[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Méditation du Cardinal Lépicier sur Saint Joseph, Epoux de la Très Sainte Vierge
par ami de la Miséricorde 2021-05-11 23:13:49
Imprimer Imprimer

CHAPITRE III - ÉLECTION DE SAINT JOSEPH A LA DIGNITÉ D'ÉPOUX DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE

Conclusion


Nous arrivons à la conclusion finale, qui est que la cause méritoire première de l'élection de saint Joseph, à la dignité d'Epoux de la très sainte Vierge, dans l'ordre de l'exécution, fut le mérite de Notre Seigneur Jésus-Christ lui-même, mérite de condigno, que Dieu, dans sa bonté, avait ordonné à cette fin.

En effet, quelques privilèges que les hommes aient jamais pu acquérir, dans le Nouveau, comme dans l'Ancien Testament, ils les doivent tous aux mérites de Notre-Seigneur qui, étant le chef de l'Eglise, est la cause universelle de notre sanctification. La sainte Vierge elle-même n'a été exemptée du péché originel, qu'en vue des mérites futurs de notre divin Sauveur. Les mérites de la Mère de Dieu ont concouru, eux aussi, mais par une sorte de convenance, de congruo, à réaliser l'élection de saint Joseph à la dignité à laquelle il avait été prédestiné. Enfin les mérites de saint Joseph, appuyés, comme nous l'avons dit, sur ceux de Jésus-Christ, lui ont valu cette prérogative unique, d'être choisi par Dieu comme véritable Epoux de Marie et Père putatif du Verbe incarné.

De cette manière tous les membres de la sainte Famille, chacun à sa manière, ont concouru à cet heureux événement, qui devait procurer une si grande gloire à la très sainte Trinité et un si grand bien à la société des élus

CHAPITRE IV - LE MARIAGE DE SAINT JOSEPH AVEC LA TRÈS SAINTE VIERGE

Le fait du mariage de saint Joseph avec la très sainte Vierge, principe et raison d'être de toutes ses grandeurs

Nous avons dit que l'élection de saint Joseph à l'insigne dignité de Père nourricier du Verbe incarné et au suprême degré de gloire auquel il avait été prédestiné de toute éternité, dépendait, dans l'ordre de l'exécution, du fait de son mariage avec la très sainte Vierge.

C'est pourquoi il est d'une souveraine importance, dans le sujet que nous traitons, de bien établir, à la double lumière de l'autorité et de la raison, les preuves de cette union singulière entre deux époux également liés par le vœu de virginité.

Cette délicate question, comme on le voit, regarde également la très sainte Mère de Dieu, et nous l'avons traitée avec une certaine ampleur dans le traité que nous avons écrit sur cette Vierge bénie; nous ne pouvons cependant pas nous dispenser de rappeler ici les grands principes qui nous conduisent à conclure à la réalité de cet auguste mariage.

La difficulté, comme nous l'avons fait remarquer, vient précisément du vœu de virginité émis préalablement par chacun des saints époux.

C'est précisément cette circonstance du vœu de virginité qui a porté plusieurs auteurs à nier catégoriquement la réalité du mariage de Marie avec saint Joseph. Considérant comment le vœu de chasteté virginale entraîne avec soi le renoncement à l'usage du mariage, ils ont pris ce que l'Ecriture rapporte de l'union de Marie avec Joseph, pour de simples épousailles et non pas pour une véritable union conjugale.

D'autres auteurs, tout en admettant la possibilité d'une telle union, nonobstant le vœu de virginité, ont cru plus conforme à l'honneur de ces saintes personnes de dire qu'elles se sont abstenues de contracter un véritable mariage, pour ne pas s'exposer au danger d'enfreindre leurs promesses.

Source : Livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde


  Envoyer ce message à un ami


 Mercredi des Rogations par ami de la Miséricorde  (2021-05-11 23:10:41)
      Méditation du Cardinal Lépicier sur Saint Joseph, Epoux de la Très Sainte Vie [...] par ami de la Miséricorde  (2021-05-11 23:13:49)
          Vigile de l’Ascension par Diafoirus  (2021-05-12 08:57:37)


109 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]