[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Les conséquences du schisme de 1989 sont devenues ingérables. par Scrutator Sapientiæ 2018-08-10 14:43:17 Imprimer Imprimer

Bonjour Chicoutimi,

A mon avis, le schisme date de janvier 1989 ; je pense ici à la Déclaration de Cologne, et au fait que les essayistes, journalistes, philosophes, théologiens, cardinaux, évêques, proches des signataires de cette déclaration, ont presque tout fait pour que le Catéchisme de l'Eglise catholique, les exhortations apostoliques et les lettres encycliques de la deuxième partie du pontificat de Jean-Paul II ne bénéficient pas d'une prise en compte en plénitude, au sein de l'Eglise catholique, entre autres en Occident.

Ici.

En d'autres termes, à mon avis, le schisme a déjà eu lieu, et tant que les conséquences de ce schisme ont été à peu près gérables, sous Jean-Paul II puis sous Benoît XVI, elles ont été plus ou moins gérées.

Il est même envisageable que si un continuateur de Benoît XVI, et pas seulement un successeur de Benoît XVI, avait été élu, en 2013, ces conséquences auraient continué à être gérables et à être gérées, au moins jusqu'à la fin de cette décennie.

Mais l'élection du pape François a mis en évidence le fait qu'il est impossible, avec un tel pape, avec de telles idées et avec de telles actions, les siennes ou celles de ses "amis", de continuer à faire comme on a fait, de la fin des années 1980 au début des années 2010, puisque, faut-il le rappeler, pendant, en gros, un quart de siècle, nous avons eu droit à la coexistence, au sein de l'Eglise, entre les deux tendances suivantes : la tendance relativement partisane du recentrage et la tendance absolument réfractaire au recentrage.

Si ce qui précède intéresse qui que ce soit, je rappellerai, au moyen d'un deuxième message, quels ont été les textes des années 1980, en provenance de la CDF et de Jean-Paul II, au contact desquels les futurs signataires de la Déclaration de Cologne se sont préparés à rédiger, puis à faire circuler et à faire approuver cette Déclaration.

Chacun aura compris

- qu'il ne s'agit pas ici de conférer à cette Déclaration un caractère fondateur ou normatif qu'elle n'a pas, ni d'accorder à cette Déclaration une autorité ou une importance qu'elle n'a pas,

- qu'il s'agit bien, ici, de préciser ou de rappeler à ceux qui semblent dire, aujourd'hui : "Si cela continue, cela va finir par un schisme", qu'une première rupture instauratrice a déjà eu lieu, en 1989, et qu'elle s'est déjà produite, à l'initiative de clercs qui ont, pour ainsi dire, "prévenu par avance" qu'ils n'obéiraient pas, et inciteraient à désobéir, en l'occurrence à Jean-Paul II et au futur Benoît XVI, dans les années 1990 puis dans les années 2000.

Petit rappel :

Ici..

Bonne journée.

Scrutator.

  Envoyer ce message à un ami


Ce message est vraiment digne d'intérêt ? Valorisez-le en lui attribuant une note de 1 à 5

Note : en attente de 20 votes


La discussion

images/icones/mitre4.png Le Cardinal Müller parle de schisme et du prochain conclave par Chicoutimi (2018-08-10 10:21:43)
     images/icones/1n.gif Une chose est absolument certaine par jejomau (2018-08-10 12:39:45)
         images/icones/1g.gif C'est un intrus par Pétrarque (2018-08-10 22:05:31)
     images/icones/1d.gif Le Cardinal n'a pas lu Pastor Aeternus ! par Jean-Paul PARFU (2018-08-10 14:13:03)
     images/icones/fleche2.gif Les conséquences du schisme de 1989 sont devenues ingérables. par Scrutator Sapientiæ (2018-08-10 14:43:17)
     images/icones/fleche2.gif L'écolo-gauchisme : un symptôme, mais pas l'origine de la pathologie. par Scrutator Sapientiæ (2018-08-10 16:26:02)
         images/icones/bravo.gif Oui et de plus par Aigle (2018-08-10 22:49:26)
             images/icones/1e.gif typiquement jésuite par AVV-VVK (2018-08-10 23:56:42)



23 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS