[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Prose française pour l'Epiphanie
par Alexandre 2020-01-12 10:57:20
Imprimer Imprimer


Adoration des Mages, Les Très Riches Heures du duc de Berry, ms.65, folio 52r, vers 1411-1416, musée Condé, Chantilly.

Le 6 Janvier

ÉPIPHANIE DE N.-S. JÉSUS-CHRIST


<b>Prose</b>

Cette prose du XVII° ou XVIII° s., selon U. Chevalier, était présente dans nombre de Missels diocésains français avant la réintroduction de la liturgie romaine, à partir de 1850.
Les Diocèses de Lyon [Missel de 1956] et Versailles [Propre de 1929], et sans doute d’autres, ont gardé la faculté de la chanter (dire) à sa place originelle, à savoir durant la sainte Messe.


Ad Jesum accúrrite,
Corda vestra súbdite
Regi novo géntium.

Près de Jésus accourez,
Et soumettez votre cœur
Au nouveau Roi des Gentils.
Stella foris prǽdicat,
Intus fides índicat
Redemptórem ómnium.
Au-dehors l'étoile annonce,
Au-dedans la foi désigne,
Notre Rédempteur à tous.
Huc afférte múnera
Voluntáte líbera,
Sed múnera córdium.
Le présent qu'il faut offrir
En un élan spontané,
C'est l'offrande de vos cœurs.
Hæc erit gratísima
Salvatóri víctima,
Mentis sacrifícium.
Voilà bien le sacrifice
Qui plaît le plus au Sauveur,
Le sacrifice de l'âme.
Aurum promat cáritas,
Myrrham vitæ sánctitas;
Thus sint vota córdium.
L'or est don de charité,
La myrrhe, de sainteté,
L'encens est don de prière.
Auro Rex agnóscitur,
Homo myrrha cólitur,
Thure Deus géntium.
L'or est un hommage au Roi,
La myrrhe un hommage à l'homme,
L'encens au Dieu des Gentils.
Judǽa, gaudéntibus
Non invíde géntibus
Retéctum mystérium.
Judée, aux Gentils, joyeux
De connaître le mystère,
Ah, ne porte pas envie!
Post custódes óvium,
Se Magi fidélium
Jungunt in consórtium.
Après les humbles bergers,
Les mages viennent s'unir
Aux rangs des foules fidèles.
Qui Judǽos ádvocat
Christus, gentes cónvocat
In unum tugúrium.
Ayant appelé les Juifs,
Le Christ, sous un même toit,
Convoque aussi les Gentils.
Béthlehem fit hódie
Totíus Ecclésiæ
Nascéntis exórdíum.
Bethléem est le berceau
De l'Église tout entière
Qui prend naissance en ce jour.
Regnet Christus córdibus,
Et victis rebéllibus
Próferat impérium. Amen.
Sur les cœurs, que le Christ règne,
Qu'il écrase les rebelles
Et propage son empire. Amen.


Source:
Missel vespéral lyonnais,
présenté, traduit et commenté par dom Gaspar Lefebvre,
Bruges, Paris, Lyon, 1957, pp. 164-165.


  Envoyer ce message à un ami


 Prose française pour l'Epiphanie par Alexandre  (2020-01-12 10:57:20)
      Merci par Montes Gelboe  (2020-01-12 18:47:58)


40 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]