[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Mai, Mois de Marie 15ème jour par ami de la Miséricorde 2018-05-15 00:03:06 Imprimer Imprimer



MAI, le mois de Marie : 15 ème jour :

Visitation de Marie à Sainte Elisabeth


Aussitôt après que Marie a conçu dans son sein le Verbe éternel, elle part et marche avec promptitude dans le pays des montagnes la Judée pour visiter sa cousine, sainte Elisabeth. Ne sentons-nous point la cause de cette promptitude, de cette élévation, de cette visite ?

Quand on est plein de Jésus-Christ, on l'est en même temps de charité, d'une saite vivacité, de grands sentiments; et l'exécutuon ne souffre rien de languissant. Marie qui porte grâce avec Jésus-Christ dans son sein, est sollicitée par un divin instinct à l'aller répandre dans la maison de Zacharie, où saint Jean-Baptiste vient d'être conçu.

Elle y demeure trois mois : la charité ne doit pas être passagère, et quiconque porte la grâce ne doit point aller en courant, mais lui donner le temps d'achever son oeuvre.

Sur les oeuvres de charité

On connait les maximes décisives des livres saints qui nous ordonnent de secourir nos frères affligés et ces anathèmes terribles, que l'Esprit Saint y prononce contre ceux qui ne font pas dans leur abondance une ressource aux malheureux. Ce n'est pas ce que nous avons à considérer ici, mais les règles à suivre pour que les oeuvres de charité soient animées par l'esprit de la foi et pures devant le Seigneur.

Les oeuvres de charité sont des devoirs que nous acquittons. La foi ne compte pas les oeuvres de charité parmi les pratiques de surérogation, comme l'amour-propre veut le faire croire, elle ne connait pas de devoirs plus sacrés et plus inviolables.

Les oeuvres de charité sont des remèdes contre nos faiblesses. Elles n'ont de mérite devant Dieu, qu'autant qu'elles servent à perfectionner l'homme intérieur. Elles doivent être comme les sacrifices journaliers de l'âme fidèle et l'apôtre ne leur donne pas d'autre nom; c'est par de telles hosties, dit-il, en conseillant les pieux offices de charité, qu'on se rend Dieu favorable.

On doit bien se garder qu'il ne se mêle rien d'humain dans l'intention. On ne saurait croire combien d'oeuvres saintes, sur lesquelles nous comptons ici-bas, seront un jour rejetées; combien de fruit de charité, lorsque nous croirons en paraître les mains pleines, se trouveront gâtées par le ver secret d'une dangereuse complaisance. Le Seigneur n'a pas besoin de vos biens, mais il demande votre coeur; la charité aide à expier les iniquités dont on se repent, mais elle ne justifie pas celle que l'on aime.

Pieuse maxime: Le seul moyen de ne pas tomber est de n'avoir d'autre soutien que la croix, et d'autre confiance qu'en celui qui, pour nous a voulu y être attaché.

Source : Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890

  Envoyer ce message à un ami


Ce message est vraiment digne d'intérêt ? Valorisez-le en lui attribuant une note de 1 à 5

Note : en attente de 20 votes


La discussion

images/icones/marie.gif Mai, Mois de Marie 15ème jour par ami de la Miséricorde (2018-05-15 00:03:06)



52 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS