[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Un triste anniversaire
par Abbé Néri 2019-06-20 12:34:17
Imprimer Imprimer

Il y a 90 ans la Hiérarchie de l’Eglise signait un accord avec le Gouvernement mexicain mettant ainsi fin au conflit des « Cristeros ». Ceux-ci livrés à la merci de leurs ennemis furent en grand nombre cruellement massacrés.

Jean Meyer qu’a mené une minutieuse enquête résume en quelques lignes l’évènement :

« Du 12 au 21 juin les évêques(I), le président et les médiateurs travaillaient d’arrache-pied et le 21 juin on publiait les « arreglos ». Morrow(II) avait rédigé les textes des deux camps et les avait fait accepter par l’adversaire respectif. Il ne manquait plus que l’approbation romaine qui vint le 20 juin et permit aux évêques et à Portes Gil (III) de signer les accords publiés le 22 dans la presse. Ils se faisaient sur les basses de mai 1928 et avec l’accord de Calles(IV) : la loi restait mais elle ne serait pas appliquée d’une manière hostile à l’Eglise.

Le culte reprenait.

Rome avait parlé, Rome avait comme toujours choisi la prudence, comme en France, comme en Angleterre, comme en Italie.

En 1925 elle avait interdit aux catholiques de faire de la politique, de 1926 à 1929 elle avait négocié, en 1929 elle acceptait le « modus vivendi ».

On comprend que l’Eglise ait signé les « arreglos » puisqu’ils étaient dans la continuité de sa politique, mais qu’est-ce qui avait poussé le gouvernement à transiger ?

Mettre fin à la guerre par la guerre était manifestement impossible et si les Cristeros ne pouvaient espérer un triomphe militaire proche, le gouvernement reconnaissait l’impossibilité de vaincre. Négocier avec l’Eglise pour obtenir la reprise du culte était le seul moyen d’en finir. » (1)

Comme on peut le remarquer en suivant ce témoignage de l’historien c’est motivé par la prudence politique que Rome a tranché. Dans le gouvernement de l’Eglise, les jugements prudentiels du Pape et des évêques laissent un grand espace à l’erreur puisque l’assistance du Saint Esprit ne garantit pas l’infaillibilité dans ce domaine. En effet, la prudence humaine surtout dans le domaine politique est à la merci des erreurs de jugement en suivant les circonstances.

Dans le cas des « cristeros » ce jugement était faussé par l’information déformé que Rome recevait par les sources diplomatiques d’une part et d’autre part par les évêques et médiateurs ecclésiastiques chargés de résoudre la crise au Mexique.

L’erreur de jugement fût fatale a un grand nombre des fidèles qui cependant voyaient les choses d’une manière paradoxalement plus surnaturelle que la plupart des membres du clergé. Pour illustrer cette approche diffèrent on peut retenir ce simple témoignage d’un paysan combattant (V) qui évoque un verset de l’Apocalypse pour parler de la patience et l’espérance que l’animait :

« Une robe blanche fut donnée à chacun d'eux; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu'à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux. » (Apoc. 6 ; 11)

Notre président Calles, comme le roi Hérode, celui qui était assis sur son trône et qui soudain est tombé tout rongé de vers, a lavé et purifié l’Eglise dans le sang de martyrs. » (2)

Ainsi comme le fait justement remarquer Meyer, les « cristeros » :

« Surs que les portes de l’Enfer ne prévaudront point contre l’Eglise ils ont la conviction de leur nécessité propre. »

I – Il s’agit de Mgr. Leopoldo Ruiz et Mgr. Pascual Diaz choisis par Rome dans l’épiscopat mexicain pour être les interlocuteurs officiels dans les négociations avec le gouvernement.
II – Morrow était l’ambassadeur des Etats Unis au Mexique.
III – Président provisoire du pais.
IV – Calles, ancien président et principale responsable de la persécution.
V – Ezequiel Mendoza

(1) Jean A. Meyer – La Cristiade – Payot Paris 1975 p. 71
(2) Jean A. Meyer – Apocalypse et Révolution au Mexique – Gallimard poche 1974 p. 223


  Envoyer ce message à un ami


 Un triste anniversaire par Abbé Néri  (2019-06-20 12:34:17)
      Oui.... Avez-vous lu "La véritable histoire des Cristeros" par Sursum corda  (2019-06-21 02:08:24)
      Un jour prochain, nous serons peut-être dans la même situation ... par Cristo  (2019-06-21 18:05:19)
          Elle a déjà commencé… par Marquandier  (2019-06-21 21:10:12)


43 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]