Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

tous les détails ici
par Cristo 2024-02-09 14:21:41
Imprimer Imprimer

lisez plutôt, avec mention de Riposte catholique :


Nantes : une «messe pour la paix» annulée en raison d'un appel à la prière musulmane
Par Simon Cherner
Publié il y a 5 heures


Par peur de débordements, des églises, nantaise et nazairienne, ont annulé le concert d’une pièce pour chœur et orchestre. Composée en 1999, l’œuvre syncrétique est ponctuée d’un adhan, traditionnellement chanté par les muezzins.

Le Figaro Nantes

L’œuvre était peut-être trop contemporaine, trop universelle. Programmées pour mai et juin par le chœur Schola Cantorum de Nantes, deux interprétations de L’Homme armé : une messe pour la paix, du compositeur britannique Karl Jenkins ont été annulées à Nantes et à Saint-Nazaire, à la suite des intimidations venues des sphères catholiques intégristes, a appris Le Figaro, confirmant une information de Ouest-France. Une volte-face qui intervient quelques mois après un concert polémique de la même œuvre, donné en novembre en l’église de la Trinité, à Paris.

Composée en 1999 par l’ancien instrumentiste du groupe de jazz fusion Soft Cell, l’œuvre de la polémique est une pièce symphonique d’environ une heure, pensée à la manière d’une prière universelle, au syncrétisme aussi bien musical que religieux. Des motifs de la Renaissance y côtoient des séquences aux harmonies plus modernes, des kyrie et agnus dei empruntés à la liturgie catholique, ainsi que des récitals tantôt martiaux, tantôt intimistes, où le latin d’église se mêle aux psaumes bibliques, et à la langue laïque ou sacrée de poètes anglais, indiens, japonais. «C’est une œuvre de toute beauté, une pièce pour chœur et orchestre qui est aussi un appel universel pour la fin des conflits», explique au Figaro Annie Le Guevel, directrice de Schola Cantorum. Un détail ne manque pourtant pas de braquer les opposants de L’Homme armé.

«Profanation»
Cette Messe pour la paix, dédiée aux victimes de la guerre du Kosovo qui faisait rage à l’époque de son écriture, contient en effet un adhan, l’appel à la prière musulmane interprété pendant deux minutes, par un récitant, vers le début de la pièce. Le passage avait déjà suscité quelques réactions de surprises à l’automne dernier, lorsqu’un extrait d’une cinquantaine de secondes avait été massivement partagé sur les réseaux sociaux. Capté lors d'une interprétation de L'Homme armé à l'église de la Sainte-Trinité, à Paris, le concert avait été organisé dans le cadre des commémorations du 11 novembre - une précision omise dans la publication virale. Pressé de réagir, le père Emmanuel Pinot, curé de la Trinité, a affirmé en décembre regretter l’événement. «Le texte chanté est en effet en contradiction obvie avec la foi chrétienne et n'avait donc pas sa place dans notre église, même à l'occasion d'un événement musical», notait-il dans un communiqué.

L’incident a été ravivé le 8 janvier par un article du site Riposte Catholique, proche de la mouvance traditionaliste. Le portail d’actualité et de «réinformation catholique», a désigné plusieurs concerts de L’Homme armé programmés au sein d’églises françaises. Soit une «profanation» de ces lieux de culte, selon la rédaction du site. Étaient concernées, pour la Loire-Atlantique, l’église Notre-Dame d'Espérance, à Saint-Nazaire, et l’église Sainte-Madeleine, sur l’île de Nantes. Les dates étaient respectivement annoncées au 25 mai et au 8 juin. Ne restait plus qu’à agir.

«Le curé de Sainte-Madeleine m’a téléphoné début janvier, le ton inquiet», raconte Annie Le Guevel. L’homme de foi venait alors de recevoir une série de messages au sujet du concert, «des intimidations» liées à la publication de Riposte Catholique. «Il était gêné, désolé, et m’a demandé s’il était possible de supprimer la prière, car il craignait d’avoir à gérer une polémique haineuse, voire des violences. Il était bien entendu hors de question d’amputer un passage de l’œuvre - autant supprimer toute la pièce !». Décision est prise dès le lendemain d’annuler le spectacle. Sollicitée par Le Figaro, la paroisse n’a pu immédiatement donner suite.

Éviter toute «réaction virulente»
La déprogrammation du concert nazairien a aussitôt suivi le revirement nantais. Selon nos confrères de Ouest-France , le diocèse de Nantes aurait informé les deux paroisses concernées du caractère sensible de l’œuvre, qui a suscité «des réactions virulentes lors de précédentes représentations». La direction du diocèse assure au Figaro que les curés ont toutefois décidé de leur propre chef de déprogrammer L’Homme armé.

Cette nouvelle n’a pas manqué d’affliger les organisateurs, qui préparent le concert depuis l’été, avec une location de l’église dès juin dernier et des répétitions engagées depuis septembre. Seules trois dates étaient prévues, dont deux dans des lieux de culte. Le troisième concert, programmé pour le 9 juin dans une salle de Saint-Brevin-les-Pins, reste en revanche d’actualité, au soulagement des 130 choristes et 120 musiciens de l'Orchestre symphonique de Saint-Nazaire et du Symphonique des Bords de Loire qui devaient accompagner le choeur Schola Cantorum de Nantes, sous la direction de Thierry Bréhu.


Pour Nantes, une solution de repli a finalement pu être trouvée, avec la mise à disposition de l’auditorium du conservatoire municipal, le 8 juin. «Nous sommes attristés de voir un ensemble centenaire subir ce genre de censure, a confié au Figaro l’adjoint à la culture de la ville de Nantes, Aymeric Seassau. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que ce genre d’événement survient à Nantes. Notre politique reste la tolérance zéro pour les censeurs». Parmi les incidents précédents, à Nantes, quelques dizaines de personnes avaient bloqué l’accès à l’église Notre-Dame du Bon-Port, en décembre 2021, le soir où devait se produire l’artiste suédoise Anna Von Hausswolf, jugée blasphématoire par les contestataires.

L’œuvre de Karl Jenkins, très populaire à l’internationale, est fréquemment interprétée de part et d’autre du globe. Le compositeur, âgé de 79 ans, a récemment été sollicité par l’Unesco pour créer une nouvelle œuvre de la trempe de L’Homme armé, à l’occasion du concert pour la paix organisé à Linz, en Autriche, le 19 novembre 2023. Autre commande de prestige, Karl Jenkins figurait également parmi les compositeurs sollicités par la couronne britannique pour la cérémonie de couronnement de Charles III."

https://www.lefigaro.fr/nantes/nantes-une-messe-pour-la-paix-annulee-en-raison-d-un-appel-a-la-priere-musulmane-20240209

     

Soutenir le Forum Catholique dans son entretien, c'est possible. Soit à l'aide d'un virement mensuel soit par le biais d'un soutien ponctuel. Rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici. D'avance, merci !


  Envoyer ce message à un ami


 Nantes : concert en églises annulés par des tradis par Cristo  (2024-02-08 14:41:38)
      C'est l'oeuvre où retentit l'appel à la prière en arabe par Ptitlu  (2024-02-08 15:06:05)
      En églises ? par Jean-Paul PARFU  (2024-02-08 15:15:18)
      L'homme armé par Lycobates  (2024-02-08 16:40:59)
      ce dont il s'agit par jejomau  (2024-02-08 17:19:09)
      tous les détails ici par Cristo  (2024-02-09 14:21:41)
          J'imagine déjà par jejomau  (2024-02-09 15:09:02)
              William V plutôt. par Rémi  (2024-02-09 15:16:13)
                  Guillaume par Jean-Paul PARFU  (2024-02-09 19:14:41)
          OF & cie ont vraiment besoin de se faire pardonner par Ptitlu  (2024-02-09 22:51:19)
      La simple logique se perd... par Roger  (2024-02-10 14:12:58)
          nos contemporains ne croient pas par jejomau  (2024-02-10 22:37:03)
      Le concours d'âneries continue par Ptitlu  (2024-02-11 20:23:15)


72 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]