Ce site se veut au service des familles dans leur immense responsabilité de transmettre la Foi
[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Mai, Mois de Marie 24ème jour par ami de la Miséricorde 2018-05-23 23:17:56 Imprimer Imprimer



MAI, le mois de Marie : 24 ème jour :

La Sainte Vierge perd l'Enfant Jésus à Jérusalem


Selon le précepte de la loi, Joseph et Marie ne manquaient pas d'aller tous les ans célébrer la Pâque dans le temple de Jérusalem. Ils y menèrent le Fils de Dieu, qui daignait être aussi leur fils, quand il eut atteint l'âge de douze ans. Après les fêtes, la sainte Famille se mit en route pour retourner en Galilée, mais après un jour de marche, la Sainte Vierge et son pieux époux s'aperçurent que Jésus leur avait échappé et ne se trouvait même pas parmi leurs amis et leurs proches.

L'inquiétude d'abord et ensuite une vive douleur s'empara de leurs âmes, et ce ne fût que trois jours, trois siècles pour le coeur d'une mère, qu'ils retrouvèrent le Sauveur- enfant au milieu des docteurs dans le temple. Cette soustraction momentanée de Jésus n'était pas une punition pour Joseph et Marie, car nulle part on ne les accuse de l'avoir perdu par quelque négligence ou autre faute; mais il en est quelquefois autrement de nous. Il n'y a donc rien que nous devions avoir plus à coeur que de prévenir cet éloignement de Jésus.

Sur les moyens de conserver la ferveur

En nous rappeleons les motifs qui nous ont portés à vivre chrétiennement, les vues qui nous ont été données alors sur l'obligation de la pénitence, la vanité des espérances du monde, la durée de la grandeur des biens et des maux futurs, l'exemple de la charité de Jésus-Christ et les dettes immenses que nous lui avons pour sa Miséricorde et son amour: employons les préservatifs suivants : Evitons avec soin les moindres infidélités. Il est sans doute des âmes trop craintives qui, par un principe d'amour-propre qu'elles ne découvrent pas, agissent avec trop d'anxiété et d'inquiétude.

Mais sous prétexte d'éviter leurs scrupules, ne donnons pas dans une erreur opposée. Réfléchissons souvent sur le déclin insensible, par lequel on s'affaiblit dans la piété et craignons les conséquences du moindre relâchement. Ne soyons complaisants, doux et affables que par un motif de charité et de foi, et non par le désir de plaire. Aussi longtemps qu'une humilité sincère régnera dans notre âme, nous aurons peu à craindre que Jésus-Christ ne s'en éloigne.

Ne diminuons rien à nos exercices de piété. Il faut surtout avoir en grande estime la prière intérieure et mentale, si nous désirons continuer à bien faire celle qui a besoin de paroles et qui est paroles. Persévérons-y avec courage, surtout quand nous éprouvons quelque dégoût, et ne prenons jamais des épreuves une occasion de nous décourager.

Suivons l'exemple de la sainte Vierge et de saint Joseph, recherchons Jésus avec ardeur surtout dans son saint temple: ouvrons avec simplicité notre cœur au guide spirituel que Dieu nous a donné, et suivons ses avis avec autant de docilité et de confiance.

Pieuse maxime :
Si l'on affronte la souffrance avec courage, les difficultés s'avanouissent et la peine même devient délicieuse.

Source : Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890

  Envoyer ce message à un ami


Ce message est vraiment digne d'intérêt ? Valorisez-le en lui attribuant une note de 1 à 5

Note : en attente de 20 votes


La discussion

images/icones/marie.gif Mai, Mois de Marie 24ème jour par ami de la Miséricorde (2018-05-23 23:17:56)



57 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS