[ Me connecter ]
Messages récents | Retour à la liste des messages | Rechercher
Afficher la discussion

Je ne connais pas ...
par Lycobates 2013-06-07 00:51:39
Imprimer Imprimer

... l’abbé Pivert ni son livre (que je n’ai donc pas lu), mais en principe le fait de citer des parties des ouvrages d’un auteur, bien entendu: en mentionnant sa source et le nom de l’auteur, et en préservant ainsi le droit moral de l’auteur, en y aujoutant le cas échéant des commentaires ou des critiques, ne doit poser aucun problème, ni juridique ni moral, et n’exige aucune autorisation préalable d’aucun type.
(La praevia censura du droit canonique selon les can. 1385-86 est difficilement applicable aujourd’hui)

Les ayants droit de feu l’archevêque Lefebvre sont en principe la famille Lefebvre, certainement pas la Fraternité sacerdotale fondée par lui, à moins qu’il n’ait légué ses écrits et sermons par testament à ses fils spirituels, et que ceux-ci l’aient accepté (et payé!), ce qui n’est pas le cas, sauf erreur.
Quand il prêchait en Allemagne, dans les années 70 et 80, Mgr. Lefebvre souffrait volontiers qu’on distribuât ses sermons, en original et en traduction allemande (non vérifiée par lui) et cela non exclusivement par des membres de la Fraternité. Figurez-vous que j’y ai même contribué à un certain moment.
Il acceptait donc de plein gré, déjà de son vivant, que ses sermons et écrits fussent dans le domain public, en Allemagne et ailleurs.

Quelle est d’ailleurs l’autorité de Mgr. Fellay? Il faut bien se poser la question.
Mgr. Fellay est un évêque validement consacré sans aucune juridiction ordinaire. Mgr. Fellay jouit certes, sans doute aucun, d’une autorité morale vis-à-vis des prêtres qui sont membres de la Fraternité sacerdotale guidée par lui, et certainement, encore davantage, vis-à-vis des prêtres ordonnés par lui, sur le titre Congregationis, de la FSSPX. (Il en assume donc, rappelons-le, selon le can. 979-2, 980, 981, le devoir de subvention à vie, même si un jour le prêtre quittait la Fraternité, ou même le sacerdoce). C’est une autorité de père à fils, inaliénable. Mais dans le cas de la Fraternité elle est morale, elle n’est pas juridique.
En effet, qu’est-ce en fait la Fraternité SPX?
Cette Fraternité sacerdotale est une “pia unio” (dans le droit, les dénominations varient, voir can. 707), établie dans le diocèse de Lausanne, Genève et Fribourg, reconnue pour une période de six ans “ad experimentum”, le 1 novembre 1970, par l’Ordinaire de ce diocèse, Mgr. François Charrière (évêque de 1945 à 1970/1976).
Voir ICI

Cette reconnaissance ne fut jamais prolongée, ni étendue à d’autres diocèses (notons-le), puisque l’évêque Charrière demissiona fin 1970 et mourut le 11 juillet 1976, peu avant la fin de la période expérimentale initiale de six ans.
Ceci signifie que concrètement la Fraternité n’a plus aucun statut juridique après le 1 novembre 1976. Elle ne peut donc que continuer à oeuvrer, selon ses termes ad experimentum, en faisant valoir les règles de l’épikeia et le cas échéant le can. 209 pour l’administration des sacrements nécessitant une juridiction ordinaire. C’est tout.
Tout au plus, l’on pourrait faire valoir (selon le décret d’érection de l‘Ordinaire) une reconduction tacite de la période ad experimentum pour encore six ans, donc jusqu‘au 1 novembre 1982. Tacite, puisque un évêque mort ne parle plus. Après, c’est le néant et la FSSPX évolue dans le vide juridique, mais cela, il est vrai, ce n‘est pas entièrement de sa faute.

Car de deux choses l’une, ou bien les hiérarques du Vatican d‘Eux sont légitimes, et alors ils n’ont pas reconnu et ne reconnaissent toujours pas la Fraternité (bien plus: ils ont explicitement revoqué la reconnaissance „ad experimentum“ de l’évêque Charrière, en date du 6 mai 1975, avant la fin du premier terme), ou bien ils ne sont pas légitimes, et alors ils n’ont aucun pouvoir à reconnaître ou à ne pas reconnaître quoique ce soit.

C’est à la Fraternité de se positionner selon une cohérence canonique et théologique honnête et correcte, quitte à se tromper dans l’un ou l’autre cas.

Tertium non datur.


  Envoyer ce message à un ami


 Une parente m'a informé.... par Pol  (2013-06-06 19:49:46)
      Intox autour de cette publication d'écrits de Mgr Lefebvre par Ennemond  (2013-06-06 20:11:45)
          Je vous remercie.... par Pol  (2013-06-06 20:58:56)
          l'abbé pivert confirme par Pèlerin  (2013-06-06 22:44:27)
              Début de réponse par Romanus  (2013-06-06 23:56:00)
                  et la fin de votre réponse ? par Pèlerin  (2013-06-07 00:30:18)
                      Vous oubliez deux choses par Romanus  (2013-06-07 01:46:38)
              Réponse simple par Ennemond  (2013-06-07 00:13:12)
                  pas de souci par Pèlerin  (2013-06-07 00:36:39)
          Je ne connais pas ... par Lycobates  (2013-06-07 00:51:39)
              Le District de France, seul héritier de Mgr Lefebvre par La Porte Latine  (2013-06-07 08:04:57)
                  merci par Lycobates  (2013-06-07 11:06:32)
                  Le testament de Mgr Lefebvre par John DALY  (2013-06-07 13:50:25)
              vous êtes hors sujet par Bertrand Decaillet  (2013-06-07 08:16:04)
                  Excellent! par Miserere  (2013-06-07 21:58:50)
              Au moins, vous êtes en honnête par Ennemond  (2013-06-07 10:01:47)
                  en vous remerciant par Lycobates  (2013-06-07 11:19:02)
          Le zèle amer par Alonié de Lestre  (2013-06-07 14:11:01)


67 liseurs actuellement sur le forum
Le FC en deuil
[Valid RSS]