Art artisanal français
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Noël un prodige d’humilité
par Abbé Néri 2018-12-24 20:02:33
Imprimer Imprimer

Cette nuit nous célébrons la fête de la Nativité de Notre-Seigneur et au-delà du faste extérieur qui peut aujourd’hui envelopper la commémoration, il ne faut pas perdre de vue que en venant vers nous le Christ s’est abaissé. Comment nos cœurs peuvent rester insensibles devant un spectacle si sublime ?

Souvent parce que nous nous laissons distraire au point de ne point admirer ce prodige d’humilité et sa raison d’être. Pour y remédier en partie nous pouvons méditer cette brève explication de saint Grégoire de Nysse :

« Mais alors, demande-t-on, quelle est la cause qui a fait s'abaisser ainsi la divinité?

Comment croire que Dieu, l'infini, l'incompréhensible, l'inexprimable, lui qui surpasse toute conception et toute grandeur, se mêle à la souillure de la nature humaine, avilissant par ce mélange avec la bassesse les formes sublimes de son activité?

À cette question, nous ne sommes pas embarrassés pour fournir une réponse qui convienne à la majesté divine.

Vous cherchez la raison pour laquelle Dieu a pris naissance dans l'humanité?

Retranchez de la vie les bienfaits qui viennent de Dieu, et vous ne pourrez plus dire à quels caractères vous reconnaissez le divin.

Car ce sont les bienfaits que nous recevons qui nous font connaître le bienfaiteur: d'après ce qui nous arrive, nous conjecturons par analogie la nature du bienfaiteur.

Eh bien! si l'amour de l'humanité est le signe particulier de la nature divine, vous tenez la raison que vous cherchiez, vous tenez la cause de la présence de Dieu dans l'humanité.

Malade, notre nature demandait à être guérie; déchue, à être relevée; morte, à être ressuscitée.

Nous avions perdu la possession du bien, il fallait nous la rendre.

Enfermés dans les ténèbres il fallait nous porter la lumière; captifs, nous attendions un sauveur; prisonniers, un secours; esclaves, un libérateur.

Ces raisons-là étaient-elles sans importance?

Ne méritaient-elles pas d'émouvoir Dieu au point de le faire descendre jusqu'à notre nature humaine pour la visiter, puisque l'humanité se trouvait dans un état si misérable et si malheureux? » (1)


Si Dieu viens ainsi nous visiter, comment les portes de nos cœurs resteraient fermées ? Que la toujours Vierge Marie vous aide a les ouvrir généreusement afin que vous soyez dans la vrai joie de Noël.

(1) Catéchèse de la foi, n. 14-15


  Envoyer ce message à un ami


 Noël un prodige d’humilité par Abbé Néri  (2018-12-24 20:02:33)


38 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]