Et si vous parliez de votre projet immobilier avec un liseur du Forum ? Cliquez ici pour plus d’informations.
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

La joie de la vérité
par Abbé Néri 2019-01-05 14:11:20
Imprimer Imprimer

Une pieuse coutume fait qu’à l’occasion de la fête de Noël où de l’Epiphanie on s’échange des cadeaux. Puisque comme la liturgie nous le rappelle Dieu qu’est la bonté même et sommet du Bonheur se donne à nous dans son Fils et son Saint-Esprit.

Dieu se plaît à nous faire participer au bonheur qui Lui est propre. Dieu étant un Esprit ce bonheur est principalement d’ordre spirituel, même si compte tenu de notre nature mixte il rayonne dans le corps. Cependant il concerne d’abord nos facultés spirituelles qui nous font appréhender la vérité et vouloir le bien.

La joie de la vérité

Le Christ qui es la vérité même nous le manifeste :

« Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite. » (Jean 15 ;11)

Le Christ en effet nous a enseigné la vérité sur la Volonté de Dieu qui se résume dans les commandements. Et, le véritable bonheur se trouve dans leur observance comme l’explique saint Thomas :

« Par l'observation de ses commandements, le Seigneur veut donc nous rendre participants de sa propre joie; voilà pourquoi il dit : QUE MA JOIE, celle dont moi je me réjouis à cause de ma divinité et de celle du Père, SOIT EN VOUS : et ce n'est rien d'autre que la vie éternelle qui est, selon Augustin, la joie de la vérité ; autrement dit : Que vous ayez la vie éternelle - Alors tu abonderas de délices à cause du Tout-Puissant (Job 22 ;26) »

Mais il y en a beaucoup qui ne le veulent pas, c’est pourquoi selon saint Augustin :

« Tous les hommes ne veulent donc pas être heureux, car il en est qui, refusant de se réjouir en vous, seule vie bienheureuse, refusent leur félicité.

Serait-ce plutôt que, malgré leur désir, les révoltes de la chair contre l’esprit, et de l’esprit contre la chair, les réduisent à l’impuissance de leur vouloir (Galat. V, 17), les précipitent dans la faiblesse de leur force, dont ils se contentent, faute d’une volonté qui prête la force à leur faiblesse?

Je leur demande à tous s’ils ne préfèrent pas la joie de la vérité à celle du mensonge.

Et ils n’hésitent pas plus ici que pour la réponse à la question du bonheur.

Car la vie heureuse c’est la joie de la vérité; c’est la joie en vous, qui êtes la vérité (Jean, XIV, 6), ô Dieu! ma lumière, mon salut (Ps. XXVI, 1), mon Dieu.

Nous voulons tous cette vie bienheureuse, nous voulons tous cette vie, seule bienheureuse; nous voulons tous la joie de la vérité.

J’en ai vu plusieurs qui voulaient tromper, nul qui voulût l’être. Où donc les hommes ont-ils pris cette connaissance du bonheur, si ce n’est où ils ont pris celle de la vérité? car ils aiment la vérité, puisqu’ils ne veulent pas être trompés.

Et ils ne peuvent aimer la vie heureuse, qui n’est que la joie de la vérité, sans aimer la vérité. Et ils ne sauraient l’aimer, si la mémoire n’en avait aucune idée.

Pourquoi donc n’y cherchent-ils pas leur joie, pour y trouver leur félicité?

C’est qu’ils sont fortement préoccupés de ces vanités qui leur créent plus de misères que ce faible souvenir ne leur laisse de bonheur.

Il est encore une faible lumière dans l’âme de l’homme. Qu’il marche, qu’il marche, tant qu’elle luit, de peur d’être surpris par les ténèbres (Jean, XII, 31). »
(Les Confessions - Libre X chap. 23)

Epris de l’amour de la vérité à la suite de Notre Seigneur empressons nous d’œuvrer chaque un à notre place pour qu’elle resplendisse dans l’âme du plus grand nombre de nos semblables. En nous souvenant que :

« Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20:35). »


  Envoyer ce message à un ami


 La joie de la vérité par Abbé Néri  (2019-01-05 14:11:20)


44 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]