[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Si cela vous intéresse
par Peregrinus 2020-12-17 11:24:05
Imprimer Imprimer

On a peine à imaginer aujourd'hui à quel point Hasse était célèbre de son temps : au milieu du XVIIIe siècle, il était probablement, si l'on en croit les partitions conservées dans les bibliothèques européennes, le compositeur le plus renommé d'Europe avec son ami le Vénitien Baldassare Galuppi. Léopold Mozart l'appelait le père de la musique, et Wolfgang à dix ans rêvait d'être "immortel comme Haendel et Hasse". Mais Hasse était en quelque sorte, en tant que maître de l'opera seria, le sommet d'une culture courtisane européenne qui a fait faillite avec la guerre de Sept Ans, qui correspond à mon sens à un grand basculement culturel et aussi religieux de l'Europe de la fin de l'Ancien Régime.

Du point de vue contemporain, il s'agit de plus du "style galant", perçu à tort à mon avis comme une simple transition du baroque tardif vers le classicisme viennois, alors qu'il faudrait parler plutôt d'un premier classicisme. Hasse était de surcroît un ancien chanteur, passionné par la voix humaine, spécialiste de musique vocale, dont la musique instrumentale est souvent (quoique pas toujours) assez fade, ce qui n'a pas facilité les choses à partir du moment où, à la fin du XVIIIe siècle, la musique instrumentale est devenue le point de référence de la musique tout court.

Pour faire connaissance avec Hasse, je retiendrais pour ma part :
- 1° Du côté de la musique d'Église chorale : la Missa ultima en sol mineur de 1783 par Ludwig Güttler (l'exécution n'est pas merveilleuse, mais il s'agit du sommet de la production du compositeur en la matière, et en quelque sorte de son testament musical) ; le Requiem en do (écrit pour les funérailles du roi de Pologne et Électeur de Saxe en 1763) et le Miserere en do mineur, par Hans Christoph Rademann ou par Paul Dombrecht (les deux versions sont très bien) ;

- 2° Du côté de la musique d'Église pour voix solistes : les motets vénitiens par Martin Gester et le Parlement de Musique (c'est le disque qui m'a fait découvrir et aimer Hasse, et aussi, comme je le disais plus haut dans le fil, m'a aussi introduit à une certaine forme de dévotion mariale) ;

- 3° Du côté de l'oratorio : I Pellegrini al sepolcro (1742), par Gérard Lesne, un excellent oratorio italien de la Passion ; Serpentes ignei in deserto (1739 ?), oratorio vénitien sur un texte latin, destiné à introduire le chant du Miserere pendant le Carême lors d'exercices paraliturgiques, par Jérôme Corréas ;

- 4° Du côté de l'opéra, domaine par excellence du compositeur, Siroe, Re di Persia (1763), par George Petrou ; les autres réalisations souffrent d'interprétations souvent défaillantes (la Cleofide de Christie a mal vieilli et l'Attilio Regolo de Bernius est mutilé à force de coupes). Cela nous éloigne un peu de l'objet du Forum, mais moins que l'on pourrait le croire : l'opera seria métastasien exalte beaucoup moins le despotisme éclairé (comme on l'affirme souvent) que les vertus naturelles traditionnelles, les valeurs religieuses et spirituelles et un esprit de sacrifice d'inspiration nettement chrétienne. Il nous rappelle de ce point de vue que le XVIIIe siècle ne se réduit heureusement pas à l'impiété des philosophes. Sans tirer de cette comparaison des conclusions excessives, on pourrait même dire qu'il y a quelque chose de liturgique dans l'opera seria : rupture avec la trivialité de la vie quotidienne, hiérarchie des personnages, hiératisme des récitatifs, arias fondées sur la répétition à la manière d'une antienne, etc.

Peregrinus


  Envoyer ce message à un ami


 16 décembre 1783 : mort d'un musicien catholique par Peregrinus  (2020-12-16 09:19:18)
      Auriez-vous un lien par XA  (2020-12-16 09:23:29)
          Motet Ad te levavi par Peregrinus  (2020-12-16 09:44:29)
      Et il y a 250 ans par Jean-Paul PARFU  (2020-12-16 10:07:34)
          Les petites principautés par Jean-Paul PARFU  (2020-12-16 10:21:50)
              L'Allemagne et l'Italie par Peregrinus  (2020-12-16 12:14:12)
                  L'Italie et l'Allemagne par Jean-Paul PARFU  (2020-12-16 12:40:37)
                      Bien vu ! par Athanase  (2020-12-17 23:13:03)
              Donc si on vous suit par Regnum Galliae  (2020-12-16 13:15:50)
                  C'est un peu ça par Jean-Paul PARFU  (2020-12-16 13:47:06)
                      [réponse] par Regnum Galliae  (2020-12-16 15:33:44)
                          Empire - Royaume par Jean-Paul PARFU  (2020-12-16 16:52:40)
                              [réponse] par Regnum Galliae  (2020-12-16 19:46:28)
                                  Vous avez raison ! par Jean-Paul PARFU  (2020-12-16 20:00:23)
                                  Un ami à moi cher Regnum par Jean-Paul PARFU  (2020-12-18 13:05:40)
                              Aucun problème par Peregrinus  (2020-12-16 22:00:22)
                                  Intéressant ! par Jean-Paul PARFU  (2020-12-16 22:21:12)
                                      Si cela vous intéresse par Peregrinus  (2020-12-17 11:24:05)
                                          Vous êtes devenu un spécialiste par Jean-Paul PARFU  (2020-12-17 12:36:11)
                                              Quelques citations par Peregrinus  (2020-12-18 17:28:55)
                                                  Merci ! par Jean-Paul PARFU  (2020-12-18 20:05:12)
                                                      Que l'on souhaiterait par Jean-Paul PARFU  (2020-12-18 20:11:44)
              Sans aucun doute... par Francis Dallais  (2020-12-16 13:44:10)
                  Merci à vous ! par Jean-Paul PARFU  (2020-12-16 13:56:13)
          Pauvre Beethoven par AVV-VVK  (2020-12-20 20:09:24)


159 liseurs actuellement sur le forum
Le FC en deuil
[Valid RSS]