Le Forum Catholique
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Comme il mangeait avec eux
par Abbé Néri 2020-05-20 17:01:17
Imprimer Imprimer

Le Christ a voulu marquer les moments le plus solennels de sa mission auprès des siens par un repas. Au début de leur élection par un repas des noces à Cana où ayant accompli son premier miracle il annonçait l’eucharistie en figure. Et au cours du repas pascal la veille de sa passion la figure devins réalité. Arrivé le moment de son retour au ciel à la droite de son Père c’est aussi au cours d’un repas qu’il leur ordonna d’attendre la venue du Saint Esprit :

« Comme il mangeait avec eux, il leur ordonna de ne pas s’éloigner de Jérusalem, mais d’attendre la promesse du Père, que vous avez, dit-il, entendue de ma bouche ; car Jean a baptisé dans l’eau, mais vous, vous serez baptisés dans l’Esprit-Saint dans peu de jours. »

Purifiés par ce baptême les disciples reçurent la mission de prêcher l’évangile puisque comme Il leur donna l’assurance :

« Vous recevrez la force du Saint-Esprit qui descendra sur vous ; et vous serez mes témoins à Jérusalem, et dans toute la Judée et la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. »

C’est donc ainsi qu’Il conclut son séjour ici-bas, puisque saint Luc prend soin de nous préciser que :

« Après qu’il eut dit ces paroles, sous leurs regards il fut élevé et une nuée le déroba à leurs yeux. »

En célébrant ce glorieux évènement l’Eglise dans la liturgie nous invite à prière ainsi :

« Nous vous en supplions, Dieu tout-puissant et miséricordieux, accordez-nous que ce que nous avons reçu en nourriture durant ces mystères visiblement célébrés, nous en obtenions l’effet invisible. »

Il n’est pas sans profit de préciser quel est cet effet invisible, c’est-à-dire l’obtention de la gloire. Et, pour cela l’enseignement du docteur angélique est particulièrement approprié :

On peut considérer dans ce sacrement d'une part :

- Ce dont il tient son effet, c'est-à-dire le Christ en personne, qu'il contient,
- Et sa passion, qu'il représente.

Et d'autre part ce par quoi il produit son effet, c'est-à-dire l'usage du sacrement et les espèces sacramentelles.

Et à ce double point de vue, il revient à ce sacrement de causer l'obtention de la vie éternelle.

En effet le Christ en personne, par sa passion, nous a ouvert l'accès de la vie éternelle :

"Il est médiateur de la nouvelle alliance pour que, par l'intermédiaire de sa mort, ceux qui sont appelés reçoivent l'éternel héritage promis " (He 9, 15).

C'est pourquoi on dit, dans la forme de ce sacrement :

"Ceci est la coupe de mon sang, de la nouvelle et éternelle alliance."

De même encore, la réfection produite par la nourriture spirituelle, et l'unité signifiée par les espèces du pain et du vin, sont bien possédées présentement, mais de manière imparfaite, alors qu'elles seront possédées de manière parfaite dans l'état de gloire.

Aussi S. Augustin dit-il, sur le texte de S. Jean (6, 56) :

"Ma chair est vraiment une nourriture " :

"Puisque les hommes demandent à la nourriture et à la boisson de n'avoir plus faim ni soif, en vérité cela n'est accordé que par cette nourriture et cette boisson qui rendent ceux qui les consomment immortels et incorruptibles dans la société des saints, où il y aura la paix, et une unité complète et parfaite." (1)


(1) III pars q. 79 a. 2


  Envoyer ce message à un ami


 Comme il mangeait avec eux par Abbé Néri  (2020-05-20 17:01:17)


35 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]