[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Ils veulent soutenir François face au complot ourdi ar Benoît XVI
par Jean Kinzler 2020-04-02 11:24:27
Imprimer Imprimer

C'est hallucinant...mais les pro-François font feu de tout bois...

A mon avis, ils n'ont pas digéré Querida Amazonia et l'absence d'autorisation pour ordonner des prêtres mariés et des diaconesses. Ils n'ont pas digéré le livre du Cardinal Sarah.
Vous trouverez ci-dessous un article publié le 31 mars 2020 en Angleterre:certains progressistes accusent Benoît XVI de comploter contre François.Je précise que je ne crois pas à cette thèse.

D'autre part, je reconnais François comme le pape régnant, mais certaines de ses prises de positions m'interpellent, par exemple, je ne comprends pas pourquoi François n'a pas demandé le 25 mars 2020 à Notre-Dame d'intercéder pour obtenir la fin de l'épidémie de Covid-19, préférant réciter un Notre Père œcuménique, ce jour-là.
JK




"Le pape Benoît "complote pour la chute du pape François",
a averti un expert paniqué après avoir admis que François n'avait pas été en mesure de faire évoluer le catholicisme dans l'espoir de moderniser l'Eglise.

express.co.uk

publié le 31 mars 2020

Beaucoup citent Benoît comme l'un des principaux traditionalistes au sein de l'église catholique qui s'oppose au souhait de François de permettre des changements radicaux au Vatican afin d'attirer les fidèles d'aujourd'hui. L'experte Lynda Telford, auteur de "Women in the Vatican : Le pouvoir féminin dans un monde masculin", affirme que François a voulu poursuivre le travail de feu le pape Jean-Paul Ier en veillant à ce que des actes tels que la contraception puissent être utilisés au sein de l'église sans préjudice. Cependant, elle craint que Benoît - qui s'est retiré en tant que pape dans un geste historique en 2013 - ne mène une charge contre les traditionalistes en colère au sein du Vatican qui ne veulent pas voir de tels idéaux modernes dans le cadre d'un nouveau mandat du catholicisme.

Elle a expliqué que Jean-Paul Ier avait été déterminé à provoquer un changement, en particulier sur le thème de la contraception, après avoir vu de ses propres yeux les problèmes liés au sexe et à la pauvreté.

Le frère de Jean-Paul I er a eu de nombreux enfants - mais lui et la mère des enfants ont lutté pour les nourrir, telle était la condition de leur vie a dit Mme Telford .

Si la contraception avait été autorisée, le frère de John Paul I n'aurait peut-être pas vécu dans une pauvreté aussi abjecte, a-t-elle affirmé.

Mais lorsqu'on lui a demandé si Francis serait en mesure d'apporter ces modifications libérales pour assurer son héritage à la tête du Vatican, Mme Telford a répondu à Express.co.uk qu'elle pensait que tant que Benoît serait vivant et dans l'église, de telles mesures ne seraient jamais prises.

Le pape Benoît prépare la chute du pape François lors du coup d'état du Vatican




Elle a dit : "Je crains que le pape Benoît soit plutôt un adversaire de tout changement.

"C'est un traditionaliste très fort et au Vatican, ils sont beaucoup trop nombreux, ces traditionalistes rétrogrades qui ne veulent aucun changement.

"Je pense bien sûr que tout cela conduit au fait que si vous libérez les femmes de la contraception, avec un mariage à un prêtre même, vous conduisez inévitablement à la prêtrise féminine ou du moins à une prêtrise partiellement féminine, ce qui est une pensée terrifiante pour la plupart des gens qui se trouvent actuellement aux échelons supérieurs de l'église".

Elle a ajouté : "À un moment où je pense que l'Église doit changer, elle perd des fidèles dans de nombreux pays maintenant, elle a désespérément besoin de changer et d'accepter les différences dans le changement de position des femmes à travers le monde.

Le pape Benoît XVI a imposé des mesures strictes au pape François


"Je suis sûre que le pape François en est conscient et qu'il est aussi extrêmement populaire auprès du peuple."

La relation entre Benoît et François a été difficile pendant son mandat à la tête de l'église catholique.

Benoît a démissionné il y a sept ans, invoquant sa mauvaise santé et les pressions mentales croissantes au sein du poste de chef.

C'était la première fois qu'une telle décision était prise depuis les années 1400, et Benedict a continué à exercer son autorité et son influence sur certains des traditionalistes les plus fervents de l'église.

Certains ont fait valoir que la décision de François de ne pas autoriser une décision qui aurait permis à des hommes mariés de devenir prêtres dans les régions amazoniennes, dans le but de combattre un déclin inquiétant des ecclésiastiques dans les régions les plus reculées, était due à Benoît.




Cela a même conduit un prêtre brésilien-L.Boff- à affirmer que l'église n'était "pas assez mature" pour faire une déclaration aussi audacieuse.

Et pour Mme Telford, ce n'est qu'un autre exemple des tentatives de Benoît de faire dérailler l'époque de François en tant que pape.

Mme Telford a ajouté : "Il semble dommage que le pape Benoît vive encore dans l'église et puisse ainsi influencer les gens contre le pape actuel.

"Je pense que c'est très inquiétant et le fait qu'ils pourraient faire tomber le pape François à un moment donné est déjà dans mon esprit.

"C'est un homme qui travaille pour le changement."

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
----
Many cite Benedict as one of the key traditionalists within the Catholic church is pushing against Francis’ wish to allow sweeping changes at the Vatican in order to appeal to today’s worshippers. Expert Lynda Telford, author of ‘Women in the Vatican: Female Power in a Male World’, argues that Francis has wanted to continue the late Pope John Paul I’s work in ensuring acts such as contraception can be used within the church without prejudice. However, she fears that Benedict – who stood down as pope in a historic move in 2013 – is leading a charge of angry traditionalists within the Vatican who do not want to see such modern ideals as part of a new Catholicism mandate.

She explained that John Paul I had been determined to instigate change, especially on the topic of contraception, after he saw firsthand the issues surrounding sex and poverty.

John Paul I’s brother, Ms Telford said, had numerous children – but he and the infants’ mother struggled to feed them, such was the condition of their life.

Had contraception been allowed, John Paul I’s brother may not have lived through such abject poverty, she claimed.

But when asked whether Francis would be able to bring about those liberal alterations to secure his legacy as head of the Vatican, Ms Telford told Express.co.uk she felt that as long as Benedict was alive and in the church, no such moves would ever be made.

Pope Benedict ‘plotting downfall of Pope Francis’ in bombshell Vatican coup

Pope Benedict ‘plotting downfall of Pope Francis’ in bombshell Vatican coup (Image: GETTY)

Pope Benedict ‘plotting downfall of Pope Francis’ in bombshell Vatican coup

Pope Benedict ‘plotting downfall of Pope Francis’ in bombshell Vatican coup (Image: GETTY)

She said: ”I’m afraid that Pope Benedict is rather an opponent of any change.

“He is a very strong traditionalist and in the Vatican there are far too many of them, these backward-looking traditionalists who don’t want any kind of change.

“I think of course it is all leading to the fact that if you free women of contraception, with a marriage to a priest even, you’re leading inevitably to the female priesthood or at least a part-female priesthood, which is a terrifying thought for most people who are in the higher echelons of the church right now.”

She added: “At a time when I think the church needs to change, it is losing the faithful in many countries now, it needs desperately to change and accept the differences in the change of position of women throughout the world.

JUST IN: Pope Benedict ‘forced strict measures’ from Pope Francis

Pope Benedict

Pope Benedict: Ms Telford is concerned for Pope Francis (Image: GETTY)

“I’m sure Pope Francis is aware of this and he's also extremely popular with the people.”

Benedict and Francis’ relationship has been difficult over the course of his tenure at the Catholic church’s helm.

Benedict resigned seven years ago, claiming poor health and growing mental pressures within the chief position.

It was the first time such a move was made since the 1400s, and has seen Benedict continue to exert his authority and influence over some of the church’s most staunch traditionalists.

Some argued that Francis’ decision to not allow a move that would have seen married men allowed to become priests in the Amazon regions, in a bid to combat a worrying decline of clergymen in the most remote areas, was due to Benedict.

DON'T MISS:
Pope Francis health update: How is Pope Francis doing? (LATEST)
Pope health fears: Vatican City confirms coronavirus case (UPDATE)
Coronavirus latest: Does the pope have coronavirus? Pope Francis sick (ANALYSIS)

Pope Benedict and Pope Francis

Pope Benedict and Pope Francis (Image: GETTY)

It even led one Brazilian priest to claim the church was “not mature enough” to make such a bold statement.

And for Ms Telford, it is just another example of Benedict’s attempts at derailing Francis’ time as Pope.

Ms Telford added: “It does seem a pity that Pope Benedict is still living in the church and being able to influence people against the present Pope like this.

“I think it is very worrying and the fact they might bring down Pope Francis at some point is already in the back of my mind.

“He is a man who is working for change.”


  Envoyer ce message à un ami


 Hans Küng: ''Il faut soutenir François'' par Chicoutimi  (2020-04-02 04:17:09)
      Une petite phrase qui en dit long par Sursum corda  (2020-04-02 07:02:27)
      Ils veulent soutenir François face au complot ourdi ar Benoît XVI par Jean Kinzler  (2020-04-02 11:24:27)


165 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]