FRATERNITÉ SAINT-VINCENT-FERRIER, Couvent Saint-Thomas-d\'Aquin 53340 Chémeré-le-Roi (France) : visitez le site
[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Chronique de l'infiltration maçonnique dans l'Église, par Paul Delance par La Porte Latine 2017-11-14 11:47:20 Imprimer Imprimer

Chronique de l'infiltration maçonnique dans l'Église, par Paul Delance



Que des clercs aient été francsmaçons n'est pas un mythe, mais une vieille histoire. Toutefois, cette infiltration de la maçonnerie dans la hiérarchie ecclésiastique est devenue bien plus significative dans les décennies récentes. Jusqu'où les loges ont elles étendu leur influence dans l'Église ?

Ce que nous devons demander, ce que nous devons chercher et attendre, comme les Juifs pour le Messie attendu, c'est un pape selon nos besoins. Alexandre VI, avec tous ses crimes privés, ne nous conviendrait pas, car il n'a jamais commis une erreur en matière religieuse. Clément XIV, au contraire, nous conviendrait de la tête aux pieds. » Tel est, en 1818, le dessein des Carbonari, société secrète italienne liée à la franc-maçonnerie (1).



UN PAPE SELON LES BESOINS DE LA MAÇONNERIE

En mars 2013, à la suite de l'avènement au siège pétrinien de l'évêque de Buenos Aires, Jorge Maria Bergoglio, des quatre coins du monde surgissent les félicitations de diverses loges maçonniques. En date du 13 mars 2013, Luciano Nistri, de la Grande Loge virtuelle de l'Italie, publie un communiqué où il exprime son contentement au nom de ses « frères troispoints » :

« L'Église catholique a choisi comme pontife le jésuite Jorge Mario Bergoglio, qui a pris le nom de François. (…) Dès le premier moment, le pape François, un homme qui vient "presque du bout de l'univers", rejetant la robe d'hermine et la croix en or remplacée par sa croix de fer, a accompli son premier acte tangible. Dans ses premières paroles de salutation, il a favorisé une volonté de dialogue avec le monde et avec l'humanité, nourrissant l'espoir vivant pour les laïcs et les non-croyants qu'un changement soit en cours. Peut-être que cela est vraiment ce que le monde attend et qu'il attendait. Une nouvelle Église qui sait comment reconnecter l'amour avec la vérité dans une confrontation entre les institutions qui ne sont plus retranchées dans la défense de leur propre pouvoir (…). Un message que la maçonnerie perçoit comme une nette rupture avec le passé (…). Au nouveau pontife, nous envoyons nos meilleurs voeux de bon travail pour les années à venir (2).»

Le 14 mars 2013, le communiqué du grand-maître du Grand-Orient d'Italie, Gustavo Raffi, est tout autant dithyrambique : « Avec le pape François, rien ne sera peut-être plus comme avant. Notre souhait c'est que le pontificat de François (...) puisse marquer le retour de l'Égliseparole par rapport à l'Église-institution, en promouvant une confrontation ouverte avec le monde contemporain, avec croyants et non-croyants, selon le printemps de Vatican II (3). »

Article à lire en intégralité ici

  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/fsspx.gif Chronique de l'infiltration maçonnique dans l'Église, par Paul Delance par La Porte Latine (2017-11-14 11:47:20)



65 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS