Nunc & Semper partenaire du Forum catholique
[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Valkenburg
par Lycobates 2014-08-14 22:16:15
Imprimer Imprimer

Je vous remercie, cher AVV-VVK, de votre précision.

J'ai cru remarquer que vous suivez avec un douloureux intérêt les vicissitudes de l'ordre pourri qui fut jusque sous le général Janssens celui des disciples de Saint-Ignace, peut-être êtes-vous même un ancien élève de leur discipline (ce n'est pas mon cas, j'ai appris mon latin ailleurs), ce qui expliquerait votre tristesse et votre nostalgie, et c'est à votre honneur.

Alors vous savez sans doute aussi qu'après la fameuse loi contre les Jésuites, le justement infâme Jesuitengesetz, proposé im Namen des Deutschen Reichs à l'instigation du prince Bismarck en 1872 contre l' "ultramontanisme", et resté en vigueur intégralement jusqu'en 1904, pour être aboli seulement en 1917 (contre l'avis du Roi de Saxe de l'époque ! comme on a vu), toutes les résidences de la Société durent fermer leurs portes sur tout le territoire de l'Empire (une première mainmise totalitaire obligeant toutes les parties constituantes de l'Empire aussi souveraines fussent-elles) et que furent voués au silence, et souvent à l'exil, les Révérends Pères S.J.
C'est alors que Valkenburg aux Pays-Bas devint un des lieux d'exil où se retrouvaient pour étudier et enseigner les pères jésuites chassés de l'Empire. Leur faculté théologique y fonctionna jusqu'en 1942. Ce n'est qu'après la IIe Guerre Mondiale que la maison d'études fut rappatriée pour devenir Sankt Georgen à Francfort sur le Main.

Valkenburg aan de Geul
se dit Falkenburg an der Göhl en allemand, mais je n'ai pas utilisé ce terme à dessein, car je me fais facilement mal comprendre sur ce Forum.
Il en existe même une forme en français, que je me suis bien gardé d'utiliser aussi, car je connais bien les sensibilités dans cette zone névralgique qu'est la frontière entre la Germania et la Romania. En effet, ce n'est que quand on se trouve bien à l'abri, bien à l'intérieur d'une zone linguistique, qu'on utilise avec aisance et sans états-d'âmes des formes de toponymes dans une langue de "l'autre". Mais là où ça peut faire mal, sur les frontières, on s'en garde, si on est gentil.
Ainsi je me suis efforcé, dans ce petit essai que j'ai rédigé hier dans un moment perdu, between evensong and cocktails comme diraient mes amis anglais, pour honorer la mémoire du prince Georges de Saxe, d'utiliser systématiquement, pour ne pas froisser les Gaulois, les formes françaises des noms de villes allemandes que j'ai mentionnées, là où ils existaient, même si dans un cas, comme je l'ai vu un peu trop tard par après, j'ai dû utiliser une forme devenue totalement obsolète, puisque même les Français de nos jours disent apparemment, d'une façon ou d'une autre, "Tübingen" pour Tubingue.
C'est un progrès, n'est-ce-pas ?


  Envoyer ce message à un ami


 Un jésuite hors du commun par Lycobates  (2014-08-13 23:41:15)
      Valkenburg (aan de Geul)... par AVV-VVK  (2014-08-14 19:22:04)
          Valkenburg par Lycobates  (2014-08-14 22:16:15)
          impressionnant en effet par Lycobates  (2014-08-14 22:47:50)


211 liseurs actuellement sur le forum
[Valid RSS]