[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

La CEF critique les vidéos du Père Matthieu
par Jean Kinzler 2021-09-14 09:04:01
Imprimer Imprimer

La CEF critique des vidéos publiées par un prêtre sur TikTok


By la-croix.com Anne-Bénédicte Hoffner


Depuis quelques jours, une vidéo postée par « PèreMatthieu » sur TikTok suscite des critiques d’internautes. Dans un message posté sur Twitter vendredi 27 août, la Conférence des évêques de France vient de prendre position. « La CEF désapprouve certaines de ces vidéos qui dénaturent le message de l’Église », écrit-elle. « Elle alerte sur le fait que leur succès d’audience ne signifie pas qu’elles soient justes ».

À la fin de son court message, le compte « Église catholique », géré par la CEF, renvoie au communiqué publié par le diocèse de Sens et Auxerre.

En début de semaine, le « père Matthieu » a posté sur le réseau Tik Tok, extrêmement populaire chez les jeunes, une vidéo dans laquelle il répond à la question de l’un d’eux : « Est-ce qu’en étant gay nous sommes toujours chrétien ? ». Sur fond musical et face à la caméra, le jeune prêtre s’exprime librement, reprenant également une autre question qu’il dit entendre souvent : « Est-ce qu’être homosexuel ou pratiquer l’homosexualité, c’est péché ? »

Le diocèse contacté par des internautes
« Honnêtement, non », répond-il, avant de passer brièvement en revue les différentes mentions du sujet dans l’Ancien Testament ou les lettres de Paul, et mentionnant les difficultés de traduction de certains termes grecs. « Il n’est écrit nulle part, ni dans la Bible, ni dans le Catéchisme de l’Église catholique, que pratiquer l’homosexualité est un péché », affirme-t-il un peu rapidement, avant de se demander si « Dieu, qui est tout amour, pourrait en vouloir à deux personnes de même sexe qui se sont aimées toute leur vie, qui ont pris soin l’une de l’autre dans la fidélité, la sincérité et le pardon ? »

→ ENQUÊTE. Des prêtres font le pari de TikTok

Contacté par plusieurs internautes en désaccord avec lui, le diocèse de Sens et Auxerre a publié un communiqué dans lequel il rappelle que, conformément à l’appel lancé par le pape Benoît XVI aux prêtres à « être présents dans le monde numérique », l’abbé Matthieu Jasseron « développe depuis plusieurs mois une présence sur le réseau social TikTok ». « Comme nombre de prêtres, l’abbé Jasseron s’y exprime à titre personnel, sans en avoir reçu la mission particulière », rappelle-t-il.

Conscient que « l’audience qu’il a pu rencontrer donnant un retentissement particulier à ses interventions », le diocèse exprime enfin son souhait que « celles-ci puissent bénéficier d’un concours de compétences plus large pour pouvoir engager l’Église ».

Depuis, d’autres vidéos sur le sujet ont été publiées par des prêtres et religieux - elles aussi critiquées - et le père Matthieu Jasseron a répondu sous la même forme, et cette fois en col romain, à ceux qui voudraient « l’excommunier » ou lui « retirer sa fonction de prêtre ».

Une dizaine de prêtres actifs sur TikTok
Cette nouvelle polémique témoigne encore une fois des crispations que suscite entre catholiques la position du Magistère sur l’homosexualité. Elle montre aussi la difficulté que rencontre l’Église catholique, institution hiérarchisée, lorsqu’elle s’exprime sur des réseaux sociaux où la parole est extrêmement décentralisée. Aujourd’hui, une dizaine de prêtres postent régulièrement des vidéos sur TikTok, avec le désir de s’adresser à des jeunes éloignés de l’Église. Le père Matthieu Jasseron est le plus populaire d’entre eux avec plus de 600 000 abonnés.

Qui peut parler au nom de l’Église catholique et « l’engager » ? La question est souvent renvoyée aux laïcs, mais aussi aux prêtres et aux évêques qui s’aventurent sur le terrain numérique, voire même aux communicants de la Conférence des évêques de France. « Est-ce que votre lettre de mission vous autorise à parler au nom de la CEF comme vous venez de le faire ? », demande un internaute au responsable de son compte Twitter. « Ou est-ce que vous avez eu l’aval du conseil permanent pour ce tweet qui engage la CEF ? »

Le service national pour l’évangélisation des jeunes et des vocations de la CEF a récemment mis en place un groupe de travail avec les prêtres développant « une présence pastorale sur Internet ». « Ce groupe n’incarne pas la reprise en main de l’institution sur la parole des prêtres », prévenait dans La Croix en avril son directeur, le père Vincent Breynaert. « Certains prêtres crèvent indiscutablement l’écran, mais ils doivent être accompagnés dans un travail synodal, notamment pour ne pas prendre la grosse tête ou ne pas être seul en cas d’erreur. »

L’objectif, selon le diocèse de Sens, est que cette présente pastorale « soit la mieux ajustée ».https://www.la-croix.com/Religion/CEF-critique-videos-publiees-pretre-TikTok-2021-08-28-1201172693--



  Envoyer ce message à un ami


 La CEF critique les vidéos du Père Matthieu par Jean Kinzler  (2021-09-14 09:04:01)
      C'est mou. Personne pour dire "Basta" ? par Gaspard  (2021-09-14 09:09:04)


144 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]