[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

21 décembre 2018 : discours de François à la curie romaine par jejomau 2018-12-21 22:23:12 Imprimer Imprimer

Ci-dessous, de nombreux extraits du discours du pape à la Curie qui porte sur les abus sexuels. Deux autres thèmes concernent les migrants et l'infidélité...


Je me limite ici seulement aux fléaux des abus et de l’infidélité.
L’Eglise, depuis plusieurs années, œuvre sérieusement pour déraciner le mal des abus qui crie vengeance au Seigneur, au Dieu qui n’oublie pas la souffrance vécue par de nombreux mineurs à cause de clercs et de personnes consacrées: abus de pouvoir, de conscience et sexuels.



il y a des “oints du Seigneur”, des hommes consacrés, qui abusent des faibles en profitant de leur pouvoir moral et de persuasion. Ils commettent des abominations et continuent à exercer leur ministère comme si de rien n’était; ils ne craignent pas Dieu ni son jugement mais craignent seulement d’être découverts et démasqués. Ministres qui lacèrent le corps de l’Eglise, causant des scandales et discréditant la mission salvifique de l’Eglise et les sacrifices de tant de leurs confrères.
Aujourd’hui aussi, beaucoup de David, sans un battement de paupière, entrent dans le réseau de corruption, trahissent Dieu, ses commandements, leur propre vocation, l’Eglise, le peuple de Dieu et la confiance des petits et de leurs proches. Souvent, derrière leur gentillesse démesurée, leur travail impeccable, leur visage angélique, ils cachent sans vergogne un loup terrible prêt à dévorer les âmes innocentes.
Les péchés et les crimes des personnes consacrées se colorent de teintes encore plus sombres d’infidélité, de honte, et ils déforment le visage de l’Eglise en minant sa crédibilité. En effet, l’Eglise, ainsi que ses enfants fidèles, est aussi victime de ces infidélités et de ces véritables “délits de détournement”.



Il doit être clair que face à ces abominations l’Eglise ne se ménagera pas pour faire tout ce qui est nécessaire afin de livrer à la justice quiconque aura commis de tels délits. L’Eglise ne cherchera jamais à étouffer ou à sous-estimer aucun cas. Il est indéniable que certains responsables, par le passé, par légèreté, par incrédulité, par impréparation, par inexpérience ou par superficialité spirituelle et humaine, ont traité de nombreux cas sans le sérieux et la rapidité requis. Cela ne doit plus jamais se produire. C’est le choix et la décision de toute l’Eglise.
En février prochain l’Eglise rappellera sa ferme volonté de persévérer, de toutes ses forces, sur la route de la purification. L’Eglise s’interrogera, en recourant aussi à des experts, sur comment protéger les enfants, comment éviter de telles catastrophes, comment soigner et réintégrer les victimes, comment renforcer la formation dans les séminaires. On cherchera à transformer les erreurs commises en opportunité pour éliminer ce fléau non seulement du corps de l’Eglise mais aussi de la société. En effet, si cette très grave calamité est parvenue à toucher certains ministres consacrés, on se demande dans quelle mesure elle est profonde dans nos sociétés et dans nos familles? L’Eglise ne se limitera donc pas à se soigner mais cherchera à affronter ce mal qui cause la mort lente de tant de personnes au niveau moral, psychologique et humain.



en parlant de cette plaie, d’aucuns, y compris dans l’Église, s’acharnent contre certains professionnels de la communication, en les accusant d’ignorer la majeure partie des cas d’abus qui ne sont pas commis par des membres du clergé de l’Église, et de vouloir en donner exprès une fausse image, comme si ce mal ne touchait que l’Église catholique. Je voudrais plutôt remercier vivement les professionnels des media qui ont été honnêtes et objectifs et qui ont cherché à démasquer ces loups et à donner la parole aux victimes. Même s’il s’agissait d’un seul cas d’abus – qui représente déjà en soi une monstruosité – l’Église demanderait de ne pas le taire et de le porter objectivement à la lumière, car le plus grand scandale en cette matière, c’est de couvrir la vérité.



À ceux qui abusent des mineurs, je voudrais dire: convertissez-vous et remettez-vous à la justice humaine et préparez-vous à la justice divine, vous souvenant des paroles du Christ: «Celui qui est un scandale, une occasion de chute, pour un seul de ces petits qui croient en moi, il est préférable pour lui qu’on lui accroche au cou une de ces meules que tournent les ânes, et qu’il soit englouti en une pleine mer. Malheureux le monde à cause des scandales! Il est inévitable qu’arrivent les scandales: cependant, malheureux celui par qui le scandale arrive» (Mt 18, 6-7).



  Envoyer ce message à un ami


Ce message est vraiment digne d'intérêt ? Valorisez-le en lui attribuant une note de 1 à 5

Note : en attente de 15 votes


La discussion

images/icones/carnet.gif 21 décembre 2018 : discours de François à la curie romaine par jejomau (2018-12-21 22:23:12)
     images/icones/neutre.gif Une photo par AVV-VVK (2018-12-21 23:31:42)
     images/icones/bible.gif Le livre que le pape a offert à la Curie par AVV-VVK (2018-12-22 08:23:24)
         images/icones/1a.gif Excellent par Ignace Arouet (2018-12-22 09:07:21)
         images/icones/neutre.gif Oui, j'en ai eu un exemplaire ancien par megnace (2018-12-22 15:11:10)
         images/icones/info2.gif Ce livre a été publié sur le forum... par Vianney (2018-12-22 16:06:30)
     images/icones/neutre.gif Que penser ? par Aigle (2018-12-23 08:58:32)
     images/icones/attention.gif Et l'homosexualié ? par Saint Blaise (2018-12-23 09:03:41)
     images/icones/fleche2.gif L'un de ses principaux inspirateurs est de Certeau ou Tanquerey ? par Scrutator Sapientiæ (2018-12-23 12:06:39)



45 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS