[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Mgr Schneider : « Oui, il y a de l'immanentisme dans Vatican II. » par Scrutator Sapientiæ 2017-08-04 10:55:49 Imprimer Imprimer

Bonjour,

Ce que nous dit, en substance, Mgr Schneider, n'est autre que ceci :

« Oui, il y a de l'immanentisme dans Vatican II. »

Mgr Schneider nous le dit ici-même, d'une manière finalement assez explicite :

A. " L’apport original et précieux de Vatican II réside

- dans l’appel universel à la sainteté qui s’adresse à tous les membres de l’Eglise (chapitre 5 de Lumen Gentium),

- dans la doctrine relative au rôle central de Notre Dame dans la vie de l’Eglise (chapitre 8 of Lumen Gentium),

- dans l’importance du rôle des fidèles laïcs par rapport à la sauvegarde, la défense et la promotion de la foi catholique,

et

- dans leur devoir d’évangéliser et de sanctifier les réalités temporelles conformément au sens pérenne de l’Eglise

(chapitre 4 de Lumen Gentium),

- dans la primauté de l’adoration de Dieu dans la vie de l'Eglise et la célébration de la liturgie (Sacrosanctum Concilium n° 2 ; 5-10).

Le reste (y compris Dei verbum et Ad gentes ?) peut être considéré jusqu’à un certain point comme secondaire, temporaire et sera, à l’avenir, probablement jugé oubliable, comme cela fut le cas pour certaines affirmations non définitives, pastorales et disciplinaires de divers conciles œcuméniques par le passé. "

(Une première remarque : on ne peut s'empêcher de penser que Mgr Schneider considère que les autres apports du Concile Vatican II, ceux qui sont les plus propices à l'immanentisme, en ce qu'ils sont moins propices à la sainteté qu'au suivisme, ne sont pas "originaux", ou ne sont pas "précieux", mais sont plutôt nocifs...)

(Une deuxième remarque : même Benoît XVI a considéré que les affirmations conciliaires fondatrices du dialogue oecuménique et du dialogue interreligieux ont un caractère définitif ou, en tout cas, "irréversible" ou "irrévocable", ce qui ne veut d'ailleurs pas dire que les conceptions et les pratiques qui découlent plus ou moins de ces affirmations conciliaires, ont, à coup sûr, un caractère imperfectible ou inamendable.)

B. " Les sujets suivants :

- Notre Dame,

- la sanctification par les laïcs de leur vie personnelle

en même temps

- que la sanctification du monde selon le sens pérenne de l’Eglise,

- ainsi que la primauté de l’adoration de Dieu,

sont les aspects les plus urgents qui doivent être vécus en notre temps. En cela Vatican II a un rôle prophétique qui, malheureusement, n’a pas encore été réalisé de manière satisfaisante.

Au lieu de vivre ces quatre aspects, une part considérable de la Nomenklatura théologique et administrative au sein de la vie de l’Eglise a promu au cours de ces cinquante dernières années, et continue de promouvoir des thèmes doctrinaux, pastoraux et liturgiques ambigus, altérant ainsi l’intention originelle du Concile ou en utilisant abusivement ses affirmations doctrinales moins claires, voire ambiguës, en vue de créer une autre Eglise – une Eglise de type relativiste ou protestant.

Nous vivons de nos jours l’aboutissement de ce développement. "

(Une troisième remarque : le caractère "prophétique" du Concile, ou le rôle "prophétique" de Vatican II, n'a quasiment jamais été compris essentiellement ou exclusivement en ces termes-là, y compris par Paul VI, Jean-Paul II, Benoît XVI.)

(Une quatrième remarque : compte tenu du contenu de la liste des thèmes, effectivement présents au Concile, qui sont les plus légitimés par Mgr Schneider, on est vraiment en droit de se dire que le contenu de la liste des autres thèmes, eux-aussi présents au Concile, qui sont les plus valorisés par la Nomenklatura qu'il évoque, n'est pas seulement ambigu, mais est avant tout bien plus propice à l'orientation vers l'immanence terrestre qu'à l'inspiration par la transcendance divine, pour ainsi dire.)

Bonne journée.

Scrutator.

  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/fsspx.gif Mgr Schneider : « Oui, il y a des ambiguïtés dans Vatican II » par Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X (2017-08-03 09:47:56)
     images/icones/fleche2.gif Fin 2005, il n'est pas question "d'herméneutique de la continuité". par Scrutator Sapientiæ (2017-08-03 10:53:04)
         images/icones/fleche2.gif Amusement : fin 2005, il est presque question d'un Concile des théologiens. par Scrutator Sapientiæ (2017-08-03 11:22:02)
     images/icones/mitre4.png Le texte complet de Mgr Schneider en sa traduction française autorisée par Jeanne Smits (2017-08-03 11:39:14)
         images/icones/vatican.gif Pie XII a répondu à l'objection de Mgr Schneider par Vianney (2017-08-03 13:52:02)
     images/icones/livre.gif La réinterprétation par Jean Ferrand (2017-08-03 13:41:37)
     images/icones/fleche2.gif Mgr Schneider : « Oui, il y a de l'immanentisme dans Vatican II. » par Scrutator Sapientiæ (2017-08-04 10:55:49)



74 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS