Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

A mon avis
par Jean Ferrand 2011-06-28 20:58:40
Imprimer Imprimer

A mon humble avis, car en parlant du Saint-Suaire sans être un spécialiste on risque de dire de grosses bêtises, à mon humble avis ce livre n'a aucune valeur. Je l'ai feuilleté discrètement à la librairie d'Atlantis (près Nantes) sans l'acheter, moi qui ne manque pas une publication sérieuse sur le sujet.

C'est là du sensationnalisme journalistique. Selon l'auteur, on n'aurait jamais étudié sérieusement le Saint-Suaire, alors qu'il est l'objet le plus étudié au monde. Il a fait l'objet des investigations scientifiques les plus poussées. Selon lui toujours, il y aurait même une rétention d'informations de la part du Saint-Siège car le Suaire prouverait sans doute la résurrection du Christ. Mais alors, si la résurrection du Christ était prouvée scientifiquement, plus besoin de la foi ! C'est absurde.

Les rationalistes eux-mêmes en auraient peur, car il démontrerait l'inanité de leurs thèses. Tout le monde en aurait peur, ... sauf Brice Perrier bien sûr, qui, lui, est prêt à remettre en cause aussi bien la foi rationaliste que la foi catholique si, bien entendu, on suivait ses suggestions. Et voilà le vrai sauveur du monde : Brice Perrier soi-même, il fallait y penser.

Il faut savoir que le Suaire de Turin est un objet fragile. Il a déjà été beaucoup trop manipulé. J'ai toujours peur, pour le coup, (vous me direz que je n'ai pas la foi) quand il y a une ostension. Je crains l'attentat terroriste. Ce serait une perte irréparable. Le Saint-Suaire a bien failli périr à maintes reprises, et encore récemment, le 11 avril 1997, lors de l'incendie du Dôme de Turin.

La dernière intervention importante sur le Suaire a été faite, sur l'ordre de Jean-Paul II lui-même, du 21 au 25 juin 2002, par la doctoresse suisse Mechtild Flury-Lambert. Elle a consisté à retirer puis remplacer la doublure antiquee du Suaire et à nettoyer les rapiéçages effectuées par les clarisses après l'incendie de 1532. Ces opérations étaient nécessaires car la suie accumulée dans les poches occasionnées par ces rapiéçages aurait pu nuire à la longue au tissu.

Mais il faut admettre que cette intervention a eu aussi des inconvénients : elle a rendu le tissu du Saint-Suaire beaucoup plus flasque.

Une nouvelle datation par le carbone 14, proposée par notre Brice Perrier, n'apporterait qu'une confusion supplémentaire. Cette mèthode est aléatoire surtout pour un tissu ancien isolé. De plus, elle entame irréversiblement l'intégrité de l'objet. Il faut laisser dormir le linceul tranquille dans son coffret et dans son logis (le transept gauche de la cathédrale), et le préserver pour les générations futures.

     

Soutenir le Forum Catholique dans son entretien, c'est possible. Soit à l'aide d'un virement mensuel soit par le biais d'un soutien ponctuel. Rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici. D'avance, merci !


  Envoyer ce message à un ami


 Qui a peur du Saint Suaire ?... par Philomène-Renée  (2011-06-28 12:30:30)
      Intéressant, mais par MAD  (2011-06-28 15:13:09)
      A mon avis par Jean Ferrand  (2011-06-28 20:58:40)
          Peu importe ... par Lamy  (2011-06-28 23:03:38)


76 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]