[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Illogismes par Peregrinus 2019-06-02 11:25:43 Imprimer Imprimer

Il est pour le moins illogique de déclarer, dans une même petite note où l’on revient, en termes très contestables d’ailleurs, sur la querelle des bréviaires, donc des livres liturgiques utilisés, que le problème n’a jamais été le missel utilisé pour célébrer la liturgie. L’auteur sape donc son propre raisonnement.

Mais quand on parle d’abus, encore faut-il préciser ce que l’on entend par-là. Dans toutes les églises de France, avant la romanisation du XIXe siècle, on avait le même offertoire, le même Canon, le même ordinaire de la messe qu’à Rome. Il suffit de plus de jeter un coup d’œil à un missel parisien, toulousain, etc. – c’est facile aujourd’hui grâce à la numérisation – pour s’apercevoir que l’essentiel du temporal n’a guère été altéré.

Pour le bréviaire, c’est effectivement une autre affaire ; mais que je sache, aucun évêque néo-gallican n’a jamais pris la responsabilité de supprimer purement et simplement l’office de Prime : au contraire, à Paris, celui-ci était augmenté de canons de conciles ; aucun n’a inventé de mutiler le psautier ou de le faire réciter sur quatre semaines, puisque la distribution des psaumes dans les bréviaires néo-gallicans avait précisément pour but de s’assurer que l’intégralité du psautier soit effectivement récitée chaque semaine. On ne parle donc pas des mêmes abus, même pour le bréviaire.

De plus, quand le problème n’aurait pas été hier les livres liturgiques utilisés, on ne pourrait en déduire que ce ne peut pas être le cas aujourd’hui.

Pour le reste, il est amusant, mais assez intéressant en même temps, que l’on invoque l’autorité de dom Guéranger au secours de la réforme de Paul VI. Je ne suis pas sûr que l’abbé de Solesmes s’y retrouverait. Mais cela confirme une remarque assez fine de Mgr Fayet, évêque d’Orléans, et qu’il faudrait sans doute creuser, à savoir : qu’il y a d’une certaine façon deux dom Guéranger. Mgr Fayet voulait ainsi attirer l’attention sur le fait que le droit canon de dom Guéranger est en contradiction avec sa théologie. C’est tout le problème quand on a affirmé d’un côté l’immuabilité absolue des formules liturgiques, de l’autre la toute-puissance de Rome sur les mêmes formules.

Peregrinus

  Envoyer ce message à un ami


Ce message est vraiment digne d'intérêt ? Valorisez-le en lui attribuant une note de 1 à 5

Note : en attente de 15 votes


La discussion

images/icones/1i.gif Le paradoxe insoluble de Pro Liturgia... par vistemboir2 (2019-05-30 23:00:22)
     images/icones/fleche2.gif Voir aussi par AVV-VVK (2019-05-30 23:15:56)
     images/icones/neutre.gif Je pense qu'il veut dire par Turlure (2019-05-31 10:59:07)
         images/icones/1n.gif Tout ça pour ça ? par vistemboir2 (2019-05-31 14:44:27)
             images/icones/1b.gif Oui par Turlure (2019-05-31 15:26:17)
     images/icones/1i.gif Illogismes par Peregrinus (2019-06-02 11:25:43)



31 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS