Site dédié à sainte Philomène
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

En fait....
par Praecantor 2019-07-13 15:48:21
Imprimer Imprimer

Vous pensez bien, Yves, que ce n'est pas ce que j'ai voulu dire.
En tant que fidèle lecteur de votre blog j'affirme que des gens qui ont votre connaissance et votre justesse de vue, il y en a peu... Donc ne changez rien....

C'était aussi pour dire, en revenant sur la dernière phrase du post précédent, que oui, c'est de nos jours beaucoup plus difficile de proposer une messe avec du grégorien dans une paroisse ordinaire. A cause de toutes ces complexités que peu de personnes connaissent et sur lesquelles le clergé n'a jamais été sensibilisé.

Cela explique pourquoi certains affirment que cette "forme ordinaire" n'existe nulle part ou presque (à art dans certains monastères). A plusieurs égards, cette liturgie est élitiste, exigeante, ou du moins ambitieuse. Le recentrage des rubriques sur des questions qui ne concernent pas le cérémonial, la volonté de laisser une marge adaptative pour redonner leur places aux usages locaux (la liturgie post conciliaire, c'est l'abandon de l'uniformisation rituelle qu'avait imposée S. Pie X) le parti pris de considérer que les livres liturgiques s'adressent à des gens qui ont une éducation liturgique. (ce qui est évidemment et malheureusement contraire au réel)...

Je crois que c'est là la principale faiblesse de la liturgie post conciliaire. Elle n'est pas si pastorale qu'elle le prétend. Elle est souvent plus difficile d'accès et plus complexe à mettre en oeuvre. Il n'y a pas de recette et plus personne n'ose promouvoir de cérémonial diocésain. Les évêques eux même agissent sur ce point comme si ils étaient en 1950 et considèrent que c'est la Conférence des évêque qui promulgue tout et se détachent donc de l'esprit et de la lettre de la réforme.

La liturgie post conciliaire, il faut la comprendre de l'intérieur pour bien la célébrer. Et très peu de personnes ont eu contact avec elle. De toutes façons elle n'est pas enseignée dans les séminaire et encore moins célébrée. En outre, elle exige un "tour de main" d'artisan voire d'artiste sous peine de tomber dans la vulgarité. Et je pense que tous les liseurs le constatent.. Elle est en fin de compte très "cléricale" dans sa posture de considérer qu'elle est une sorte d'arcane au travers de laquelle le prêtre soit exerce son caporalisme soit déléguer l'exercice de ce dernier à une "équipe liturgique" elle même cléricalisée.

Je pense que nous en sommes à un point de non retour pour la liturgie ordinaire paroissiale. Avec l'actualité ecclésiale (scandales, recompositions de 'gouvernance") etc. tout cela finira par exploser. L'opposition de jadis VOMistes / NOMistes n'a déjà plus de sens. Je pense qu'il faut faire du mieux qu'on peut là où on est. Et parfois on n'a pas le choix du millésime du missel. Ces polémiques sont devenues des disputes entre riches. Nous n'en sommes plus là.


  Envoyer ce message à un ami


 Forme ordinaire : graduel grégorien & psaume du jour par ReneComte  (2019-07-13 08:07:38)
      Messe lue / chantée par Praecantor  (2019-07-13 13:24:04)
          [réponse] par ReneComte  (2019-07-13 14:00:55)
          Rien compris. par Yves Daoudal  (2019-07-13 14:55:46)
              [réponse] par ReneComte  (2019-07-13 15:03:03)
              Pareil qué Yves par Mingdi  (2019-07-13 15:07:55)
              En fait.... par Praecantor  (2019-07-13 15:48:21)
                  Eh oui... par Yves Daoudal  (2019-07-13 16:04:36)
                      [réponse] par ReneComte  (2019-07-13 20:43:38)
                  C'est vrai que ce sont des polémiques de citadins, de parisiens ou versaillais par Eudoxie  (2019-07-13 23:57:00)
                      [réponse] par ReneComte  (2019-07-14 00:05:39)
      [réponse] par ReneComte  (2019-07-13 15:01:33)


46 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]