[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Judith Cabaud : “Qu’avez-vous fait des juifs convertis ?” (I) par Vianney 2015-12-11 08:44:21 Imprimer Imprimer

  
Qu’avez-vous fait des juifs convertis ?

par Judith Cabaud

Il y a toujours eu des juifs convertis. Saint Paul, terrassé par la vision de ce Jésus qu’il persécutait, entreprit d’évangéliser les païens tout en expliquant aux juifs le grand dessein de Dieu depuis le péché originel : le Fils Rédempteur, l’accomplissement de la Loi, et enfin, que « ceux qui ont accueilli la foi, ce sont eux les fils d’Abraham ». Il n’est pas nécessaire de décrire le scandale provoqué en Israël par de tels propos, car, craignant la contagion de l’Apôtre zélé et la foi des premiers chrétiens, les Pharisiens répandirent des calomnies sur eux et sur leur divin Maître, calomnies qui restèrent sous-jacentes dans les écrits talmudiques tout au long du moyen âge.

À travers les siècles, cependant, l’Église accueillait les juifs, ces premiers invités au festin, sans réticences. Elle nous fit sentir que c’était un honneur de recevoir un juif en son sein et celui-ci rentrait tout de suite, avec facilité, dans l’intimité de la vie chrétienne. C’était normal : dans l’esprit, on se connaissait — depuis le temps qu’on célébrait la Pâque. Il y eut un simple transfert : les symboles devinrent des réalités, le sacrifice de l’agneau devint le sacrifice de la croix.

Le XIXe siècle fut particulièrement riche en juifs convertis : le Père Alphonse Ratisbonne¹ ; le Père Hermann Cohen : l’élève de Liszt ; les frères Lémann : abbés lyonnais ; le Père Libermann : fondateur des pères spiritains. Ceux du XXe siècle sont moins connus mais non moins remarquables comme Édith Stein ou le Grand Rabbin Zolli ; et des conversions de juifs furent nombreuses aux États-Unis et en Angleterre jusqu’en 1960.

En effet, il est révélateur de noter que ces conversions au catholicisme ont brusquement diminué² à partir du concile Vatican II qui se voulait précisément « pastoral », donc évangélique et évangélisateur.

Depuis son aggiornamento, que sont devenus ces juifs convertis dans une Église qui, au nom de la « liberté religieuse », n’enseigne plus toutes les nations ? Qu’est-ce qui pouvait pousser les Pères du concile à abandonner la mission des apôtres, pourtant si clairement exprimée dans les Évangiles ?

Pour en trouver des raisons, on peut se reporter à l’histoire de notre XXe siècle sanglant : les néo-païens nazis firent l’holocauste des juifs d’Europe centrale. À leur tour, les juifs de la Diaspora blâmèrent non pas les païens, mais la chrétienté et surtout l’Église catholique pour des crimes qu’elle n’avait pas commis. Cette façon de liquider l’estime due aux chrétiens, quoique injuste, fut parfaitement efficace. La propagande anticatholique des médias, encouragée par les mouvements sionistes, marxistes et francs-maçons, était non seulement répandue mais elle avait atteint l’Église elle-même en profondeur lorsque les prélats, au début du concile Vatican II, s’empressèrent de prononcer un mea culpa pour les péchés des autres, en y ajoutant, en prime, Galilée, l’Inquisition et diverses responsabilités dans les guerres de religion.

L’Église voulait seulement ouvrir ses portes mais on en profita pour lui dire qu’il fallait qu’elle change aussi ses papiers peints et ses meubles (pendant qu’elle y était). De là à retourner à ses origines (Luther y avait déjà pensé), il n’y avait qu’un pas, et le judaïsme prit tout naturellement l’allure de la religion de référence puisqu’elle avait été celle des membres de la Sainte Famille.

Alors, de quoi avions-nous l’air, nous, juifs convertis (particulièrement nombreux aux U.S.A. et en Angleterre) des années préconciliaires ? La société moderne décréta que nous avions des « problèmes », et les hommes d’Église, désormais férus de psychologie, de sociologie et de psychanalyse, chantèrent en chœur avec elle.

Pour les nouveaux théologiens, quelle nécessité pouvait pousser un juif à se convertir puisque celui-ci était déjà de la religion à laquelle l’Église tendait à revenir ?

Aujourd’hui, après avoir lutté avec eux-mêmes, après avoir, dans beaucoup de cas, tout quitté pour rejoindre l’Église, après avoir été traités de fous ou de traîtres par les leurs, les juifs convertis s’interrogent. Bannis par la communauté juive, ils se retrouvent comme des aberrations chez des catholiques qui rêvent de devenir ce qu’ils ne sont plus. Ne savent-ils pas que nous sommes bannis par ceux qui prétendent que Jésus fut un imposteur et un blasphémateur ?

A l’heure actuelle, les seuls catholiques qui nous offrent de partager leur propre abri de fortune contre les intempéries de la persécution sont les prêtres traditionalistes, ceux qui savent, comme les brebis de l’Évangile, reconnaître la voix du Bon Pasteur, et non pas ces malheureux moutons de Panurge qui suivent les loups ravisseurs.

Source : Itinéraires n° 323, mai 1988.

(¹) En fait, comme les frères Lemann, deux frères Ratisbonne se sont convertis : Marie-Théodore, suivi d’Alphonse. Marie-Théodore devint le supérieur des prêtres de Notre-Dame de Sion : on lui doit notamment une Histoire de Saint Bernard et de son siècle (en vente aux éditions Saint-Remi).

(²) Guy Rouvrais, converti du protestantisme luthérien, fait la même remarque à propos des protestants dans son livre Du protestantisme au catholicisme dans la tourmente conciliaire, paru aux éditions Sainte-Madeleine.

V.
 

  Envoyer ce message à un ami


Ce message est vraiment digne d'intérêt ? Valorisez-le en lui attribuant une note de 1 à 5

Note : en attente de 15 votes


La discussion

images/icones/1h.gif L'Eglise catholique ne cherchera plus à convertir les juifs par Pensassa (2015-12-10 20:13:52)
     images/icones/1g.gif pauvres juifs par Attente ac devote (2015-12-10 20:50:09)
     images/icones/heho.gif Sans Juifs convertis, pas d'Eglise... par Sabaoth (2015-12-10 21:07:02)
         images/icones/1y2.gif Éthique ? par Aigle (2015-12-10 21:12:29)
     images/icones/fleche2.gif Mais quel scandale par Vassilissa (2015-12-10 22:19:58)
     images/icones/fleche2.gif "Pas un document du magistère, ni un enseignement doctrinal" par Athanase (2015-12-10 23:19:15)
         images/icones/1g.gif La distinction que vous faites par Jean-Paul PARFU (2015-12-11 07:21:06)
             images/icones/bulle.gif La réflexion sur le Magistère existe depuis le 19ème siècle par Athanase (2015-12-11 16:49:53)
     images/icones/1w.gif Sur les juifs et l'Eglise par Jean-Paul PARFU (2015-12-11 08:07:06)
     images/icones/carnet.gif Judith Cabaud : “Qu’avez-vous fait des juifs convertis ?” (I) par Vianney (2015-12-11 08:44:21)
         images/icones/neutre.gif "Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël... par Sabaoth (2015-12-11 09:25:04)
     images/icones/barbu2.gif Ce document vu d'Israël : des commentaires inquiétants... par Sacerdos simplex (2015-12-11 13:58:55)
     images/icones/bravo.gif Le Temple et la Greffe par Jean-Paul PARFU (2015-12-11 18:34:58)
     images/icones/neutre.gif C'est en contradiction par Steve (2015-12-12 01:07:13)
     images/icones/fleche3.gif "Les Juifs pour Jésus" dénoncent cette position "choquante" [...] par Sacerdos simplex (2015-12-14 06:17:28)
         images/icones/neutre.gif Si les portes de l enfer n ont pas prevalu par Ritter (2015-12-14 10:47:52)



18 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS