Art artisanal français
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Vrais pasteurs et mercenaires
par Abbé Néri 2020-04-28 20:48:38
Imprimer Imprimer

Saint Grégoire explique ainsi les paroles par lesquels le Christ établit la différence entre un vrai pasteur et un mercenaire :

« Il en est quelques-uns qui, en préférant dans leur affection les avantages de la terre, aux brebis elles-mêmes, perdent justement le nom de pasteur; car celui qui ne conduit pas les brebis du Seigneur par un sentiment d'amour, mais pour un gain terrestre, n'est pas un pasteur, c'est un mercenaire. »

Signe caractéristique du mercenaire est qu'il se préoccupe principalement de lui-même :

« Le mercenaire, en effet, est celui qui tient la place du pasteur, mais ne cherche pas l'intérêt des âmes, ne soupire qu'après les richesses de la terre, et se complaît dans les prérogatives de sa dignité. »

Et, il signale également l’occasion qui rend possible de discerner le pasteur du mercenaire :

« Ce n'est, du reste, que dans les temps de nécessité qu'on peut distinguer parfaitement le pasteur du mercenaire; dans les temps de paix, le mercenaire veille ordinairement à la garde du troupeau comme le véritable pasteur : mais lorsque le loup survient, il découvre les vrais motifs qui inspiraient cette vigilance. »

Il est évident que nous nous trouvons actuellement dans un temps de nécessité, c'est donc une bonne occasion pour un sain discernement.

« Le loup vient encore fondre sur les brebis toutes les fois qu'un homme injuste ou ravisseur opprime les fidèles et les humbles. »

Devant la dérive des pouvoirs publics dans beaucoup de pais face à la crise sanitaire les vrais pasteurs on le devoir de protéger leurs fidèles de l'odieuse oppression qu'ils subissent en s’opposant courageusement a l’interdiction du culte publique avec les précautions qui s’imposent.

« Or, celui qui n'avait que l'extérieur du pasteur et ne l'était pas en effet, laisse les brebis et s'enfuit [à son approche], parce que le danger qu'il redoute pour lui le rend incapable de résister à l'injustice; et il s'enfuit non pas en changeant de lieu, mais en privant ses brebis de son appui. 

A la vue des dangers que court son troupeau, le mercenaire n'est enflammé d'aucun sentiment de zèle; et il supporte avec indifférence les maux qui viennent fondre sur ses brebis, parce qu'il n'est préoccupé que de ses intérêts personnels.

« Le mercenaire s'enfuit, » : parce que c’est un mercenaire et que le sort des brebis ne l’intéresse pas ; l'unique raison pour laquelle le mercenaire s'enfuit, c'est qu'il est mercenaire; et voici le sens de ces paroles : Celui qui dirige les brebis non par un sentiment d'amour, mais en vue d'un gain sordide, ne peut supporter le danger qui menace les brebis, et il redoute de l'affronter, parce qu'il craint de perdre ce qu'il aime. »

Saint Augustin soutiens la même exigence :

« Les serviteurs de Jésus-Christ, les ministres de sa parole et de ses sacrements peuvent fuir de ville en ville, et spécialement quand ils cherchent à se garder de la haine des persécuteurs, à la condition que l’Église ne soit pas abandonnée par ceux qu'épargne la persécution.

Mais lorsque le danger devient commun pour tous, pour les évêques, pour les clercs, pour les simples fidèles, ceux qui ont besoin du ministère de leurs frères, ne doivent pas être abandonnés par eux.

Que tous donc s'enfuient alors dans des lieux de sûreté, ou que ceux qui sont obligés de rester ne soient pas privés du ministère de ceux qui doivent pourvoir à leurs besoins spirituels.

Ainsi il est permis aux ministres de Jésus-Christ, de fuir devant la persécution, quand ils ne laissent pas derrière eux tout un peuple qui réclame leur ministère, ou lorsque ce ministère peut être rempli par ceux qui n'ont pas les mêmes raisons de fuir.

Mais si le peuple est obligé de rester et que les ministres le laissent sans secours en s'enfuyant, c'est la fuite inexcusable des mercenaires qui n'ont aucun souci de leurs brebis. »

Prions pour que le Pape et les évêques se conduisent en vrais pasteurs et non comme des mercenaires.


* Les citations de sain Grégoire et saint Augustin son extraites de la chaîne d'or de saint Thomas d'Aquin


  Envoyer ce message à un ami


 Vrais pasteurs et mercenaires par Abbé Néri  (2020-04-28 20:48:38)


43 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]