Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Tempérance
par Alicia89 2018-01-09 10:51:50
Imprimer Imprimer

Vivons nous pour Dieu ??? ou malheureusement, nous vivons pour manger ? Ou mangeons nous pour vivre ?
Voici quelques citations, pour certains qui se permettent de dire que j'ose inventer, ou que je suis janséniste, ou que sais-je...
Je ne suis que catholique... guère plus.

http://www.vatican.va/archive/FRA0013/_P62.HTM
1838 La tempérance modère l’attrait des plaisirs sensibles et procure l’équilibre dans l’usage des biens créés.
1866 Les vices peuvent être rangés d’après les vertus qu’ils contrarient, ou encore rattachés aux péchés capitaux que l’expérience chrétienne a distingués à la suite de S. Jean Cassien et de S. Grégoire le Grand (mor. 31, 45 : PL 76, 621A). Ils sont appelés capitaux parce qu’ils sont générateurs d’autres péchés, d’autres vices. Ce sont l’orgueil, l’avarice, l’envie, la colère, l’impureté, la gourmandise, la paresse ou acédie.

LIVRE DES PROVERBES, chapitre 23 :
— Tempérance à la table des grands. —
1 Si tu es à table avec un grand, fais attention à ce qui est devant toi.
2 Mets un couteau à ta gorge, si tu as trop d'avidité.
3 Ne convoite pas ses mets délicats, c'est un aliment trompeur.
— Eviter la table de l'envieux. —
6 Ne mange pas le pain de l'homme envieux, et ne convoite pas ses mets délicats ;
7 car il ne vaut pas plus que les pensées de son âme. « Mange et bois, » te dira-t-il ; mais son cœur n'est pas avec toi.
8 Tu vomiras le morceau que tu as mangé, et tu en seras pour tes belles paroles.
— Contre la gourmandise. —
19 Ecoute, mon fils, et sois sage ; dirige ton cœur dans la voie droite.
20 Ne sois pas parmi les buveurs de vin, parmi ceux qui se gorgent de viandes ;
21 car le buveur et le gourmand s'appauvrissent, et la somnolence fait porter des haillons.

1ère lettre de Saint Paul aux Corinthiens, Chapitre 6.
9 Ne savez-vous pas que les injustes ne posséderont point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez point : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères,
10 ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les avares, ni les ivrognes, ni les calomniateurs, ni les rapaces ne posséderont le royaume de Dieu.

https://www.serviteurs.org/Les-7-peches-capitaux.html#gourmandise
La gourmandise
Il n’est pas interdit d’apprécier les bonnes choses ! C’est lorsque c’est désordonné que cela devient mauvais.
Aspect quantitatif : manger beaucoup.
Aspect qualitatif : chipoter sur la façon dont le plat est trop ou pas assez cuit…
Aspect convivial : les autres prendront dans le plat ce qui restera après moi…
Quelle place la nourriture occupe–t-elle dans mon esprit ?
Les "enfants" de la gourmandise :
- l’excès à table, (qui souvent finit par l’excès au lit !) ;
- on perd sa liberté, elle rend "lourd" dans tous les sens ;
- et il faut prouver que nous sommes libres (maîtrise de soi)
Les remèdes :
- Prendre du recul, revisiter ses motivations (mon corps en a-t-il besoin ou est-ce uniquement une envie ?)
- Se replacer devant Dieu (bénédicité et grâces)
- Apprendre à écouter son corps tout entier, ce qui nous fait du bien.
- Ne pas se laisser guider uniquement par le plaisir.
- Regarder la place que cela occupe dans nos paroles. "On prolonge le plaisir par le souvenir" Pascal Ide.
- Le renoncement (jeûne) en vue d’une certaine liberté. Ce peut être des petites choses à faire régulièrement. Utile pour arriver à une certaine liberté.
- La façon d’être à table : je fais attention à mon voisin.

     

Soutenir le Forum Catholique dans son entretien, c'est possible. Soit à l'aide d'un virement mensuel soit par le biais d'un soutien ponctuel. Rendez-vous sur la page dédiée en cliquant ici. D'avance, merci !


  Envoyer ce message à un ami


 Tempérance par Alicia89  (2018-01-09 10:51:50)


122 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]