La boutique de l’Espérance, partenaire historique du Forum catholique !
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Je ne prétends pas du tout
par Jean Ferrand 2014-12-29 18:18:07
Imprimer Imprimer

Je ne prétends pas du tout vous convaincre. Je voulais simplement exposer une conviction. Je peux vous raconter dans quelles circonstances j'ai acquis cette certitude intime. Il y a bien une quarantaine d'années je visitais un musée municipal de Rome et j'ai été frappé par une statue antique qui représentait la sombre Agrippine, seconde épouse de l'empereur régnant, Claude, et couvant du regard son fils Néron debout à côté de lui, un jeune homme de 12 à 14 ans (je ne me souviens pas exactement). Néron étant né en 37 de notre ère, le groupe pouvait remonter aux années 49 à 51. Il était donc à peu de chose près contemporain des épîtres aux Thessaloniciens qu'on peut dater des années 50 à 52.

Par la pensée, je me sentais transporté dans l'ambiance de cette époque. On lisait dans le regard d'Agrippine toute l'ambition politique qu'elle plaçait dans son fils, désigné en 50 comme l'héritier du trône. Ce fils qui serait plus tard le meurtrier de sa propre mère. Et j'eus alors l'intuition que ce fils était le futur homme impie dont parlait saint Paul dans son épître.

Relisons de ce point de vue la Secundam Ad Thessalonicenses. Je place entre crochets les personnages ou les circonstances que je crois reconnaître dans le texte.


01 Frères, nous avons une demande à vous faire à propos de la venue de notre Seigneur Jésus-Christ et de notre rassemblement auprès de lui [la seconde venue du Christ considérée par certains, mais non par Paul, comme imminente] :
02 si l'on nous attribue une inspiration, une parole ou une lettre prétendant que le jour du Seigneur est arrivé, n'allez pas aussitôt perdre la tête, ne vous laissez pas effrayer.
03 Ne laissez personne vous égarer d’aucune manière. Car il faut que vienne d’abord l’apostasie [le temps de persécution], et que se révèle l’Homme de l’impiété, le fils de perdition [le futur empereur qui sera Néron],
04 celui qui s’oppose, et qui s’élève contre tout ce que l’on nomme Dieu ou que l’on vénère, et qui va jusqu’à siéger dans le temple de Dieu en se faisant passer lui-même pour Dieu.
05 Ne vous souvenez-vous pas que je vous en ai parlé quand j’étais encore chez vous ?
06 Maintenant vous savez ce qui le retient, de sorte qu’il ne se révélera qu’au temps fixé pour lui [après la mort de l'empereur régnant, Claude].
07 Car le mystère d’iniquité est déjà à l’œuvre [l'ambition politique d'Agrippine et de son jeune fils Néron] ; il suffit que soit écarté celui qui le retient à présent [Claude lui-même encore vivant et régnant].
08 Alors sera révélé l’Impie [l'empereur Néron, accédant à l'empire en 54 de notre ère], que le Seigneur Jésus supprimera par le souffle de sa bouche et fera disparaître par la manifestation de sa venue [en 68, par la révolte de l'empire et le suicide même de Néron].
09 La venue de l’Impie [Néron], elle, se fera par la force de Satan avec une grande puissance, des signes et des prodiges trompeurs [on sait tous les prestiges techniques, militaires ou artistiques qui illustrèrent le règne de Néron, et qui frappèrent les contemporains].
10 avec toute la séduction du mal [on sait en même temps toute la dépravation des mœurs et les persécutions qui accompagnèrent le règne de Néron], pour ceux qui se perdent du fait qu’ils n’ont pas accueilli l’amour de la vérité, ce qui les aurait sauvés [le christianisme enseigné par Paul et les autres apôtres].
11 C’est pourquoi Dieu leur envoie une force d’égarement qui les fait croire au mensonge ;
12 ainsi seront jugés tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui se sont complus dans le mal [les païens, les incrédules].
13 Quant à nous [les chrétiens], à tout moment nous devons rendre grâce à Dieu à votre sujet, frères, vous qui êtes aimés du Seigneur, puisque Dieu vous a choisis en premier pour être sauvés par l’Esprit qui sanctifie et par la foi en la vérité.



L'Apocalypse elle-même porte la trace des prodiges qui accompagnèrent le principat de Néron et qui frappèrent les contemporains. Prodiges de puissance qu'on pouvait croire inspirés par Satan et qui pour beaucoup n'ont pas été mentionnés dans l'histoire.


11 Puis, j’ai vu monter de la terre une autre Bête [Néron] ; elle avait deux cornes [ses précepteurs, Burrhus et Sénèque] comme un agneau [les premières années de Néron, le quinquennium, furent bénéfiques], et elle parlait comme un dragon [comme un tyran qu'il était en réalité].
12 Elle exerce tout le pouvoir de la première Bête [l'empire romain] en sa présence, amenant la terre et tous ceux qui l’habitent à se prosterner devant la première Bête [César lui-même, fondateur de l'empire], dont la plaie mortelle a été guérie [la plaie mortelle de son assassinat en - 44].
13 Elle produit de grands signes, jusqu’à faire descendre le feu du ciel sur la terre aux yeux des hommes :
14 elle égare les habitants de la terre par les signes qu’il lui a été donné de produire en présence de la Bête ; elle dit aux habitants de la terre de dresser une image en l’honneur de la première Bête [César] qui porte une plaie faite par l’épée mais qui a repris vie [en la personne de ses successeurs, les Césars romains].
15 Il lui a été donné d’animer l’image [sa statue] de la Bête, au point que cette image se mette à parler, et fasse tuer tous ceux qui ne se prosternent pas devant elle.
16 À tous, petits et grands, riches et pauvres, hommes libres et esclaves, elle fait mettre une marque sur la main droite ou sur le front [la monnaie romaine portant l'effigie de César, arborée même sur la tête],
17 afin que personne ne puisse acheter ou vendre, s’il ne porte cette marque-là : le nom de la Bête ou le chiffre de son nom.
18 C’est ici qu’on reconnaît la sagesse. Celui qui a l’intelligence, qu’il se mette à calculer le chiffre de la Bête, car c’est un chiffre d’homme, et ce chiffre est six cent soixante-six.



On sait que Néron entreprit de percer l'isthme de Corinthe, même s'il n'eut pas le temps d'achever cette entreprise. On sait le magnifique palais qu'il se fit construire sur le palatin avec des merveilles de technique, la Domus Aurea ICI.

     

Soutenir le Forum Catholique dans son entretien, c'est possible. Soit à l'aide d'un virement mensuel soit par le biais d'un soutien ponctuel. Rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici. D'avance, merci !


  Envoyer ce message à un ami


 les plus hautes instances internationales au service de l'Antéchrist par jejomau  (2014-12-27 08:09:21)
      que faut il penser alors par Sierra  (2014-12-27 10:32:20)
      Madiran : “Mystère d’iniquité” par Vianney  (2014-12-27 15:44:04)
          La seconde aux Thessaloniciens par Jean Ferrand  (2014-12-28 09:02:07)
              c'est une interprétation par jejomau  (2014-12-28 09:30:58)
                  Dans l'Apocalypse par Jean Ferrand  (2014-12-28 14:24:41)
              La Thessaloniciens 2 est une prophétie de la fin des temps ! par Jean-Paul PARFU  (2014-12-28 10:47:26)
                  Je ne prétends pas du tout par Jean Ferrand  (2014-12-29 18:18:07)
                      On parle de "grande apostasie" par Jean-Paul PARFU  (2014-12-30 07:22:57)
                          Vous ne considérez pas par Jean Ferrand  (2014-12-30 07:43:07)
                              Je pense que vous vous égarez par Jean-Paul PARFU  (2014-12-30 08:55:47)
                                  Bonne par Jean Ferrand  (2014-12-30 10:16:48)
                                      Bonne année 2015 ! par Jean-Paul PARFU  (2014-12-30 10:29:41)


167 liseurs actuellement sur le forum
Le FC en deuil
[Valid RSS]