[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Un va et-vient divin
par Abbé Néri 2020-05-11 17:45:39
Imprimer Imprimer

En avançant dans ce temps de pâques l’Église nous montre dans la liturgie comme le Christ à préparé ses apôtres pour assister à son Ascension et pour qu'ils accueillent le don du Saint Esprit à la Pentecôte. Il en est ainsi parce que par eux nos âmes peuvent aussi être mieux disposées à célébrer ses mystères.

Notre Seigneur dit aux siens « je vais à celui qui m'a envoyé » et, « cependant, je vous dis la vérité : il vous est utile que je m’en aille ; car, si je ne m’en vais pas, le Paraclet ne viendra point à vous ; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai ». 

Le Fils va au Père, c'est l'Ascension. Le Saint Esprit vient aux apôtres c'est le Pentecôte.

Saint Jacques qui a reçu avec les autres apôtres le Saint Esprit nous dit : « toute grâce excellente et tout don parfait descend d’en haut, et vient du Père des lumières ».

Tout « don parfait », don divin puisqu'il s'agit des Personnes divines.

D'abord le Fils puisque Dieu a tant aimé le monde qu'Il nous l'a donné :

« Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu'il ait la vie éternelle. » (Jean 3;16)

Le Saint Esprit nous est donné ensuite aussi grâce à la prière du Fils :

« Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu'il demeure éternellement avec vous. »

Dieu s'offre à tous les hommes qui font partie du monde, mais Il veut que le moyen ordinaire pour le recevoir soient ses disciples, à commencer par les apôtres. C'est pourquoi ils ont reçu le Saint-Esprit avec une abondance insurpassable.

Par eux le Saint Esprit « convaincra le monde » dit Notre-Seigneur.

Et cela parce que l'Esprit, en pénétrant invisiblement leurs cœurs, répandra en eux la charité par laquelle, toute crainte chassée, vous aurez autorité pour convaincre.

En effet, tant que les disciples étaient attachés au Christ d'une manière terrestre, l'Esprit Saint n'était pas en eux de la manière dont il y fut par la suite ; et c'est pourquoi ils n'étaient pas aussi audacieux qu'ils le furent après sa venue.
Également, IL convaincra le monde parce qu'en emplissant les cœurs qui avaient été autrefois mondains, il les a fait se reprendre.

Ainsi le Saint-Esprit agit dans les cœurs des apôtres et dans celui de ceux qui les écoutent. Cependant tous les hommes ne se laissent pas toucher et leurs cœurs se ferment à la grâce c'est pourquoi alors Il fait voir à quel point ils sont coupables, c'est pourquoi il va les convaincre de trois choses :

Au sujet DU PÉCHÉ qu'ils ont commis.
De même, au sujet DE LA JUSTICE, qu'ils ont négligée.
Enfin au sujet DU JUGEMENT, qu'ils ont méprisé.

Le Seigneur explique Lui-même ce qu'il a dit :

D'abord au sujet du péché, et cela parce qu'ils n'ont pas cru en moi.

L'Esprit Saint convainc seulement du péché d'incroyance parce que lorsque l'incroyance demeure, tous les autres péchés sont retenus, et lorsqu'elle disparaît ils sont remis.

Il dit bien : parce qu'ils n'ont pas cru en moi, avec une foi formée par l'espérance et l'amour.

En second lieu, l'Esprit Saint convainc le monde au sujet de la justice, et cela parce que je vais vers le Père et vous ne me verrez plus.

On peut expliquer cela de deux manières, selon qu'il s'agit de la justice du Christ ou de celle des Apôtres.

En ce qui concerne la justice des Apôtres :

Au sujet de notre justice, qu'ils [ceux du monde] n'ont pas imitée - je veux dire : la justice provenant non pas de la Loi, mais de la foi. La foi porte sur les réalités invisibles, selon l'Épître aux Hébreux ; or il y avait quelque chose que les disciples voyaient, son humanité, et quelque chose qu'ils ne voyaient pas, sa divinité, mais cela il le leur promet en récompense.

Au sujet du Christ, les disciples avaient donc la foi quant à sa divinité seulement ; mais quand l'humanité du Christ leur fut retirée, leur foi porta alors sur les deux.

Et cette justice de la foi, le monde, assurément, ne l'imite pas.

En ce qui concerne la justice du Christ :

Les Juifs n'ayant pas voulu reconnaître que le Christ était juste - Nous savons, nous, que cet homme est un pécheur, il les convaincra de cette justice en disant : parce que je vais vers le Père. En effet, le fait même que j'aille vers le Père relève de ma justice. Car si la venue du Christ relevait de la miséricorde, son Ascension lui était due selon la justice.

En troisième lieu, l'Esprit Saint convainc le monde au sujet du jugement ; et cela parce que le prince de ce monde, à savoir le diable, qui est prince du monde, c'est-à-dire de ceux qui sont du monde non pas selon la création mais en se laissant séduire et en l'imitant.

Ils l'imitent, ceux qui sont de son parti. C'est lui qui est le roi de tous les fils de l'orgueil, parce que ce prince, disions-nous, a déjà été jugé, c'est-à-dire expulsé au-dehors.

Et il parle ainsi pour éliminer l'excuse de ceux qui se disculpent de leur péché en raison de la tentation du diable, comme s'il disait – On ne peut pas les excuser, parce que le diable a été chassé du cœur des croyants par la grâce, par la foi au Christ et par l'Esprit Saint, si bien qu'il ne tente plus de l'intérieur comme avant, mais seulement de l'extérieur par les tentations que Dieu lui permet d'exercer, et c'est pourquoi ceux qui veulent adhérer au Christ peuvent lui résister.

C'est ainsi que de faibles femmes ont vaincu le diable alors que des hommes très forts se sont laissé dominer par lui.

Le monde est donc convaincu au sujet de ce « jugement » parce qu'il est vaincu par le diable lorsqu'il ne veut pas résister, et qu'en consentant au péché il fait revenir celui qui avait été expulsé loin de lui -

Que le péché ne règne pas dans votre corps mortel.

Le monde lui aussi est convaincu au sujet du jugement car, sachant que le prince de ce monde a été condamné, il n'échappe pas non plus à ce jugement, mais il est jugé avec son prince puisqu'il imite son orgueil et son impiété.


* Les explications des textes de l'évangile sont données d'après les interprétations de saint Augustin et de saint Thomas d'Aquin.


  Envoyer ce message à un ami


 Un va et-vient divin par Abbé Néri  (2020-05-11 17:45:39)


43 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]