[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

ma réponse
par Limousin 2017-05-31 18:57:54
Imprimer Imprimer

Cher lecteur,

Nous sommes ici dans la vie réelle ("la vida viventa" comme on dit en langue limousine), c'est-à-dire dans le droit positif qui se moque bien de savoir si le catholicisme est "la seule vraie religion". Je le pense bien sûr et je ne suis pas un "coco" comme vous le dites avec un certain mépris.

Les juristes - et bien sûr Me Triomphe vous le dira mieux que moi, quoique je pense de lui -, expliquent que l'on doit défendre certains principes fondamentaux qui passent par des règles et des procédures empruntant largement aux concepts du droit positif. On peut le regretter, mais c'est ainsi, surtout depuis qu'en 1789, des archevêques, pourtant si sûrs doctrinalement, ont admis lors de la discussion à l'Assemblée constituante de la future Loi fondamentale, que le catholicisme, religion pourtant révélée et établie, était une simple "opinion religieuse" (lire l'article 10 de la Déclaration des droits de l'homme de 1789, pour s'en convaincre).

Donc, il faut s'en tenir à cette pratique aussi insatisfaisante qu'elle soit.
Et pour le reste, je vous invite à lire en détail les commentaires des articles de la Convention européenne signée à Rome en 1950, à laquelle la France adhère, y compris lorsque la Convention a une valeur supérieure au droit interne, voire même (sous certaines réserves) à la Constitution. Lire ces commentaires fait partie de "vida vidente" de chaque juriste au quotidien, et il faut, même pour les non-juristes, faire cet effort de lecture pour avoir le recul nécessaire et prendre les décisions qui s'imposent.

C'est sûrement ce que fait Me Triomphe.
C'est sûrement ce que fait Monsieur Puppinck, aussi imparfait soit-il, et Monsieur Puppinck mérite d'être encouragé, car il ne fait pas "sa pub" comme le font beaucoup d'avocats aujourd'hui pour défendre "une bonne cause" (je passe sur ce qualificatif), mais il tâche d'ordonner ses priorités dans son agir chrétien pour que la vie l'emporte sur la mort, surtout si c'est la loi "sans Dieu", mais surtout sans droit naturel, qui l'organise.

Bonne lecture et on en reparle ultérieurement sans polémique, et avec courtoisie.


  Envoyer ce message à un ami


 Séminaire sur la prévention de l'avortement en Europe par Limousin  (2017-05-31 18:13:06)
      Droits de l'homme... par MG  (2017-05-31 18:38:33)
          ma réponse par Limousin  (2017-05-31 18:57:54)
              A limousin par Semper parati  (2017-05-31 19:35:57)
                  fautre réctifiée ( mon clavier me fait des siennes) par Semper parati  (2017-05-31 19:40:08)
                      C'est bien - vous avez rectifié par Limousin  (2017-05-31 19:53:44)
                          Rassurez-vous par MG  (2017-05-31 19:57:00)
                              Merci MG ( et retour du MAC) par Semper parati  (2017-05-31 20:03:18)
                  Allons, allons par Regnum Galliae  (2017-06-01 10:22:37)
              Les évêques de 1789 par Peregrinus  (2017-05-31 20:43:20)
                  Je remarque surtout par Limousin  (2017-05-31 20:49:04)
                      Syndrome de Calimero par MG  (2017-05-31 21:18:43)
                      Sur la motion du 12 avril 1790 par Peregrinus  (2017-05-31 21:23:11)
                          [réponse] par origenius  (2017-05-31 21:51:36)
                              En substance par Peregrinus  (2017-05-31 22:09:22)
                      Oh mon Dieu ! par Davidoff2  (2017-05-31 21:23:34)
          Si quelqu'un avait la bonté de bien vouloir m'éclairer ... par Cath...o  (2017-06-01 19:48:51)
      Je ne vois pas pourquoi on critique cette initiative !! par Rodolphe  (2017-06-01 20:20:52)


98 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]