Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Le mystère de l'athéisme... ?
par Davidoff2 2022-11-22 23:19:22
Imprimer Imprimer

J’ose une question plus générale, qui n’a pas tellement à voir avec le concile ou la messe tridentine, mais de manière plus générale avec la foi.

Il me semble, d’après ce que j’en sais, que toute l’humanité a toujours été croyante, peu importe la religion, on peut même remonter jusqu’au très méchant Caïn : il sacrifiait ! C’est d’ailleurs à cause que Dieu accueillait plus favorablement les offrandes d’Abel qu’il l’a tué. Donc il était croyant, et toute la suite pareil : Babyloniens, Égyptiens, Hébreux, Romains, etc., comme si la croyance en Dieu coulait de source.

Je pense que l’homme est un croyant fondamental, et même plus que croyant : Au fond de lui : il sait !

Je ne comprends pas l’athée, c’est quelque chose de très mystérieux pour moi, mais je pense qu’il y a très peu d’athées. Lorsque j’étais jeune, un de nos voisins était un professeur de physique et astronome de talent, il avait même construit son propre télescope, c’était un ami de la famille. Il faisait souvent des marches en montagne avec nous, et comme il a perçu mon intérêt pour l’astronomie, il m’a expliqué le cosmos durant 2 ans. Oui, 2 ans, et il m’invitait souvent chez lui en pleine nuit pour observer soit des planètes, soit des nébuleuses, et même des galaxies assez éloignées. Ce qui m’intriguait, c’est que lors de nos promenades en montagne, lorsque nous redescendions dans un haute vallée et que nous rentrions dans un église pour rendre grâce de n’avoir pas eu d’accident (et soyons honnêtes : pour chercher un peu de fraîcheur), il ne pouvait pas entrer dans l’église. Il ne pouvait pas mettre un pied dans une église, et il nous attendait à l’extérieur. Moi j’avais 14-15 ans, et ce comportement m’intriguait. Ensuite, entre 17 et 19 ans, il m’a initié à l’astronomie, et en voyant ces merveilles, je lui ai quand-même demandé : « Robert, comment peux-tu voir tout ça et ne pas croire en Dieu ? »

Sa réaction m’a un peu surpris, il a rigolé, et m’a répondu (je formule d’après ce que je me souviens, car je n’ai pas noté mot pour mot, mais en substance, c’était) : « Mais mon p’tit bonhomme, je ne crois peut-être pas à ce Jésus que tu appelles Dieu, mais je ne suis pas tout à fait idiot, tout ça n’est pas sorti de nulle part ! Bien sûr qu’il y a un grand ordonnateur des choses, ça doit être une entité qui vit en dehors du temps, mais je ne peux pas croire que la Puissance qui a créé l’Univers puisse s’intéresser aux petits produits de l’évolution que nous sommes. Réfléchis un peu, tu savais compter en kilomètres, je t’ai appris à compter en années-lumières, et sur nos têtes, il y a des milliards d’années-lumière. Celui qui a été capable d’impulser une dynamique pareille est encore plus capable de l’anéantir totalement en un claquement de doigt, … et toi…, écoute, … je ne veux pas t’accabler, mais quel orgueil de croire qu’une entité pareille puisse s’intéresser à un être aussi insignifiant que moi, … et que toi !… et en plus mourir sur une croix ?!?? »

Donc, le Pr. Robert était lui-aussi croyant (paix à son âme), et d’après lui, peu de vrais scientifiques sont athées, les athées sont plutôt des simples d’esprits, point !

Alors il se disait agnostique, mais il SAVAIT qu’une Puissance extraordinaire existait. Cependant, il savait que l’homme n’était capable de n’appréhender qu’une infime partie de la création, alors LE CREATEUR en Personne ??? Mais bordel de merde !, pour qui on se prend ?

C’est quelque chose qui m’est resté, c’est pour cela que 32 ans plus tard, je peux redire à peu-près le contexte. D’ailleurs, lorsque quelqu’un me dit qu’il ne croit pas en l’existence de Dieu, je lui répond que je peux le prouver facilement. Souvent, la personne s’étonne et est demandeuse de ladite preuve. Et ce que je fais est assez simple (il faut dire que mon environnement alpestre s’y prête assez bien), je la fais sortir du bâtiment où nous sommes (où si on est à l’extérieur), je tends mon doigt vers une montagne et je dis simplement : « Regarde la preuve de l’existence de Dieu ! »

ça aide à commencer une discussion, mais si l’interlocuteur persiste dans le doute, je lui dis : « T’es pas aveugle ni sourd, tu me vois et tu m’entends ? Alors, si Dieu n’existait pas, comment tu expliques mon existence, ... et la tienne ? » … re-discussion (jusqu’au cosmos), et souvent ça se termine par « oui, il doit bien exister quelque chose mais je ne sais pas quoi ».

Pour vous dire la vérité, il me semble que personne n’a jamais soutenu son athéisme très longtemps, ou alors peut-être des personnes très limitées intellectuellement, mais je n’en ai pas souvenir.

J’ai en mémoire une phrase de je ne sais plus qui : « Si l’homme arrête d’adorer Dieu, il se mettra à adorer des bêtes ». (c’est à peu près ce qu’on voit avec des attardés de première classe comme les anti-spécistes).

Mais fondamentalement, tout le monde est croyant. Un cousin qui disait ne pas croire aux religions chrétiennes me dit qu’il croit en la réincarnation ! La bonne affaire, du coup ça m’intéresse et je lui demande s’il croit en la réincarnation dans un sens hindouiste ou bouddhiste (c’est totalement différent), et le pauvre type ne savait même pas à quoi il croyait… il ne faisait pas la différence (les hindouistes ne se réincarnent que dans des humains, et les bouddhistes pourraient aussi se réincarner dans des animaux, au conditionnel, car Bouddha n’a jamais enseigné la réincarnation). A ce que j’ai compris, sa spiritualité était plutôt d’influence bouddhiste, mais c’est encore moi qui ais dû lui expliquer la différence des cycles de réincarnation, soit par castes, soit par âme (peu importe le support), etc. En moins de 10 minutes, il ne savait déjà plus en quoi il croyait...

Et dans nos sociétés, tous ceux qui se moquent de la religion chrétienne (je ne parle pas du Pr. Robert, car même si ça l’amusait, il ne se moquait pas), mais disons les bas du plafond qui consultent des nécromanciens, qui se font tirer les cartes, qui invoquent les esprits, qui accordent leur confiance en Madame Irma, bref, tout ce monde est croyant, mais j’ai l’impression que tout ce monde est complètement perdu… (et je le dis avec beaucoup d’espérance, car c’est un sacré fond de commerce pour une éventuelle ré-évanlélisation).

Ma questions pour lancer cette discussion est donc la suivante : Qui a inventé l’athéisme ?… ou plutôt : Quel type a été assez doué pour faire croire à des gens normalement constitués que Dieu n’existe pas ? C’est un sacré tour de force, mais fondamentalement, il ne fonctionne pas, car à la fin, tout le monde fini quand-même par croire en quelque chose, non ?

     

Soutenir le Forum Catholique dans son entretien, c'est possible. Soit à l'aide d'un virement mensuel soit par le biais d'un soutien ponctuel. Rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici. D'avance, merci !


  Envoyer ce message à un ami


 Le mystère de l'athéisme... ? par Davidoff2  (2022-11-22 23:19:22)
      Un élément de réponse par Marchenoir  (2022-11-23 00:22:57)
          Le mal est anecdotique et toujours perdant. par Davidoff2  (2022-11-23 01:20:12)
              Eh bien... par Luc de Montalte  (2022-11-23 11:02:30)
      Je ne serai pas long.... par Pol  (2022-11-23 06:15:08)
      L'insensé dit dans son coeur par Jean-Paul PARFU  (2022-11-23 12:22:49)
          Le péché originel par Jean-Paul PARFU  (2022-11-23 12:48:00)
      L'Eglise, Jésus et Dieu par Jean-Paul PARFU  (2022-11-23 15:19:59)
          Les bolchéviques... par Davidoff2  (2022-11-23 21:38:14)
          C'est bien maintenant.... par Pol  (2022-11-24 05:18:32)
              Réponse à la question de départ... par Davidoff2  (2022-11-24 07:29:38)
      La psychologie des athées par Ecclesiola  (2022-11-24 09:02:40)


72 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]