Soutenez le projet d’un liseur du Forum !
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Concile: Mgr Viganò évoque le don de sa conversion
par Chicoutimi 2021-05-06 05:25:35
Imprimer Imprimer

Dans une nouvelle entrevue, Mgr Viganò évoque un ''nécessaire retour au Rite Catholique Unique et à l'indispensable abolition de sa version conciliaire''. À propos du Concile Vatican II, il affirme que ''cette assemblée n'est pas venue de Dieu''. Il rappelle l'importance de la dévotion mariale (qui est Co-Rédemptrice), et attribue le don de sa ''conversion'' à la Vierge Marie. Il invite également ses frères évêques à avoir ''l'humilité de reconnaître la tromperie dans laquelle ils sont tombés et d'identifier la cause doctrinale, morale et liturgique à l'origine de la crise''. Il va même jusqu'à dire que ''les évêques et les prêtres qui aiment Notre-Seigneur savent parfaitement qu'il y a une incurable incohérence entre la doctrine conciliaire et la foi révélée.''

Voici donc la traduction d'une partie essentielle des propos de Mgr Viganò. J'y ai ajouté des sous-titres et du caractère gras pour en faciliter la lecture.

Deuxième entretien de Radio Spada avec l'archevêque Carlo Maria Viganò

01 mai 2021

(...)

Opposition française initiale à l'idéologie conciliaire

''J'imagine que la raison pour laquelle l'opposition à l'idéologie conciliaire «parlait français» initialement - pour reprendre votre expression - était due au fait que, dans ces années-là, la France pouvait se vanter d'intellectuels d'une certaine profondeur, aussi bien chez les laïcs que dans le clergé, pour qui le lien très étroit entre les événements sociaux et ecclésiaux était évident. N'oublions pas que la France a été confrontée à d'âpres conflits sociaux en 1968 et à une forme d'ultra-progressisme peut-être moins répandue en Italie, surtout en dehors des grandes villes. En France, il y avait une plus grande perception de la révolution qui était en cours dans une nation de profonde tradition catholique qui avait déjà connu les persécutions et les effets des gouvernements anticléricaux.

Les catholiques d'Angleterre et ''l'Indult Agatha Christie''

En Angleterre - où la présence catholique minoritaire avait toujours dû affronter l'anglicanisme - l'évidence que l'Église conciliaire embrassait les positions liturgiques et doctrinales du protestantisme a conduit à une réponse ferme et unie de la part des fidèles ainsi que de nombreux non-catholiques, qui considéraient que l'abandon du Saint-Siège à la mentalité sécularisatrice de la société moderne était incompréhensible. Le soi-disant «Indult Agatha Christie» a révélé la consternation de nombreux intellectuels face à la décision d'annuler la liturgie traditionnelle, qui était l'élément qui distinguait les catholiques des anglicans. Cela ressemblait à une répudiation de siècles de résistance héroïque des catholiques face à la persécution religieuse. Le sain œcuménisme de l'ère préconciliaire avait favorisé un flux constant d'anglicans retournant dans le sein de l'Église catholique, mais dans les années 70, surtout après la réforme liturgique, ce courant s'est tari et les «conversions» ont commencé à se déplacer vers les Églises orientales. Selon les thèses conciliaires hétérodoxes, on pensait que même ceux qui souhaitaient ou désiraient avec un cœur sincère de réintégrer l'Unique Troupeau sous le Berger Unique devraient plutôt être laissés dans le schisme et l'hérésie.

(...)

Le culte marial et la Co-Rédemption

Ce qui unit les hérétiques de tous les temps, c'est leur intolérance au culte réservé à la Bienheureuse Vierge Marie et à la doctrine mariale qu'elle présuppose et dont elle est l'expression liturgique. D'ailleurs, cela n'a rien d'étonnant: Satan voit dans la Mère de Dieu celle qui, en Son Fils, a écrasé la tête de l'antique Serpent, celle qui au cours de l'Histoire a vaincu les assauts de l'Enfer contre l'Église et qui, à la fin de le temps, remportera la victoire finale sur l'Antéchrist et Satan.

La Très Sainte Trinité est heureuse de partager l'œuvre de la Rédemption avec Notre-Dame, à qui elle a accordé des privilèges qu'aucune créature n'a jamais même pu concevoir, dont le premier est de l'avoir préservée du péché originel et d'avoir préservé sa virginité intacte avant, pendant et après la naissance du Sauveur. En Marie, la Nouvelle Ève, Satan voit la créature qui triomphe de lui, en réparation de la tentation et de la chute d'Ève: c'est pourquoi Elle est Co-Rédemptrice, en union avec le Christ le Nouvel Adam.

La dévotion filiale à la Sainte Mère est très difficile à éradiquer parmi le peuple chrétien: même après la pseudo-réforme protestante et après le schisme anglican, la dévotion à la Vierge a survécu, au point de nécessiter des efforts particuliers pour l'effacer: il est difficile d'arracher l'amour pour la Mère céleste du cœur des simples quand il est si spontané, naturel et réconfortant. Je pense aux cas d'hérétiques qui sont retournés dans le sein de l'Église grâce à la dévotion à la Très Sainte Marie, ne serait-ce qu'à cause d'un 'Je vous salue Marie' que leur mère leur avait appris à dire lorsqu'ils étaient petits enfants. Et cette dévotion est simple, humble, douce, confiante et très pure; elle ne diminue pas chez ceux qui ignorent les hauts sommets de la doctrine théologique, car cette dévotion nous voit comme des enfants et Elle comme une Mère, et au-delà de tout la reconnaît comme la Salvatrice, la Miséricordieuse, l'Avocate, à qui nous avons toujours recours, malgré toutes nos fautes, même quand cela nous effraie de lever le regard vers son divin Fils que nous avons offensé. «Voici ta mère» (Jn 19, 26-27).

C'est pourquoi Satan déteste «la Dame», comme il l'appelle lors des exorcismes: il ne sait que trop bien que la puissance de Jésus-Christ non seulement n'est pas du tout obscurcie par sa Mère, mais qu'elle est exaltée par elle, car alors que l'orgueil a plongé Satan dans l'enfer, l'humilité de Marie a élevée celle-ci au-dessus de toutes les créatures, lui permettant de porter en son sein le Fils de Dieu dont l'Incarnation, par laquelle il a assumé un corps humain, ne pouvait pas être tolérée par Lucifer.

Le Concile ne vient pas de Dieu

Le déclin de la dévotion mariale après le Concile n'est que la dernière expression, et je dirais la plus aberrante et scandaleuse, de l'aversion de Satan envers la Reine du Ciel. C'est l'un des signes que cette assemblée n'est pas venue de Dieu, tout comme ceux qui osent même remettre en question les titres et les mérites de la Très Sainte Vierge ne viennent pas de Dieu. En revanche, quel fils permettrait d’abattre sa propre mère pour plaire aux ennemis de son père? Et combien plus grave est cette complicité abjecte avec les hérétiques et les païens quand l'honneur de la Mère de Dieu et notre Mère est en jeu? Bien-aimée de la Trinité, elle a été choisie par Dieu le Père comme sa fille, par Dieu le Fils comme sa mère et par Dieu le Saint-Esprit comme son épouse.

Je crois que le don de ma «conversion» - de ma prise de conscience de la tromperie conciliaire et de l'apostasie actuelle - est devenu possible grâce à ma constante dévotion envers la Sainte Mère, que je n'ai jamais cessé d'avoir. Je porte le souvenir vif de la récitation du Saint Rosaire depuis que je suis enfant, lorsque pendant le bombardement allié - en avril 1944 - ma mère m'a transporté dans l'abri anti-aérien sous notre maison à Varèse et m'a tenue près d'elle alors qu'elle invoquait la protection de la Madone, dont l'image était éclairée par une petite lampe. La bienheureuse «Couronne» de Notre-Dame [le Rosaire] a toujours animé ma prière.

Ce sera la Sainte Vierge, avec son talon, qui écrasera les idoles infernales qui infestent et profanent l'Église de son Fils; C'est elle qui restituera la couronne royale à son Fils, évincé par ses propres ministres; C'est elle qui soutient et protège le Bien en cette heure d'obscurité; C'est elle qui implore les grâces de conversion et de repentir pour les pécheurs.

Forme Ordinaire (imparfaite) et Forme Extraordinaire (parfaite)

Je suis d'accord avec vous sur le fait qu'il est difficile de soutenir que le Corps mystique peut élever sa prière liturgique - qui est une action officielle, solennelle et publique - à Sa Tête en ayant une double voix: cette double nature peut signifier la duplicité et répugne à la simplicité et à la linéarité de la Vérité catholique, tout comme elle répugne à Dieu, dont la Parole est éternelle et est la deuxième personne de la Très Sainte Trinité. Le Christ ne peut pas s'adresser au Père d'une voix parfaite - que les innovateurs appellent la «forme extraordinaire» - et en même temps d'une voix imparfaite, faisant un clin d'œil aux ennemis de Dieu, dans une «forme ordinaire».

D'un autre côté, la même expression malheureuse de «forme ordinaire» trahit la conscience d'une «banalité» qui, dans le langage courant, indique quelque chose qui n'est pas spécial, quelque chose pris pour acquis, de peu de valeur ou de bas niveau: dire qu'une personne est «ordinaire» ne sonne certainement pas comme un compliment. Je crois donc que cette situation doit être acceptée et tolérée comme une phase transitoire, dans laquelle certainement la liturgie traditionnelle a un moyen de revenir et de se répandre, faisant beaucoup de bien aux âmes, en vue d'un nécessaire retour au Rite Catholique Unique et à l'indispensable abolition de sa version conciliaire. N'oublions pas que dans la liturgie, l'Église s'adresse à la majesté de Dieu, non aux hommes; les membres baptisés et vivants de l'Église, s'unissent dans la prière liturgique par l'intermédiaire des Sacrés Ministres, qui sont des «pontifes» entre eux et la Très Sainte Trinité. Faire de la liturgie une sorte d'événement anthropocentrique est bien étranger à l'esprit catholique.

Ma référence au Synode de Pistoie est due à la re-proposition significative des erreurs dénoncées par la bulle Auctorem Fidei dans les textes conciliaires et plus encore dans le soi-disant «Magistère» de l'après-concile. Je dis significatif parce que, tout comme en Dieu la Vérité est co-essentielle, le mensonge et les erreurs sont aussi la marque de Satan qui répète son cri de rébellion à travers les siècles, attaquant toujours la Vérité qu'il déteste avec une haine inextinguible. D'Arius à Loisy, de Luther au P. Martin, S.J.LGBTQ, celui qui inspire cela est toujours le même. Pour cette raison, l'Église condamne toujours l'erreur et affirme toujours la même vérité, et c'est pourquoi les hérétiques proposent toujours les mêmes erreurs. Il n'y a rien de nouveau en ce qui concerne l'infidélité du peuple d'Israël avec le veau d'or ou l'abomination d'Assise, de la Pachamama et d'Astana.

Vatican II et la foi révélée sont inconciliables

Les évêques et les prêtres qui aiment Notre-Seigneur savent parfaitement qu'il y a une incurable incohérence entre la doctrine conciliaire et la foi révélée. Et les mercenaires, mitre ou pas, qui propagent l'erreur et se font les promoteurs de la révolution le savent aussi parfaitement. Mais si les mercenaires entendent vraiment changer l'Église pour la transformer en une sorte d'ONG imprégnée de principes maçonniques, les bons pasteurs ne se résignent pas à croire que tant d'échecs représenteraient, non pas la conséquence nécessaire d'erreurs précises insinuées par Vatican II, mais presque un accident de parcours qui, tôt ou tard, sera corrigé d'une manière ou d'une autre. Cette erreur philosophique et psychologique, avant même d'être théologique, les conduit à tenir ensemble la matrice de la crise actuelle avec la fidélité au Magistère immuable de l'Église, dans une opération titanesque vouée à l'échec parce qu'elle est précisément futile et non naturel.

Permettez-moi de faire une comparaison. Si le médecin découvre les symptômes d'une maladie spécifique, son diagnostic identifie la pathologie et adopte un traitement visant à éliminer la cause des symptômes, pas simplement à éliminer les symptômes; et encore moins serait-il capable de guérir les symptômes tout en refusant de les relier à la maladie, car cela soulagerait temporairement son patient mais conduirait à sa mort. La même chose se produit dans les affaires publiques: si un dirigeant constate une augmentation de la criminalité due à une immigration incontrôlée, il peut certainement arrêter les criminels, mais il n'obtiendra aucun résultat s'il n'arrête pas l'immigration clandestine. Or, si cela est évident dans les affaires de la vie quotidienne, pourquoi ne s'appliquerait-il pas davantage à des questions beaucoup plus graves, comme celles qui concernent l'adoration due à la Majesté de Dieu, l'honneur de l'Église et le salut des âmes?

Je pense que mes Frères doivent avoir l'humilité de reconnaître la tromperie dans laquelle ils sont tombés; identifier la cause doctrinale, morale et liturgique à l'origine de la crise; de revenir du chemin facile qu'ils ont entrepris à tort, pour reprendre ensuite le chemin étroit et resserré qu'ils ont abandonné et qui, au fil des siècles, s'est avéré être le seul chemin viable: le chemin de la croix, du sacrifice de soi et du témoignage héroïque de la Vérité, c'est-à-dire de Jésus-Christ. Lorsque cela se produira, les attaques du Diable et de ses serviteurs contre l'Église se multiplieront, comme cela s'est toujours produit - «S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront aussi» (Jn 15, 18-27) - mais ils gagneront le Ciel et la palme de la victoire. À l'inverse, s'ils croient pouvoir s'entendre avec le monde et son prince, ils devront répondre à Dieu des âmes qui leur sont confiées, ainsi que de leurs propres âmes.

Cette complaisance envers la mentalité de l'époque trahit peut-être un manque de courage et une certaine timidité, exactement le contraire de ce que veut être un catholique, et plus encore un ministre de Dieu: «Le royaume des Cieux subit la violence, et des violents cherchent à s’en emparer.»(Mt 11, 12).''

Pour lire en entier, c'est ICI


  Envoyer ce message à un ami


 Concile: Mgr Viganò évoque le don de sa conversion par Chicoutimi  (2021-05-06 05:25:35)
      Mgr Vigano rend un bel hommage à la France par Goupillon  (2021-05-06 11:37:23)
          et il est écrit dans la Bible par Luc Perrin  (2021-05-06 14:14:58)
          Comme toujours, quand le message déplaît... par vistemboir2  (2021-05-06 15:39:17)
      Merci par Vassilissa  (2021-05-06 23:01:14)
          Je seconde cette motion.... par Pol  (2021-05-07 20:24:55)
              Moi aussi par Goupillon  (2021-05-07 23:55:31)


125 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]