[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

France culture ce matin sur les scandales sexuels de l'Eglise
par JVJ 2021-02-22 11:32:37
Imprimer Imprimer

Avec pour spécialistes Isabelle de Gaulmyn et une dame, de l'EHESS, spécialiste du sexe chez les catholiques et sur le genre. Ne manque plus que Martel et La Morandais. FC ne changera jamais.

On ne dira jamais assez que Gaulmyn, qui savait pour Preynat de longue date (!!!!) a fait un bouquin, mais évidemment, comme
c'était l'usage alors, n'a rien dit, n'a pas écrit au procureur. Elle est donc aussi complice... Elle vivait dans sa paroisse !

Elle s'exempte très facilement et se rachète une virginité à peu de frais. Elle parle de cohérence !

On a pu voir l'ancien patronne du MEDEF se précipiter dans les médias après l'affaire Duhamel, histoire aussi de se désolidariser de quelqu'un qui l'a fait entrer au conseil d'administration de science po...

Tous les matins de cette semaine, FC (France culture...) va nous parler de ces sujets en relation avec les évêques réunis pour la même cause.

Maître Goldnadel n'a pas tort quand il remarque que les médias n'ont jamais cherché Mgr Gaillot au sujet du Père Vadeboncoeur. Un poids, deux mesures.

On a peu entendu l'enseignement diocésain de Paris et l'archevêque de Paris sur le formidable nouveau directeur de St-Jean de Passy, qui vient de démissionner. Les parents que je connais qui y ont leurs enfants, en ont assez. Et l'apel qui donnait des leçons de morale au sujet du précédent directeur. Il y a aussi du billard à six bandes entre des gens qui se tiennent et se connaissent, dans l'appareil diocésain (clercs et laïcs).

On n'est pas allé chercher très loin tel évêque qui a chargé son prédécesseur, lors même qu'il a mis du temps pour prendre des mesures... Mais Libé en fit l'honneur de l'épiscopat.

FC tire sur le catholicisme conservateur (sic), le célibat sacerdotal, ...

Ils citent Cuchet, qui n'irait pas dans leur sens pourtant sur tous les sujets abordés.
Gaulmyn parle d'infantilisation. C'est mal dit. Et elle oublie de dire qu'elle n'a pas dénoncé Preynat, même à l'archevêque d'alors ! Son but est de partager le pouvoir !
Gaulmyn tient à désolidariser mai 68, de la licence sexuelle, et dit que Benoît XVI avait tort de le penser (il est vrai que la messe en latin et la soutane n'ont pas empêché des crimes et des emprises).
Elle dissocie en revanche, pour être honnête, célibat et criminalité.
Elle tape dur sur le fait que l'Eglise est d'abord un pouvoir de mâles.
Rien sur la mort de Riobé, mais de la pub pour Martel et Echange & dialogue !
15 départs de prêtres par an en France, ce serait énorme... Gaulmyn dit que cela concerne de jeunes prêtres, déconnectés de la vision idéale acquise au séminaire (sic). Elle dit en revanche que le prêtre n'est plus rien dans la société (c'est juste).

-----------

L'Eglise a perdu à mes yeux toute crédibilité pour intervenir de manière trop pressante en matière de morale sexuelle ou conjugale. Il y a les règles, et chacun est assez grand pour se renseigner. Quand j'ai préparé ma confirmation, on ne parlait que de morale sexuelle (pour la contester). Le jeune prêtre, responsable des vocations et gloire du diocèse, a fini par se marier !
FC rappelle l'impunité des deux Philippe op, à qui j'aurais donné le bon Dieu sans confession, moi aussi. On pouvait rajouter Thierry de Roucy, Anatrella... Ceux-ci se situaient dans le droit fil de la nouvelle évangélisation de Jean-Paul II.

L'Eglise devrait opérer une diète pour quelque temps, comme lorsqu'il est question de patrimoine religieux (Paris, la chapelle de Lille, les destructions qui durent encore ici et là...). Il y a les Pères de l'Eglise, Blaise Pascal, des familles religieuses innombrables, la musique sacrée...

Hier encore j'ai entendu un prêtre faire de gros sous-entendus sur les relâchements dans le lit conjugal. J'aurais voulu davantage de détails, malgré la présence d'enfants dans la nef... Le catholicisme n'est pas qu'une morale sexuelle et une suite d'interdits sauce islam. Est-ce que je vais faire la leçon aux célibataires, ego-centrés ou suspects ?

Je livre à la sagacité ce constat qui ne repose que sur quelques impressions : je vois beaucoup de jeunes familles dans les églises tradis, mais pas grand monde dans les 16-40 ans. J'ai plusieurs cas de répulsions de jeunes après leurs 16-18 ans. D'excellents guides d'Europe quittent toute pratique quand ils arrivent au lycée.

Je pense aussi à l'Irlande, à ce que l'Eglise (d'avant le concile, évidemment) a fait des femmes mères, des orphelins... Est-il vrai qu'il n'y a plus de grand séminaire en Irlande ?




  Envoyer ce message à un ami


 France culture ce matin sur les scandales sexuels de l'Eglise par JVJ  (2021-02-22 11:32:37)


84 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]