[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Réflexion sur la phraséologie du pontificat: du "en même temps" par Athanase 2019-03-14 12:06:39 Imprimer Imprimer

Sincèrement, le pontificat, dans ses tournures phraséologiques, me rappelle plutôt ses hommes politiques qui font du "en même temps" ou des motions de synthèse verbale. Ils en "prennent" pour tous les publics, tout en adoptant un ton consensuel ou en contrôlant leurs transgressions (excuses après les propos "cash").

J'ai vu cela avec Macron ou avec Hollande. Mais on peut remonter aux discours tenus à partir des années 80. C'est du genre: "avec fermeté, mais humanité" (ou l'inverse), "pour une rigueur qui ait du sens", etc.

Ce sont surtout des congruences qui font qu'en réalité, les politiques énoncent des banalités ou des choses qui ne soulèvent pas de problème: lutter contre la pauvreté, contre la dégradation de l'environnement, etc. Bref, du "en même temps". Sauf que dans le contexte actuel, il est aussi ecclésial. Fatalement.

Je crains que dans cette société de l'image, où l'Église peine à imposer sa légitimité, elle ne se contraigne à tomber dans une sémantique verbeuse, creuse et sinueuse. François est le pasteur d'une Église affaiblie, en proie au doute et maintenant pleine de scandales qui ne sait plus quoi dire. François veut parler "cash", songer au catholique attaché aux vérités, tout en s'adressant à des gens du dehors ou à des gens qui sont "dedans, mais déjà dehors". Les publics sont différents, hétéroclites et pas toujours en accord entre eux. On s'étonne - où on se lamente - des propos de François sur le démon. Mais, honnêtement, les propos du pape sur le "tueur à gage" tenus dans les questions d'avortement relève de la bêtise. Pour une personne ayant avorté, cela peut sonner comme une provocation inutile.


Honnêtement, je ne suis pas "intentionnaliste", surtout dans un positionnement qui obéit à un contexte d'hyper-sécularisation interne et externe. François n'a pas de plan, dans la mesure où il est déjà un "plan". Le message se confond avec le médium. On notera que François se fiche pas mal des textes qu'il a déjà "pondus" (et qu'il n'a pas forcément lus, mais ça c'est autre chose...). François, c'est le pape d'une Église liquéfiée, rongée par une inertie bureaucratique, qui s'étonne de beaucoup de choses. Et surtout, j'avoue ne plus avoir la force de tout lire dans François, étant donné la répétition d'évidences et de banalités. Je pense aussi que les participants du Forum devraient arrêter de se prendre la tête sur François. Je pense que nous ne manquons pas de lectures qui peuvent nous élever.

  Envoyer ce message à un ami


Ce message est vraiment digne d'intérêt ? Valorisez-le en lui attribuant une note de 1 à 5

Note : en attente de 15 votes


La discussion

images/icones/tao.gif Le Pape François exhorte à ne jamais dialoguer avec le diable par Chicoutimi (2019-03-14 07:52:48)
     images/icones/neutre.gif Le diable est souvent dans les détails … par Minger (2019-03-14 08:57:31)
         images/icones/neutre.gif A propos de détails : enseignez toutes les nations ! par Sacerdos simplex (2019-03-14 09:13:22)
     images/icones/1n.gif François parle du diable par Jean-Paul PARFU (2019-03-14 09:13:57)
         images/icones/fleche2.gif Comme vous dites, par AVV-VVK (2019-03-14 10:00:28)
         images/icones/1d.gif "François est malin" par Athanase (2019-03-14 11:47:40)
         images/icones/find.gif Réflexion sur la phraséologie du pontificat: du "en même temps" par Athanase (2019-03-14 12:06:39)
     images/icones/bravo.gif oh que oui très Saint Père mais alors pourquoi par Luc Perrin (2019-03-14 12:37:37)
     images/icones/1r.gif Il faut avoir de la maturité pour interpréter la vie par Cavipo (2019-03-14 19:32:03)
     images/icones/iphone.jpg Ah! Diable par Amora (2019-03-14 20:44:27)
         images/icones/fleur.gif  Bienvenue... par Sacerdos simplex (2019-03-14 20:49:26)



44 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS