’universalité, dans ce mystère qu’aucune langue humaine ne peut exprimer et décrire.

Que ne devons-nous pas souhaiter pour que l’âme des fidèles s’unisse, spirituellement, personnellement, à Notre Seigneur présent dans l’Eucharistie et à son divin Esprit, de telle sorte que tout ce qui peut nuire à ce but, par exagération de prières vocales et exagération de rites, par manque de respect à l’Eucharistie, par une vulgarité inconvenante pour les mystères divins, doit être absolument proscrit. Une réforme en ce domaine ne peut être bonne que si elle assure d’une manière plus certaine les fins essentielles des mystères divins tels que Notre Seigneur les a établis et que la Tradition les a transmis.
"

SOURCE


En outre, voici d'autres propos de Mgr Lefebvre écrits dans une lettre aux spiritains écrite durant le Concile:

"Disons donc sans hésitation que certaines réformes liturgiques étaient nécessaires et qu’il est souhaitable que le Concile continue dans cette voie, tout en y mettant ensuite une pause, car il est inconcevable que l’on change tous les dix ans de missels, de bréviaires, de rituels, etc., comme il est inconcevable que l’on modifie continuellement les textes et les traductions officielles.

Mais pour que ce renouveau liturgique soit pleinement efficace, il est peut-être plus nécessaire encore de renouer les liens de la prière liturgique, de la louange de Dieu, liens naturels et liens surnaturels, avec les activités quotidiennes. Ce fut et c’est encore le travail de l’Église missionnaire : Omnia instaurare in Christo
[...]
L’esprit du monde a refoulé à l’Église et enfermé dans les limites des lieux de culte la liturgie, la prière publique et les ministres de l’autel, envahissant des domaines qui étaient soumis à l’esprit chrétien, creusant ainsi un fossé entre la prière et l’action, entre l’Église et l’école, entre l’autel et la profession, entre l’eucharistie et la Cité : il a désintéressé les hommes de la prière, dont l’efficacité n’apparaît plus dans la vie.
N’est-ce pas un des motifs de la sclérose de la liturgie à l’intérieur même des Églises. La liturgie privée de son épanouissement normal dans toute la vie extérieure est devenue sous certains aspects inintelligible aux âmes simples pour lesquelles sont nécessaires les manifestations religieuses prolongeant le culte à l’extérieur de l’Église. Mais laissons pour le moment ce dernier aspect qui fera certainement l’objet des préoccupations du Concile pour essayer de préciser comment peut se concevoir une nouvelle expression liturgique et quels sont les principes qui doivent nous guider en cette matière.
"


Pour résumer, voici les lignes directrices de la pensée de Mgr Lefebvre au moment du Concile:

- il y a une forme de sclérose de la liturgie, parce qu'on l'a progressivement coupée de la vie des gens; un renouveau et une réforme sont donc nécessaires;

- ce renouveau peut passer par une introduction limitée à certaines parties de la Messe de la langue vernaculaire, et plus généralement par une pastoralisation limitée de certaines parties de la liturgie, afin de la rendre plus intelligible aux fidèles;

- ces réformes limitées ne doivent toutefois pas faire oublier que la liturgie est d'abord et avant tout le culte que l'Eglise rend à Dieu et qu'il ne faut donc pas la réduire à une dimmension purement utilitaire et pastorale.

Bref, à cette époque, Mgr Lefebvre est à 100% dans la ligne de Sacrosanctum Concilium! Car pour mémoire, la constitution conciliaire sur la liturgie ne dit pas autre chose: SACROSANCTUM CONCILIUM

Cela confirme mon idée qui est que les positions ultérieures de Mgr Lefebvre sont le résultat d'une radicalisation progressive en réaction aux scandales -en particuliers liturgiques- de l'époque, et peut-être aussi en réaction aux maladresses répétées et à une attitude assez peu compréhensive et assez peu conciliatrice des autorités romaines...

  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/icrsp.gif ICRSP : entretien de Mgr. Wach par Rémi (2017-07-27 20:14:11)
     images/icones/hein.gif Saint Benoît ? par Rémi (2017-07-27 20:28:40)
         images/icones/icrsp.gif [réponse] par Guadalupe (2017-07-27 21:34:37)
             images/icones/bravo.gif Certainement par Rémi (2017-07-27 21:56:20)
             images/icones/hein.gif Vie canoniale par Peregrinus (2017-07-28 20:59:28)
                 images/icones/neutre.gif Vitam communem ad instar canonicorum par Meneau (2017-07-28 21:05:36)
                     images/icones/fleche2.gif Inspiration par Peregrinus (2017-07-28 21:23:15)
                         images/icones/1b.gif Et si nous consulterions par AVV-VVK (2017-07-28 21:31:57)
                 images/icones/neutre.gif D'ailleurs la commission Ecclesia Dei n'est pas du même avis par Meneau (2017-07-28 21:21:06)
                     images/icones/hum2.gif Et puis par Rémi (2017-07-28 21:56:23)
         images/icones/macos.gif Moines et chanoines par Montes Gelboe (2017-07-28 20:00:38)
     images/icones/fleur.gif Merci par Ritter (2017-07-28 01:59:21)
     images/icones/fleur.gif l`ICRSP par Gabriel (2017-07-28 18:41:35)
     images/icones/1x.gif Au risque de paraître négatif... par Signo (2017-07-29 13:11:54)
         images/icones/fleche2.gif Distinctions par Peregrinus (2017-07-29 13:46:07)
         images/icones/barbu2.gif Que voulez-vous dire ? par Regnum Galliae (2017-07-31 16:39:48)
             images/icones/1y.gif Explications par Signo (2017-08-01 08:57:13)
                 images/icones/neutre.gif Si l'on prend des cas particuliers par Regnum Galliae (2017-08-01 09:54:18)
                     images/icones/1w.gif Merci d'enfoncer une porte ouverte! par Signo (2017-08-01 10:12:15)
                         images/icones/1x.gif Ce n'est pas ce que j'ai dit par Regnum Galliae (2017-08-01 10:37:23)
                         images/icones/hein.gif "Décorum néo-janséniste" par Peregrinus (2017-08-01 14:31:18)
                             images/icones/fleche3.gif Explications II par Signo (2017-08-01 16:42:46)
                                 images/icones/neutre.gif Et donc par Bertrand (2017-08-01 17:23:53)
                                     images/icones/heho.gif Justement non! par Signo (2017-08-01 17:49:39)
                                 images/icones/fleche2.gif Donc par Peregrinus (2017-08-01 18:34:18)
                                     images/icones/neutre.gif Réponse par Signo (2017-08-01 19:06:51)
                                         images/icones/hein.gif Avez-vous la source par Regnum Galliae (2017-08-02 10:03:59)
                                             images/icones/croix_byzantine.png Absolument! par Signo (2017-08-02 14:20:03)
                                 images/icones/1f.gif Pfou… par Luc de Montalte (2017-08-01 19:00:53)
                                 images/icones/fleche2.gif Sur la taille des chasubles par Lycobates (2017-08-02 15:14:00)
                 images/icones/fleche2.gif Exemples en images par Signo (2017-08-01 10:02:36)
                     images/icones/1a.gif [réponse] par Turlure (2017-08-01 21:44:54)
                         images/icones/fleche2.gif Vous croyez ? par Lycobates (2017-08-02 16:28:17)
                             images/icones/1a.gif Merci par Turlure (2017-08-02 22:56:34)
                     images/icones/bravo.gif Il est vrai… par Luc de Montalte (2017-08-02 00:38:49)
         images/icones/3b.gif Foutez leur donc la paix ! par Vincent F (2017-08-01 21:03:11)
             images/icones/1d.gif Cet apparatchik par Turlure (2017-08-01 21:31:20)
     images/icones/fleche2.gif Dommage. par le paon (2017-07-31 15:30:19)
         images/icones/neutre.gif Pourquoi? par Bertrand (2017-07-31 22:21:39)
             images/icones/fleche3.gif Sauf que... par Signo (2017-08-01 10:34:41)
                 images/icones/neutre.gif Cela me paraît bien subjectif par Turlure (2017-08-01 16:33:52)
                     images/icones/1n.gif Je ne définis rien dogmatiquement... par Signo (2017-08-01 17:16:15)
                         images/icones/fleche2.gif Spécialistes par Peregrinus (2017-08-01 18:44:18)
                             images/icones/fleche3.gif C'est justement là le problème par Signo (2017-08-01 19:22:12)
                         images/icones/1a.gif Je comprends par Turlure (2017-08-01 19:14:21)
                             images/icones/1n.gif C'est vrai que cette idée... par Signo (2017-08-01 19:50:10)
         images/icones/4b.gif En quoi serait-ce un danger par Vincent F (2017-08-01 20:59:59)



57 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS