[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Traduction du passage par Peregrinus 2018-06-30 09:34:49 Imprimer Imprimer


Je suis optimiste. Mais je ne peux pas avancer l'heure de Dieu. Si le Saint-Esprit est capable d'influencer le pape actuel, alors il pourra également le faire avec son successeur. Concrètement, c'est ainsi que les choses se sont passées. Et aussi avec le pape François. Lorsque le pape François a été élu, j'ai pensé : Maintenant, c'est l'excommunication. En fait, cela a été le contraire : le cardinal Müller voulait obtenir notre excommunication et le pape François l'a refusé. Il m'a dit personnellement : "Je ne vous condamnerai pas !" La réconciliation viendra. Notre Mère l'Eglise est actuellement incroyablement divisée. Les conservateurs nous veulent et ils l'ont dit aussi à la Congrégation de la Foi. Les évêques allemands ne nous veulent à aucun prix. Rome doit compter avec tous ces éléments - nous le comprenons. Si nous étions simplement acceptés, ce serait la guerre dans l'Eglise. Il y a la peur que nous puissions nous montrer triomphalistes [wir könnten triumphieren]. Le pape François a dit à des journalistes : "Je veillerai à ce que ce ne soit pas un triomphe pour vous."



  Envoyer ce message à un ami


Ce message est vraiment digne d'intérêt ? Valorisez-le en lui attribuant une note de 1 à 5

Note : en attente de 20 votes


La discussion

images/icones/flagD.gif Un entretien avec Mgr Fellay par Candidus (2018-06-29 23:04:06)
     images/icones/fleche2.gif Traduction du passage par Peregrinus (2018-06-30 09:34:49)
         images/icones/fleche2.gif Autre passage par Peregrinus (2018-06-30 09:45:45)
             images/icones/fsspx.gif Entretien de Mgr Bernard Fellay dans le Tagespost du 28 juin 2018 par Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X (2018-06-30 11:22:56)



69 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS