[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Que se passe-t-il dans l’Église ? La Messe de toujours : 0 - Liturgie Pacha Mama : 1
par vistemboir2 2021-07-20 23:39:41
Imprimer Imprimer

Titre d'un article paru sur le site espagnol Tradicionviva.es

Traduction :

Le moment actuel est critique, et bien que beaucoup ne veuillent toujours pas l'admettre, nous sommes confrontés à un changement de civilisation... et à un changement pour le pire.

Le mondialisme veut atteindre le contrôle total de l'humanité, et il appuie sur l'accélérateur, sachant que le temps presse. Et pour parvenir à un contrôle complet de l'humanité, il a besoin de liquider le catholicisme et de le diluer dans un syncrétisme informe et liquide.

Les Catholiques qui ont abandonné la vision du monde dans laquelle le bien et le mal s’affrontent et doivent s’affronter jusqu'à la fin des temps, et en retour ont accepté celle de la "civilisation de l'amour", dans laquelle nous pouvons tous être unis à partir de "valeurs humaines non transcendantes", ne peuvent expliquer ce qui se passe à Rome.

Et on n’explique pas que la messe de toujours peut être interdite parce qu'elle est attentive à l'unité de l'Église mais qu’à la place il est possible d'adorer la Pacha Mama, ou que des "cérémonies" peuvent être célébrées avec des hérétiques et des schismatiques (les luthériens), ou qu’il est possible d'embrasser le Coran en signe de respect, ou d'assister à une célébration dans une synagogue et que tout cela n'affecte pas l'unité. Ou pire encore, en raison de sa concomitance dans le temps avec l'interdiction de la messe traditionnelle : que certains évêques, prêtres et fidèles allemands brisent l'unité de doctrine avec les bénédictions des unions homosexuelles et qu'aucune mesure n'est prise contre eux ; et que d'autre part, des mesures sont prises contre les traditionalistes, qui maintiennent l'unité de la foi en croyant point par point tout ce que l'Église a cru toujours et partout (au moins jusqu'au Concile Vatican II).

François a décrété que pour célébrer la Messe Traditionnelle (et avec l'exceptionnalité qu'il réclame) il faudra en vérifier "l'utilité effective pour la croissance spirituelle". Et à quoi sert l'adoration de la Pacha Mama ? Quelle est l'utilité du travail de promotion de l'idéologie du genre de James Martin S.J., félicité par François ? D'ailleurs, en admettant cette étrange thèse utilitaire, pourquoi ne pas rechercher l'utilité de toutes les messes (y compris celles du Novus Ordo) pour la croissance spirituelle ? Et c'est que, bien sûr, en principe, il semble que la messe traditionnelle soit plus utile pour la croissance spirituelle, puisque c'est un fait statistique vérifié qu'il y a un plus grand nombre de vocations dans le cadre de la messe traditionnelle que dans le cadre du Novus Ordo. De plus, dans la sphère traditionnelle, il y a plus de familles nombreuses, ce qui indique qu'en morale sexuelle elles sont plus fidèles à la doctrine catholique que dans la sphère Novus Ordo ; de la même manière que les pratiques dévotionnelles que l'Église a préconisées au cours des siècles sont plus profondément enracinées dans le domaine de la messe traditionnelle : l'adoration eucharistique, la récitation du Saint Rosaire, la pratique des premiers samedis et premiers vendredis du mois, etc.

Les catholiques, s'ils sont vraiment catholiques, doivent obéir à la doctrine de l'Église et doivent respecter, obéir et se conformer à la primauté des papes. Maintenant, comment faire face à cette situation inédite d'un Pape « abrogeant » des dispositions antérieures d'autres Papes ? Faut-il désobéir aux Papes précédents pour obéir à l'actuel ?

François soutient qu'il abroge toutes les normes, instructions, concessions et coutumes antérieures à son Motu Proprio, et que cette abrogation ne doit pas être considérée comme nouvelle car saint Pie V, lorsqu'il a promulgué le Missale Romanum, « a également abrogé tous les rites qui ne pouvaient se vanter d'une antiquité prouvée ». Or, cet argument est fallacieux, et ce dans la mesure où saint Pie V a effectivement abrogé ces rites qui n'avaient pas d'antiquité prouvée... et le Rite Traditionnel ayant une antiquité prouvée, la prétendue analogie ne peut lui être appliquée. D'ailleurs, justement, et dit dans un langage simple pour que tout le monde le comprenne, saint Pie V a abrogé tous les rites qui n'avaient pas d'antiquité prouvée car l'antiquité était le signe de la conformité avec la Tradition. Cependant, les rites qui n'avaient pas cette antiquité ont dû être abrogés, car ils étaient nouveaux et non basés sur la Tradition.

Et nous devons nous rappeler qu'une différence fondamentale entre les Catholiques et les Protestants c'est que les Protestants croient que la Révélation ne se trouve que dans la Bible, tandis que les Catholiques croient que la Révélation se manifeste dans la Bible et dans la Tradition Apostolique. Si François voulait suivre l'exemple (comme il entend le suggérer) de saint Pie V, il devrait abroger les rites sans antiquité prouvée. C'est-à-dire le Novus Ordo... Ou du moins, peut-être, et dans une première mesure, le créationnisme liturgique dont nous souffrons, et c'est qu'aujourd'hui il y a beaucoup de prêtres qui célèbrent la messe sans même s'adapter aux livres liturgiques promulgués par Paul VI et Jean-Paul II. En tout cas, tout ce qui a été dit jusqu'ici ne doit pas conduire au désespoir, mais précisément au contraire : le Royaume de Marie et la fin des temps sont proches. Tout semble l'annoncer. C'est pourquoi nous devons être de plus en plus zélés pour notre propre santé spirituelle. La meilleure façon de rester sur le droit chemin est de continuer à croire en ce que l'Église a toujours cru, en rejetant toutes les nouveautés étrangères à la Tradition ; recourir aux pratiques à l'antiquité avérée (prière du Rosaire, adoration du Saint-Sacrement, scapulaire du Carmel, médaille de la Vierge Miraculeuse, dévotions des premiers vendredis et samedis, dévotion au Sacré-Cœur et au Cœur Immaculé, etc.), et, surtout, étoffer l’assistance aux messes traditionnelles (si possible en assistant à la messe tous les jours), y assister avec une dévotion sincère, et faire un apostolat inlassable, "à temps et hors saison" de la Tradition et de la Messe Traditionnelle.

Un Catholique


  Envoyer ce message à un ami


Ce service est momentanément désactivé.
 Que se passe-t-il dans l’Église ? La Messe de toujours : 0 - Liturgie Pacha [...] par vistemboir2  (2021-07-20 23:39:41)


59 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]