[ Me connecter ]
Contacts | Inscription | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Dialogue du réconfort dans les tribulations St Thomas More par ami de la Miséricorde 2017-11-13 00:37:44 Imprimer Imprimer

XXVII. MÉDITATION SUR LA MORT DU CHRIST

ANTOINE : (...) Ne serait-il pas dément celui qui, voyant un lion sur le point de l'attaquer, perdrait son temps à s'occuper de la morsure possible d'un petit chien ? Quand le démon rugit en lançant contre nous des hommes, disons-lui, en nous-mêmes, que nous voyons clair dans son jeu et que nous avons l'intention de le combattre, corps à corps s'il le faut.

S'il nous fait craindre notre faiblesse, disons-lui que notre capitaine le Christ, est avec nous, et que c'est avec sa force à lui que nous combattrons, car lui a déjà vaincu le démon. Défendons-nous avec la foi, réconfortons-nous avec l'espérance et frappons le démon à la face avec le brandon de la charité.

Si nous sommes tendres et aimants comme le fut notre Maître, si nous ne haïssons pas ceux qui nous tuent, si nous les prenons en pitié, et prions pour eux parce qu'ils se font tort à eux-mêmes, alors, ce feu de la charité jeté à la face du démon l'aveuglera et il ne verra plus comment il pourrait s'emparer de nous pour nous dévorer.

Quand nous nous sentons trop sûrs de nous, rappelons-nous notre faiblesse ; quand nous nous sentons trop faibles, rappelons-nous la force du Christ. Dans notre angoisse, rappelons-nous la douloureuse agonie qu'il voulut souffrir, pour notre bien, pour que jamais aucune crainte ne nous fasse désespérer. Ne cessons jamais de lui demander de nous venir en aide de quelque manière qu'il lui plaira.

Ne doutons pas qu'il nous gardera de la mort pénible, ou alors, qu'il nous fortifiera de telle façon que ce lui sera un moyen de nous amener joyeusement au ciel, et qu'il fait plus pour nous qu'en écartant de nous cette dure épreuve. Car Dieu fit plus pour le pauvre Lazare en l'aidant à supporter patiemment sa faim, à la porte du riche, que s'il lui avait apporté le repas du riche. Ainsi, tout en étant bienveillant envers celui de qui il écarte la souffrance, il fait pourtant bien plus si, par une mort pénible, il délivre son serviteur d'un monde misérable et l'élève dans l'éternelle félicité.

Celui qui recule devant cette mort en reniant sa foi peut être certain de s'en repentir avant longtemps. La prochaine fois qu'il tombera malade, il souhaitera avoir été tué pour le Christ. Quelle folie de fuir le Christ par crainte de cette mort dont, peu après, vous regretterez d'avoir manqué l'occasion ! (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde

  Envoyer ce message à un ami



La discussion

images/icones/sacrecoeur.gif 13/11 St Didace (Diego), confesseur par ami de la Miséricorde (2017-11-13 00:36:54)
     images/icones/marie.gif Dialogue du réconfort dans les tribulations St Thomas More par ami de la Miséricorde (2017-11-13 00:37:44)
     images/icones/spain.gif Appel aux castellanisants par Montes Gelboe (2017-11-13 07:10:25)
         images/icones/1b.gif Effectivement selon par Diafoirus (2017-11-13 08:53:30)



53 liseurs actuellement sur le forum
M'abonner au flux RSS