Livres en famille, partenaire du Forum catholique
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Evêques, c'est par vous que nous mourons de faim
par Roubine 2020-05-13 12:11:08
Imprimer Imprimer

En France, après la déclaration du Président de la République du lundi 16 mars 2020, et avant que n’ait été prises les dispositions légales et règlementaires correspondantes, la Conférence des évêques, le 17 mars, avait fait savoir qu’« aucune messe avec une assemblée, de quelque taille qu’elle soit ne [devait] être célébrée », à l’exception d’obsèques avec une assemblée inférieure à 20 personnes. [...]

Or, ces dispositions interdisant le culte divin n’ont pas été levées par les mesures dites de « déconfinement », organisées par la loi et le décret du 11 mai. Ces textes au contraire les maintiennent. Dès lors, après la Semaine Sainte et Pâques, c’est l’Ascension et la Pentecôte que les catholiques ne pourront pas célébrer cette année. Au total, par décision conjointe des pouvoirs publics et des évêques, le culte public aura été interdit en France du 22 mars, et en bien des endroits du 15 mars, jusqu’au 2 juin. [...]

On attendrait des Pasteurs de l’Église qu’ils se souviennent qu’ils ont, comme évêques, un pouvoir propre, totalement indépendant du pouvoir de César, en ce qui concerne le domaine spirituel. C’est à eux, Successeurs des Apôtres, à fixer les règles du culte, et non au Premier Ministre. Est-ce leur demander de l’héroïsme que d’organiser tout de suite, sans provocation mais fermement et concrètement, la reprise du culte, assortie des précautions nécessaires ?

Nous l’avons dit, certains évêques tentent d’inviter à user de la fenêtre de liberté qui est laissée, à savoir la réunion possible de 10 personnes. [...] Mais, hélas, la plupart se taisent, ou rapportent purement et simplement les décisions administratives. Ainsi, Mgr Aumonier, évêque de Versailles, après avoir exprimé, le 28 avril, son « incompréhension », et protesté que « le renvoi de toute possibilité de célébration au-delà du 2 juin exclut de fait la liberté de culte », fait publier des « orientations pastorales », qui valent jusqu’à la fête de la Pentecôte : « La règle des 10 personnes s’applique à tout rassemblement organisé, dans nos salles comme dans nos églises, ou à domicile. Elle ne s’applique ni pour une célébration liturgique présidée par un ministre ordonné, qui demeure impossible. […] Le nombre de participants aux obsèques reste limité à 20 personnes. La célébration de la messe est possible lors des obsèques ». Il s’agit, il est vrai, de simples « orientations ».

Mais d’autres en rajoutent. Ainsi, le 8 mai, les vicaires généraux de Mgr Le Saux, évêque du Mans, affirment en son nom : « Il nous faut garder le souci d’appliquer au mieux les consignes qui nous sont données par l’autorité légitime à laquelle il nous revient d’obéir comme le rappelle les Écritures ». Ils interdisent, eux aussi, les messes sous couvert de rassemblements de 10 personnes : « Le Premier Ministre, quoiqu’on en pense, a rappelé qu’aucune cérémonie, à l’exception des cérémonies funéraires, ne pourra être organisée avant le 2 juin. La règle des 10 personnes ne concerne donc pas les célébrations liturgiques qui demeurent impossibles jusqu’à nouvel ordre. Seules les sépultures continuent à être célébrées selon les normes actuellement en vigueur ». Mais en outre, ils proscrivent les messes célébrées dans des maisons privées : « Pour éviter les risques de privatisation de l’eucharistie, ou de favoritisme face à un trop grand nombre de demandes impossibles à honorer par les prêtres, la messe ne sera pas célébrée à domicile ».

Bien sûr nous ne sommes pas dans la situation de sainte Jeanne d’Arc face à ses juges. Cependant, son cri à l’adresse de l’évêque de Beauvais – « Évêque, c’est par toi que je meurs ! » –, s’applique, toutes choses égales, à notre situation : en définitive, c’est par leurs évêques dans leur majorité que les catholiques, en notre pays et en d’autres pays voisins, auront été privés pendant plus de deux mois du Saint Sacrifice de la Messe.

Paix liturgique


  Envoyer ce message à un ami


Ce service est momentanément désactivé.
 Evêques, c'est par vous que nous mourons de faim par Roubine  (2020-05-13 12:11:08)
      Pas tous les évêques ! par JVJ  (2020-05-13 13:33:29)
          les hommes d'Eglise responsables en Dordogne ? par baudelairec2000  (2020-05-13 17:00:35)
      Ce qui est étrange par Jean-Paul PARFU  (2020-05-13 13:56:55)
          Bien-sûr ! par Fennec  (2020-05-13 14:39:11)


27 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]